Constitution des Lacédémoniens, Agésilas - Hiéron
  • 164 pages
  • Bibliographie, Index
  • Livre broché
  • 13.5 x 21 cm
  • La roue à livres
  • N° dans la collection : 51
  • Parution :
  • CLIL : 3436
  • EAN13 : 9782251339511
  • Code distributeur : 32849
  • Export ONIX 3.0

Constitution des Lacédémoniens, Agésilas - Hiéron

Suivi de Pseudo-Xénophon, Constitution des Athéniens

Traduit par : Michel CASEVITZ

Présentation

Dans toutes ses œuvres (Anabase, Helléniques, Cyropédie, etc.), Xénophon (env. 428 - env. 355 av. J.-C.), Athénien mais Spartiate de cœur, n'a cessé de poser la question de la forme et de l’exercice du pouvoir et de dessiner la figure du chef. Les trois ouvrages ici traduits (pour la première fois en français depuis 1930) expriment l’admiration pour Sparte telle que le législateur légendaire l’a organisée (Constitution des Lacédémoniens), pour un grand roi et général spartiate (Agésilas, à la fois biographie et éloge), enfin pour une éventuelle « bonne » tyrannie (Hiéron, dialogue à la mode socratique).

On a ajouté la traduction de la Constitution des Athéniens, pamphlet anti-démocratique qui est joint dans la tradition manuscrite au corpus des œuvres de Xénophon et qui, daté du milieu du ve siècle av. J.-C., est en réalité l’œuvre d’un « Vieil Oligarque », comme disent les historiens.

Michel Casevitz, professeur émérite à l’Université de Paris X-Nanterre, a publié, entre autres, des éditions critiques, notamment de Diodore de Sicile et de Pausanias.

Biographies Contributeurs

XÉNOPHON

Né près d'Athènes, Xénophon (426-354 av. J.-C.) est issu d'une famille aristocratique très aisée. Il prend part à la défense d'Athènes dans la guerre du Péloponnèse. En 401, il rejoint les Spartiates combattant en Asie Mineure aux côtés de Cyrus, qui cherchait alors à renverser son frère. Après l’échec de la campagne des Dix-Mille, où Cyrus perdit la vie, il est élu général, et, traversant l’Asie, conduit les Grecs jusqu’à Trébizonte, exploit qu’il raconte dans l’Anabase. Surnommé « l’abeille grecque », Xénophon nous a laissé une œuvre aussi variée qu’abondante. De l’enseignement de Socrate dont il fut le disciple, il a tiré des ouvrages dits socratiques, les Mémorables, Le Banquet, l’Apologie et, d’une certaine manière, l’Économique (dialogue socratique évoquant les problèmes de gestion d’un domaine). Son travail d’historien se compose de l’Anabase et surtout des Helléniques où il poursuit le récit de la guerre du Péloponnèse là où Thucydide avait interrompu son enquête. Outre des traités sur la cavalerie, la chasse et une histoire romancée de la vie de Cyrus, la Cyropédie, nous lui devons des ouvrages politiques, témoignant de son admiration pour Sparte, la cité rivale d’Athènes.

Michel CASEVITZ

Professeur de philologie et linguistique grecques à l'Université Lumière-Lyon 2, directeur de la collection "La roue à livres" aux éditions Les Belles lettres (en 1991)

Table des matières

Préface par Vincent Azoulay

Avertissement

 

Constitution des Lacédémoniens

Agésilas

Hiéron

Constitution des Athéniens

 

Notes

Bibliographie

Index des noms propres

Index de quelques termes notables

 

Découvrez aussi

Anabase. Tome II : Livres IV-VII
Helléniques. Tome I : Livres I-III
Anabase. Tome I : Livres I-III
Mémorables. Tome II, 2e partie: Livre IV
Anabase. Livres I-II
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés