Tragédies. Tome VI, 2e partie: Les Bacchantes

Tragédies. Tome VI, 2e partie: Les Bacchantes

Avec la contribution de : Jean IRIGOIN, Jules MEUNIER, Texte établi et traduit par : Henri GRÉGOIRE

Présentation

« Dionysos, devenu dieu, comme Penthée refusait d'accepter ses mystères, rendit folles les sœurs de sa mère et les força à écarteler le corps de Penthée », tel est le résumé donné par Aristophane le grammairien d'une des pièces, avec Médée, les plus belles et les plus cruelles du répertoire antique. La scène se déroule à Thèbes, ville d'où, selon le mythe, serait originaire le dieu de l’extase et des mystères. Au soir de sa vie, Euripide livre au spectateur une réflexion profonde et complexe sur le théâtre lui-même, puisque Dionysos est le dieu de la tragédie et sur la religion : malheur à qui ne croit pas au dieu, il sera mis en charpie. Quelle est la leçon à tirer de ce mythe ? Est-ce la raison que les prêtres et leurs corréligionaires assassinent en la personne de Penthée ? Ou bien faut-il voir la punition d’un mécréant, et peut-être l’angoisse d’un homme vieillissant, et bien souvent accusé d’impiété ? Au lecteur de choisir face à ce chef-d’œuvre de la littérature grecque et qui constitue en outre pour nous un précieux témoignage concernant les cultes dionysiaques.

Notre édition des œuvres complètes d’Euripide a choisi d’isoler cette pièce en la présentant dans un volume à part. La notice introductive replace le texte dans l’ensemble de l’œuvre du poète en la situant lors du séjour d’Euripide en Macédoine, chez le tyran Archélaos. Le poète serait alors âgé de plus de 70 ans. La question de la religion, complexe pour celui que l’on surnomme volontiers le « Voltaire grec » est étudiée en détail, de même que les liens avec les autres poètes ayant raconté l’histoire de Dionysos, notamment Eschyle, auteur de deux tétralogies dionysiaques, aujourd’hui perdues, l’une sur Lycurgue et l’autre sur Penthée. L’histoire de la tradition manuscrite est relatée brièvement, tandis que des notes accompagnent la lecture. L’ouvrage est en outre enrichi des fragments attribués aux Bacchantes ainsi que des fragments papyrologiques.

Tome VI. 2ème partie

Biographies Contributeurs

EURIPIDE

Poète tragique ; Meurt en Macédoine

Jean IRIGOIN

Philologue ; Professeur honoraire au Collège de France ; Membre de l'Institut, Académie des inscriptions et belles-lettres (élu en 1981)

Jules MEUNIER

Helléniste

Table des matières

Avant-propos

Notice

Sigles

Les Bacchantes

Arguments

Texte et traduction

Appendices

1. Fragments attribués aux Bacchantes

2. Fragments papyrologiques

Découvrez aussi

Tragédies. Tome III : Héraclès - Les Suppliantes - Ion
Tragédies. Tome VII, 2e partie : Rhésos
Tragédies. Tome VIII, 2e partie: Fragments de Bellérophon à Protésilas
Tragédies. Tome VIII, 4e partie : Fragments de drames non identifiés
Tragédies. Tome VI, 1re partie : Oreste
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés