Les Cultes orientaux dans le monde romain
  • 430 pages
  • Index, 24 Planche(s) N&B
  • Livre broché
  • 15 x 21.5 cm
  • Histoire
  • N° dans la collection : 2
  • Parution :
  • CLIL : 3377
  • EAN13 : 9782251380018
  • Code distributeur : 7936
  • Export ONIX 3.0

Les Cultes orientaux dans le monde romain

Présentation

Au IIe siècle de notre ère, Rome domine le bassin méditerranéen. Mais ses fonctionnaires et ses soldats adorent Isis, Attis, Mithra, les Baals de Commagène et d'Héliopolis. Les dieux de souche égyptienne, syrienne, anatolienne ou même iranienne occupent les sept collines. En Occident, ces divinités orientales sont présentes dans les ports fluviaux et maritimes, dans les camps et les villes de garnison, de d'Écosse aux lisières du Sahara, et même dans certains bourgs de la « Gaule profonde ».

Qui sont ces dieux venus d’ailleurs? comment sont organisés leurs cultes et leurs clergés? Que signifient-ils pour leurs fidèles? Robert Turcan répond à toutes ces questions, en étudiant l’ensemble de ces dévotions immigrées, sans négliger les cultes marginaux ou sporadiques, traitant également des courants gnostiques, occultistes et théosophiques (comme l’hermétisme et les oracles chaldaïques).

Déesses-chattes, -serpents ou –poissons mères à l’enfant ou maîtresses des fauves reines du ciel, de l’amour ou de la mer dieux sacrifiants ou sacrifiés, souffrants et sauveurs, morts et renés, ophidiens ou cavaliers à tête de chien, de chacal, d’âne, de coq ou de lion, souverains du monde sidéral ou infernal: Robert Turcan nous guide dans cet extraordinaire panthéon polymorphe où la piété des Romains s’est dépaysée, avant de se convertir à une autre religion grandie sur un surgeon de l’Orient sémitique.

Ancien élève de ENS, ancien membre de l’École Française de Rome, membre de l’Institut, Robert Turcan, professeur émérite à la Sorbonne, a publié, tant en France qu’à l’étranger, de nombreux ouvrages qui font autorité sur l’Antiquité romaine. On lui doit notamment Héliogabale et le sacre du soleil, Mithras Platonicus, Religion romaine, aux Belles Lettres, Vivre à la cour des Césars et Mithra et le mithriacisme.

Biographies Contributeurs

Robert TURCAN

Ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, ancien membre de l'Ecole française de Rome, professeur émérite (Paris IV), membre de l'Institut (Académie des Inscriptions et Belles-Lettres), Robert Turcan a travaillé sur l'art romain, les sarcophages, le dionysisme et les cultes orientaux du monde romain. Il a publié Firmicus Maternus et trois Vies de l'Histoire Auguste dans la Collection des Universités de France. Aux Belles Lettres on lui doit Vivre à la cour des Césars (2009), Les Cultes orientaux dans le monde romain (2004 pour la 3e ed)  et Mithra et le mithriacisme (2004 pour la 4e ed).  

Table des matières

Introduction

I. La Grande Mère et ses eunuques

II. Isis myrionyme ou Notre-Dame-des-Flots

III. L'Oronte déversé dans le Tibre

IV. Sous les rocs de l'antre persique

V. Cavaliers, mères et serpents

VI. Occultisme et théosophie

VII. Dionysios et Sabazios

Epilogue

Notes

Abréviations

Table des planches hors texte

Table des figures dans le texte

Index historique et mythographique

Index des particularités religieuses

Découvrez aussi

Mithra et le mithriacisme
Recherches mithriaques
Vivre à la cour des Césars
Tibère
L'Archéologie dans l'Antiquité
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés