Troisième Quodlibet
Troisième Quodlibet
  • XC + 464 pages
  • Index
  • Livre broché
  • 12.5 x 19.3 cm
  • 470 g
  • Français, Latin
  • Bibliothèque scolastique
  • N° dans la collection : 12
  • Parution :
  • CLIL : 3128
  • EAN13 : 9782251446356
  • Code distributeur : 56637
  • Export ONIX 3.0

Troisième Quodlibet

Texte établi et traduit par : Alain BOUREAU

Présentation

Ce troisième Quodlibet, composé de vingt-huit questions, achève cette série de belle façon. Le texte est d’une part lié aux agitations des franciscains autour du jeune prince Louis d’Anjou vers 1296, ce qu’attestent plusieurs questions qui ne peuvent guère se comprendre que par rapport à cette situation. D’autre part, il constitue une sorte de testament intellectuel de Mediavilla, qui rassemble et prolonge les grandes orientations de sa pensée. La controverse avec les Spirituels et avec Olivi est bien présente, mais Mediavilla semble chercher des formules de compromis et parfois même revenir sur les accusations souvent injustes dont Olivi avait été la cible en 1283. Les réflexions sur l’eucharistie, sur la quantité, sur la pénitence, sur le droit et sur l’impôt se poursuivent. Un nouveau thème apparaît ici : la critique de la force imaginative, dont l’exaltation était souvent imputée aux franciscains. Mediavilla se livre donc, après une brève affirmation doctrinale, à une longue et minutieuse analyse naturaliste de la notion de fascination, de la prédiction par les rêves et de l’influence à distance. Une seconde nouveauté apparaît avec le thème de la bonne fortune. Valérie Cordonier, grande experte sur la question, a apporté sur ce point une aide généreuse. Enfin, Mediavilla donne ici une ultime élaboration de thèmes constants, notamment sur sa puissante thèse ontologique de Principium Purum Possibile, dont il livre un achèvement dans la question sur la divisibilité. Il poursuit également son affirmation provocante de l’autonomie de l’éthique par rapport aux normes religieuses et juridiques. Mediavilla dit son dernier mot…

Biographies Contributeurs

Alain BOUREAU

Alain Boureau est directeur d'études à l’EHESS, spécialiste d’histoire de la scolastique médiévale. Parmi ses ouvrages récents : En somme… Pour un usage analytique de la scolastique médiévale (2011), L’Errance des normes (2016) et une édition critique et bilingue des Questions disputées (six volumes parus aux Belles-Lettres depuis 2011) et des Quodlibets (trois volumes depuis 2015) de Richard de Mediavilla. Aux Belles Lettres, il dirige également avec Michel Desgranges la collection « Histoire » et avec Ruedi Imbach la « Bibliothèque scolastique ».

RICHARD DE MEDIAVILLA

Le moine franciscain Richard de Mediavilla (c.1243-1308) est un penseur scolastique profondément original et de première importance, pionnier du grand tournant de la pensée qui apparaît chez Duns Scot et chez Ockham. Son œuvre philosophique et théologique a été influente jusqu'au XVIIe siècle.

Table des matières

Introduction au Troisième Quodlibet
Abréviations et références


TROISIÈME QUODLIBET

III, 1 Les futurs sont-ils réellement présents dans l'éternité ?

III, 2 L'action pécheresse, en tant qu'action, vient-elle de Dieu ?

III, 3 Est-ce que Dieu est la cause totale de la conversion d'un impie, en sorte que l'impie n'y coopère en rien ?

III, 4 Y eut-il dans le Christ des œuvres d'imperfection ?

III, 5 La grandeur est-elle divisible à l’infini ?

III, 6 Un déplacement naturel peut-il se faire dans l’instant ?

III, 7 Est-ce que la bonne fortune peut être naturelle pour un homme ?

III, 8 Les herbes et les harmonies peuvent-elles empêcher le démon de maltraiter les hommes ?

III, 9 Les espèces du vin transsubstantié en sang du Christ peuvent-elles être détruites par addition de vin ?

III, 10 La force imaginative peut-elle changer le corps dans lequel elle se trouve ?

III, 11 Est-ce que quelqu’un peut prévoir les futurs en rêvant ?

III, 12 Est-ce que la fascination est possible ?

III, 13 Est-ce qu’une infortune arrivant à quelqu’un peut provoquer de la douleur chez un ami éloigné dans l’espace, qui ne connaît rien de cette infortune

III, 14 La virginité détruite en esprit peut-elle être restaurée ?

III, 15 Le caractère désigne-t-il quelque chose d’absolu dans l’âme ?

III, 16 Quelqu’un, qui est déjà justifié par contrition, est-il obligé de recevoir le sacrement de pénitence ?

III, 17 Le sacrement de pénitence, par la force sacramentelle, a-t-il [la même] efficacité, par rapport à des péchés qui sont numériquement identiques et à chaque fois qu’il a été reçu par le pénitent ?

III, 18 Un mariage contracté avec quelqu’un qui était en religion pendant plus d’un an et qui n’a pas fait profession doit-il être annulé ?

III, 19 Un homme qui a juré de ne pas entrer dans un ordre religieux pèche-t-il s’il entre dans cet ordre malgré son serment ?

III, 20 Est-ce que celui qui empêche quelqu’un d’entrer dans un ordre religieux est tenu de faire une restitution, ou d’y entrer à sa place ?

III, 21 Le clerc, qui a des revenus suffisants pour en vivre, pèche-t-il mortellement en acceptant des bénéfices ecclésiastiques ?

III, 22 Un clerc prêt pour une dignité pèche-t-il mortellement en se trouvant un empêchement pour ne pas recevoir cette dignité ?

III, 23 Un maître doit-il accepter une question qui lui fera encourir la malveillance, alors qu’il est utile de connaître cette question

III, 24 Est-ce que pèche mortellement celui qui a été élu pour un épiscopat, qui est ignorant de l’Écriture sainte, et qui répond qu’il les connaît quand on lui demande s’il connaît l’Ancien et le Nouveau Testament ?

III, 25 Est-ce que pèche celui à qui revient la tâche de confirmation pour un tel élu ?

III, 26 Un juge commet-il un péché mortel quand il prend sciemment une décision à l’encontre de la vérité, dont il est certain en sa conscience et qu’il ne connaît pourtant pas en tant que juge, mais en tant que personne singulière, peut-être parce qu’il est le seul à avoir vu le fait ?

III, 27 Celui qui vit dans un péché mortel peut-il résister à un autre péché mortel ?

III, 28 Est-ce que les laïcs, sujets de seigneurs temporels, sont obligés au paiement de tailles nouvelles, qui ne visent qu’à l’utilité des seigneurs ?

Index des notions essentielles
Index des citations explicites

Découvrez aussi

Premier Quodlibet
Questions disputées. Tome IV: Questions 23-31. Les Démons
Questions disputées. Tome VI: Questions 38-45. L'Homme
Questions disputées. Tome V: Questions 32-37. La vision béatifique et le savoir des anges
Deuxième Quodlibet
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés