Principes essentiels pour éduquer les jeunes gens
  • LVI + 208 pages
  • Bibliographie
  • Livre broché
  • 12.5 x 19.2 cm
  • Coréen, Français
  • Bibliothèque chinoise
  • N° dans la collection : 6
  • Parution :
  • CLIL : 3436
  • EAN13 : 9782251100067
  • Code distributeur : 41673
  • Export ONIX 3.0

Principes essentiels pour éduquer les jeunes gens

Traduit par : Isabelle SANCHO

Présentation

Le Kyŏngmong yogyŏl (« Principes essentiels pour éduquer les jeunes gens ») est l'un des textes les plus célèbres du corpus éducatif néo-confucéen coréen. Rédigé en 1577 par le haut-fonctionnaire et éminent lettré Yi I (1536-1584), cet ouvrage joua un rôle fondamental dans le processus dit de confucianisation de la Corée qui a constitué un phénomène sans commune mesure en Asie Orientale tant par son ampleur que sa radicalité. De style concis et didactique, le Kyŏngmong yogyŏl se présente comme un abrégé de l'éthique confucéenne. Rédigé à l'origine pour un usage privé, il devient peu à peu l'un des textes de référence de l'éducation des élites et du prince héritier à partir du XVIIIe siècle. Le texte, divisé en dix chapitres, suit le paradigme de la Grande Étude, l’un des Quatre Livres au statut canonique du néo-confucianisme. Ces dix chapitres sont organisés selon une progression allant de la culture de soi (sphère individuelle) à la participation active et raisonnée à la vie sociale et politique (sphères familiale et sociale). En dépit de nombreuses éditions et rééditions du XVIIe siècle à nos jours, le texte n’a pas été l’objet de modifications significatives. En raison de son contenu, de son style et de son histoire, le Kyŏngmong yogyŏl est sans conteste un Classique du néo-confucianisme coréen, considéré dans sa dimension de tradition intellectuelle autant que dans sa dimension de phénomène social.

Biographies Contributeurs

Isabelle SANCHO

Isabelle Sancho est chercheur au CNRS, rattachée à l'UMR CNRS-EHESS « Chine, Corée, Japon ». Après une formation en sinologie classique, elle a obtenu une thèse de doctorat sur le néo-confucianisme coréen en 2006 à l’INALCO. Elle a poursuivi ses travaux lors d’un séjour post-doctoral au Korea Institute de l’Université Harvard ainsi qu’au Collège de France, en tant qu’ATER à la Chaire d’Histoire intellectuelle de la Chine. Elle s’intéresse aujourd’hui à l’histoire des élites confucéennes coréennes de la première moitié de Chosŏn.

Découvrez aussi

Le Sens réel de « Seigneur du Ciel »
Mémoire scellé sur la situation de l'empire
Le papier dans la Chine impériale
Écrits de Maître Wen
Trois pièces du théâtre des Yuan
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés