Les Sens du poil

Feuilleter le livre

  • 576 pages
  • Livre broché
  • 15 x 21.5 cm
  • Parution :
  • CLIL : 3385
  • EAN13 : 9782251445342
  • Code distributeur : 51313
  • Export ONIX 3.0
English version

Les Sens du poil

Présentation


Les poils des Grecs, futilité ? Ah non ! Alors, clé d'ut pour renouveler radicalement la lecture de leur monde ? N’exagérons pas ! N’était le nombre de pages, exubérant ou dissimulé, exhibé ou caché, ce poil grec reste néanmoins modeste. Modeste, mais solide, vigoureux, efficace, autant de qualités qui font de lui un précieux témoin. Saisi convenablement et adéquatement tiré, il vous conduira là où on ne l’attend pas : en biologie, médecine, physiognomonie, sociologie, politique, ethnologie, religion, esthétique, jusqu’en amour pendant qu’on y est. Autre force, sa souplesse. Ainsi met-il en évidence des liens insoupçonnés que Grecs d’autrefois établissaient entre ces disciplines. Qui fait mieux ?
S’attacher à une entreprise d’histoire du corps qui a déjà produit de beaux fruits, substituer à une histoire si longtemps glabre, une histoire sans voile, c’est constater que le poil s’immisce dans les discours politiques, sociaux, intervient dans des pratiques d’exclusion, prend place dans des rituels religieux, joue le premier rôle dans des appréciations des corps, et du désir qu’on éprouve pour eux. C’est constater à quel point, dans la culture grecque, sont incarnées les idéologies.

Pierre Brulé a enseigné l’histoire grecque à l’université de Rennes 2. Il est l’auteur de Périclès : L’apogée d’Athènes (1991), La Grèce d’à côté. Réel et imaginaire en miroir en Grèce antique (2007) et Les femmes grecques à l’époque classique (2006). Il a également dirigé le volume La norme religieuse en Grèce (2011). Aux Belles Lettres en 2012, il a publié Comment percevoir le sanctuaire grec ? Une analyse sensorielle du paysage sacré.

Presse

Insolite, OUI. Baroque, certainement. Mais instructive aussi, étonnante d'érudition, de truculence et d'acuité, cette enquête sur le poil dans l'Antiquité grecque.
Le Monde des Livres - 29/05/2015

... une somme (écrite avec une sacrée gouaille!) sur les implications anthropologiques et politiques de la pilosité dans l'Antiquité...
Le Point - 18/06/2015

Avec Pierre Brulé, nous traversons des forêts de symboles où tout fait signe, mais où les conventions ne sont décidément pas les nôtres.
Le Soir - 06/06/2015

C'est l'ensemble de ces domaines qu'arpente méticuleusement, et avec un brin d'humour, Pierre Brulé.
Libération - 25/06/2015

... étude magistrale.
Livres Hebdo - 08/05/2015

... voici un sujet pour le moins inattendu, abordé d'un point de vue historique inédit...
Archéologie & sciences des origines - 01/05/2015

Nova Book Box
Radio Nova

Biographies Contributeurs

Pierre BRULÉ

Pierre Brulé, né en 1943, est historien spécialiste de la Grèce antique et professeur émérite à l'Université de Rennes 2. Il est l'auteur de Périclès : L'apogée d'Athènes (Gallimard, 1991, réimpr. 1994),  La Grèce d'à côté. Réel et imaginaire en miroir en Grèce antique (Presses Universitaires de Rennes, 2007) et Les femmes grecques à l'époque classique (Hachette, 2006). Il a également dirigé le volume La norme religieuse en Grèce (Liège, 2011). Aux Belles Lettres en 2012, il a publié Comment percevoir le sanctuaire grec ? Une analyse sensorielle du paysage sacré.

Table des matières

Avertissement


Présentation générale

Des poils (grecs), en veux-tu en voilà !
Du côté de la barbe !
Qu'un essai n'est pas un traité  
Menu  
Un poil de méthode
« L'homme est de l'histoire incarnée »
La question du grec

Chapitre 1. Le poil vu de très près  ou Éclairé par de savants capillologues

Introduction n °1 – 

Nécessaire abrégé de science capillaire contemporaine  

Introduction n °2 – 

Où il se confirme qu'il y a sciences et science…

Du feu, de la terre, de l'air pour feuilles et cheveux : Empédocle 25 Les Hippocratiques  
Du poreux, de l'humide, et voilà le travail !
Naissance et enracinement des poils
De la physiologie à la répartition anatomique  

Un cerveau, ça sert aussi à faire de la barbe
Où la mécanique humorale se dérègle un peu
Le poil dans la symptomatologie pathologique
Changer de poil : un danger mortel !
 
Phaethousa et Nannô
Stérilité et pilosité
Héraïs et Kallô
Le poil médicamenteux
Le poil de senteur
Le ladanum
Le poil sacrifciel  
L’éliminer

La voix discordante du glutineux
Aristote et le Lycée  
Plantes et poils, poils et plantes
Pourquoi nos poils diffèrent-ils ?
Platon à rebrousse-poil
Reprendre le chemin du Lycée
Les saisons de l’homme sont celles du poil
Poils sungéneis, de naissance, et poils hustérogéneis, tardifs
Sexualité, génération et pilosité

Femmes, eunuques et compagnie
Intermezzo 1
Peut-on conclure ?
Intermezzo 2

Chapitre 2. Le poil vu de côté ou Sociologie, ethnologie et physiognomonie pileuses

Ah, ça oui ! Moquons-nous des glabres et des imberbes !
Poils de comédie
L’hypercourage ultra-capillaire : les héros
Apollons jeunes
Du poil au cœur !

Du poil et du comportement : les Barbares aussi
D’abord, consulter les « ethnologues »
Paradoxales chevelures héroïques, le retour
Portrait d’une cité en poil : Sparte
L’emblème : le modèle capillaire des Semblables
Des Spartiates partout ?
Horripilantes mirifques pilosités !  
La kosmêsis des Longs-cheveux
Les jeunes
Les femmes

La stigmatisation pileuse : des Semblables aux hilotes
Détour premier par la « liberté »
Les esclaves de tout poil, de Sparte et d’ailleurs
Excursus stigmatique
Retour de poils…  
Les périèques
Les trembleurs  
Les hilotes. En fnir avec Sparte ?
Que font les poils de psukhê dans la polémique politique ?
Une longue chevelure est signe de liberté  

Ah ! Qu’on nous donne un (vrai) chef poilu !
Du poil aux pattes !  
Du poil au cul !

Les femmes aussi ?
D’Adam à Ève
Femmes de fction  
Pilosités lascives : fantasmes, mythes et compagnie…
Les flles de Proïtos
Femmes du siècle : femmes dissimulées
Voilées, rasées, muettes de toute religion, unissez-vous !
Appendices

Le roi David
L’honneur de la barbe et attentats à la pilosité.  
Sacrilège pileux chez les Amish Briser des hommes

Chapitre 3. Des poils vus de l’Olympe ? ou « Sainte est ma chevelure ! »  

Introduire les dieux  
Soucis classificatoires
Le poil de lamentation : le deuil
Gestuelles et sentiments
Achille : modèle originel  
Au théâtre, la contrition personnelle :  Oreste, Électre et autres
La mort, la tristesse et la laideur
Chevelure et couronne
« Prendre sur soi » et l’homopatheia d’Aristote  

Les formes de la contrition collective
Rites funéraires capillaires et cercles de sociabilité  
Les esclaves et l’homopatheia  
En « remontant » vers la cité
Deuils publics, politiques
Ailleurs : Héphaïstion, Pélopidas et autres…
D’autres funérailles politiques ?

Le poil comme partie de soi, comme mémoire  et comme témoignage
Hieros ho plokamos* : « Sainte est ma chevelure ! »  
Un illustre modèle  
Hésitations méthodologiques
Les épigrammes de l’Anthologie grecque au peigne fn  
Du côté des garçons en feur…  
Du côté des flles à marier

L’expression de l’offrande féminine dans le cadre intime
Rite conjoncturel et rite périodique
La chevelure d’Anthia : du rôle des anathêmata pileux
La jeunesse de Lucien et les rites collectifs
Garçons et flles : de Trézène à Argos en passant par Mégare et Délos  Trézène Délos
Mégare
Argos
Que se passe-t-il au temple de Zeus Panamaros ?
Les garçons dans les rituels collectifs
La Koureôtis
L’oinistêria
Rituels garçonniers dans l’Égypte romaine
Mallokouria et mallokourètes
En quête du mallos  

Au Pirée, des coiffures venues d’ailleurs
Codicille révolutionnaire égyptien :  offrande pileuse et guerre de religion  
Chevelures au fl de l’eau 

Descendance d’Océan et Téthys
Leukippos et Daphné  Mnésimaché et son fls Phigalie 

Du côté des flles ? On n’en saura pas beaucoup…
Faire un bouquet de poils divins ?
Où, qui, avec qui ?  
Où ?  
Épineuses questions d’identité
Nourrir sa chevelure pour le dieu
Thésée
Oreste
Dionysos
Une dosette d’iconographie

Appendices. « Le rasoir ne passe pas sur sa tête ».  
Naziréat et conceptions grecques
La Toute-puissance capillaire d’Apollon :  les cheveux miraculeux de Delphis  
Vous reprendrez bien un poil de théologie !

Chapitre 4. Avec ou sans poil(s) ! ou Par l’œil et la main : enjeux esthétiques et érotiques

Assortiment de précautions oratoires sur le thème  de l’anachronisme  
Diffcultés langagières
Ce qu’il vaut mieux savoir d’avance sur le sexe grec  (en raccourci)
Puisqu’il faut préciser : pédé, pédéraste, pédophile…

La beauté
Le dissimulé et l’exposé
Un idéal idéel de beauté féminine  
Les corps éclatants des immortelles
La chevelure, premier ornement du corps  
Glissements progressifs vers les mortelles :  corps huileux et parfumés
Les femmes sont-elles des déesses (Antoine Doinel) ?  
Mais où sont passés les poils ?
La dictature du poil par défaut !
La plus belle et la plus blanche !
L’épilation
« Raser » (se) : xureô*  
« Flamber » : apheuô*  
« Arracher » : tillô et paratillô
Pause dans la technique  
« Employer un dépilatoire » : pittoô

Codicille épilatoire masculin… et même transgenre
Effets pernicieux de la mondialisation des pilosités  et des mœurs…
Retour en fémininéité
Une métaphore fort cochonne
Un idéal masculin ou deux ?
L’anêr
Les paides et les hommes

Ganymède, Ideal-Typus
La couleur de Ganymède
L’éros de Ganymède
L’âge de Ganymède  
Théognis
Y aurait-il du ganos dans Ganymède ?
La fin approche et n’est pas toujours gaie
Et tout fnit par un mariage  
Aux noces

De l’existence des sens à une essence ?

De la nomenclature pileuse

Lexique pileux
Lexique pileux de la poésie hellénistique et impériale

Bibliographie
1 – Abréviations
2 – Bibliographie alphabétique  

Index des thèmes

Index nominum

Table des figures

Découvrez aussi

Comment percevoir le sanctuaire grec ?
Bibliothèque historique. Tome I : Introduction générale. Livre I
Les Fluides d'Aristote
Inscriptions historiques grecques
Penser l'oligarchie à Athènes aux Ve et IVe siècles
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés