Renseignement et espionnage dans la Rome antique
  • 528 pages
  • Carte(s), 3 Illustration(s) N&B
  • Livre broché
  • 15 x 21.5 cm
  • 42 illustrations
  • Histoire
  • N° dans la collection : 101
  • Parution :
  • CLIL : 3377
  • EAN13 : 9782251381022
  • Code distributeur : 35581
  • Export ONIX 3.0

Renseignement et espionnage dans la Rome antique

Traduit par : Alexandre HASNAOUI

Présentation

Les activités de renseignement font partie intégrante de l'art de gouverner et, sans elles, les Romains n'auraient pas pu édifier et protéger leur empire. Même s'il ne séparaient pas les différentes fonctions du renseignement entre activités civiles et militaires, il n'en demeure pas moins qu'une grande partie de leurs activités de renseignement ressemblaient aux nôtres et qu'il est possible d'utiliser le concept moderne de cycle du renseignement pour les décrire. L'éventail des activités concernées est assez large : collecte de renseignements, contre-espionnage, infiltration, opérations clandestines, utilisation de codes et de chiffres, et diverses techniques d'espionnage. Toutes ont laissé des traces littéraires, épigraphiques et archéologiques qu'il est possible de suivre en partie.
Rose Mary Sheldon retrace le développement des méthodes de renseignement romaines des débuts de la République jusqu'au règne de Dioclétien (284-305 après J.-C.), d'une forme embryonnaire et souvent entachée d'amateurisme jusqu'au système très élaboré d'Auguste et de ses successeurs. L'ouvrage est rythmé tant par des chapitres consacrés à l'étude de certains des échecs romains que par l'examen des réseaux de communication, des signaux de transmission, des activités d'espionnage, des opérations militaires et de la politique frontalière.
C'est pourquoi les questions plus larges soulevées dans ce livre sont d'une pertinence immédiate pour le présent : bien que les méthodes de renseignement aient radicalement changé avec l'avènement de la technologie moderne, les principes restent étonnamment similaires. Les questions politiques essentielles portant sur la place des services de renseignement dans une démocratie et une république plongent leurs racines dans le monde gréco-romain.

Professeur au Virginia Military Institute, Rose Mary Sheldon a publié de nombreux articles et plusieurs ouvrages sur les activités de renseignement dans l'Antiquité. Elle a notamment publié Espionage in the Ancient World : An Annotated Bibliography (McFarland, 2003), Spies in the Bible (Greenhill Books, 2007), Operation Messiah : St. Paul, Roman Intelligence and the Birth of Christianity, (Vallentine-Mitchell, 2008) et Rome's Wars in Parthia : Blood in the Sand (Vallentine-Mitchell, 2009).

Presse

 Ce colonel, historien et enseignant, explore un terrain quasi vierge.
Valeurs actuelles - 11/02/2010

 Dans une étude fouillée et passionnante, le colonel Sheldon analyse l'une des institutions qui assura la solidité d'un empire plus vaste et plus durable qu'aucun autre.
Le Monde des livres - 15/01/2010

 Le livre de Rose Mary Sheldon n'est pas seulement une passionnante exploration de l'histoire romaine vue sous un angle inattendu. Il propose une réflexion sur les rapports entre un système politique et ses organes de renseignements.
Livres Hebdo - 06/11/2009

 La passionnante enquête de Rose Mary Sheldon sur les pratiques romaines du renseignement commence avec le sac de Rome.
Sciences Humaines - 01/04/2010

 On tient là pour longtemps l'ouvrage de référence sur la question.
L'Histoire - 01/04/2010

Biographies Contributeurs

Rose Mary SHELDON

Le colonel Sheldon a obtenu un doctorat en histoire ancienne à l'Université du Michigan. Sa thèse, portant sur la collecte du renseignement dans la Rome antique, a remporté un National Intelligence Book Award en 1987. Elle enseigne l'histoire au Virginia Military Institute et elle est professeur (fellow) à l'American Academy in Rome. Le Dr Sheldon fait également partie du comité éditorial de l'International Journal of Intelligence and Counterintelligence et du Journal of Military History. Elle a écrit plus d’une trentaine d’articles dans des publications telles que Studies in Intelligence, Intelligence and National Security, American Intelligence Journal, Military and Naval History Forum, Small Wars and Insurgencies, Journal of Military History et le Washington Post. Parmi ses livres, on trouve Espionage in the Ancient World : An Annotated Bibliography (2003).

Alexandre HASNAOUI

Diplômé de philosophie, Alexandre Hasnaoui est traducteur indépendant. Il a traduit de nombreux ouvrages pour les éditions Les Belles Lettres et pour Klincksieck.

Table des matières

Avant-propos
Préface
Remerciements
Présentation de l'auteur
Chronologie
Abréviations

LA RÉPUBLIQUE
Fiez-vous aux dieux, mais méfiez-vous malgré tout
Rome à la conquête de l'Italie : méthodes et motifs
Les espions d'Hannibal
Diplomate, commerçant, messager, client, espion : les yeux et les oreilles de Rome en Orient
Les terribles conséquences de l'échec : Crassus et les Parthes
César en Bretagne
Jules César et la fin de la République romaine


L'EMPIRE
La révolution augustéenne : communications et sécurité intérieure
Le renseignement militaire romain
Un échec des systèmes de renseignement : le massacre de Varus dans le Teutoburger Wald
Transmission et signalisation
Les services secrets romains
Big Brother vous surveille

Épilogue

Notes
Bibliographie sélective
Index
Tables des cartes et des illustrations

Découvrez aussi

Soldats
Panorama du voyage (1780-1920)
Antiochos III et les cités de l'Asie mineure occidentale
Les Juifs à Marseille pendant la seconde guerre mondiale
La Loi du royaume
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés