Tout est bien qui finit bien
  • XLV + 133 pages
  • Livre broché
  • 13.5 x 21 cm
  • 180 g
  • La roue à livres
  • Parution :
  • Première publication : 2017
  • EAN13 : 9782251339788
  • Code distributeur : 56284
  • Export ONIX 3.0

Tout est bien qui finit bien

Préface de : Leon FUKS, Traduit par : Nathan WEINSTOCK

Présentation

Ecrite et représentée à la fin de la Révolution batave - sans doute en 1798, au lendemain de l'accès des membres de la minorité juive aux Pays-Bas à l'égalité civile -, la comédie Tout est bien qui finit bien, rédigée dans la variante amstellodamoise du yiddish occidental, a été découverte en 1946 par l'érudit hollandais Leo Fuks, spécialiste de la littérature yiddish ancienne des Pays-Bas. Elle illustre la vitalité du théâtre de langue yiddish qui prit naissance aux Pays-Bas dès les premières années du XVIIIème siècle indépendamment de la tradition burlesque du Purimshpil.

L'intrigue est bâtie autour des fourberies dont se rendent coupables des escrocs juifs sans foi ni loi, originaires de Pologne et venus solliciter des secours auprès de la communauté ashkénaze d'Amsterdam sous de faux prétextes. Toutefois, lue au second degré, la pièce met à nu les tensions sociales qui déchirent la communauté juive de la métropole hollandaise, opposant les laissés-pour-compte d'une société inégalitaire aux notables juifs titulaires du "droit de bourgeoisie". Fracture sociale qui se double d'un clivage ethnique entre citadins ashkénazes amstellodamois enracinés et claquedents juifs polonais, immigrés de fraîche date qui n'ont guère d'autres ressources pour survivre que de se réfugier dans la délinquance.

Le présent ouvrage contient la traduction intégrale du texte originel ainsi que la préface rédigée par Leo Fuks pour l'édition yiddish publiée à Paris en 1955.

Biographies Contributeurs

Nathan WEINSTOCK

Nathan Weinstock est membre du Conseil scientifique de l'Institut d'Etudes juives (auprès de l'université Libre de Bruxelles) et lauréat du prix de yiddish Max Cukierman.

Table des matières

Note du traducteur (Nathan Weinstock)

Préface de Leo Fuks

1. Quelques observations relatives à la condition juive aux Pays- Bas au cours des xviie et xviiie siècles

2. Le théâtre en milieu sépharade

3. Le théâtre en milieu ashkénaze

4. La comédie Tout est bien qui finit bien

5. Bibliographie

Tout est bien qui finit bien

Notes

Glossaire

Ouvrages cités

Index des noms propres

Découvrez aussi

La Comédie vénitienne
Manuel de magie égyptienne
Dialogue de Timothée et Aquila
Traité de physiognomonie
Les Gestes des évêques d'Auxerre. Tome II
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés