Les Hommes ne sont pas des îles
Les Hommes ne sont pas des îles

Feuilleter le livre

  • CLVI + 340 pages
  • Bibliographie
  • Livre broché
  • 10.6 x 16.6 cm
  • Parution :
  • CLIL : 3436
  • EAN13 : 9782251448664
  • Code distributeur : 62461
  • Export ONIX 3.0

Les Hommes ne sont pas des îles

Les classiques nous aident à vivre

Traduit par : Luc HERSANT

Livre broché 13,90 €
À paraître
Être prévenu de la disponibilité ?

"Nuccio Ordine livre un vivifiant éloge de la littérature et de la liberté."

(Livres Hebdo)

Extrait Audio

Présentation

« Nul homme n’est une île, complète en elle-même ; chaque homme est un morceau du continent, une part de l’océan […] La mort de chaque homme me diminue, car je suis impliqué dans l’humanité. N’envoie donc jamais demander pour qui la cloche sonne : elle sonne pour toi. »
John DONNE

Vivre pour les autres est le seul moyen qui puisse nous aider à donner un sens à notre vie. Telle est la conviction de Nuccio Ordine, l’essayiste italien le plus lu dans le monde.
Avec pour frères d’arme les géants de la littérature, Ordine nous invite à lire nos bibliothèques idéales et y voir des bibliothèques de combat et de résistance au monde comme il va.

Presse

Un véritable essai, ciselé comme tel, dans lequel Nuccio Ordine nous redit sa passion des classiques, de la lecture et de la culture. [...] Ce petit manuel de savoir-lire est bien plus qu'une invitation à la découverte ou à la redécouverte des classiques. C'est un livre militant pour la littérature, l'imagination et la beauté qui, sans sauver totalement le monde, contribuent à le maintenir un peu plus humain.
Livres Hebdo - 26/10/2018

Biographies Contributeurs

Nuccio ORDINE

Nuccio Ordine (1958) enseigne la littérature italienne à l’Università della Calabria. Fellow du Harvard University Center for Italian Renaissance Studies et de la Fondation Alexander von Humboldt, il a été invité comme visiting professor aux États-Unis (Yale, NYU), en Amérique latine (Universidad de San Buenaventura de Bogotà et Universidad Iberoamericana de Mexico) ainsi qu’en Europe (École Normale Supérieure, EHESS, Paris-IV Sorbonne, Paris-VIII, Institut Universitaire de France, CESR, IEA Paris, Warburg Institute, Institut Max Planck de Berlin). On lui doit trois ouvrages sur Giordano Bruno, traduits en neuf langues : Giordano Bruno, Ronsard et la religion (2002), Le Seuil de l’ombre (2003) et Le Mystère de l’âne (2005). Il a également publié : Teoria della novella e teoria del riso nel Cinquecento (2009), Le Rendez-vous des savoirs (2009), Trois couronnes pour un roi (2011), Les Portraits de Gabriel García Márquez (2012), L’Utilité de l’inutile (2013-2014) et Une année avec les classiques (2015).

Luc HERSANT

Luc Hersant, traducteur de l'italien, a déjà traduit aux Belles Letres quatre ouvrages de Nuccio Ordine : L’Utilité de l’inutle (2014), Les Portraits de Gabriel García Márquez. La répétition et la différence (2012), Trois couronnes pour un roi. La devise d’Henri III et ses mystères (2011), Le Seuil de l’ombre. Littérature, philosophie et peinture chez Giordano Bruno (2009) ainsi que Giordano Bruno, Œuvres complètes. Tome III: De la cause, du principe et de l’un (2016).

Table des matières

Introduction
Vivre pour les autres : littérature et solidarité humaine
Bibliographie


L’Arioste (1474-1533)
Satires
Renoncer aux privilèges pour conserver la liberté

Aristote (384-322)
Métaphysique
La connaissance ne peut être asservie au profit

Francis Bacon (1561-1626)
La Nouvelle Atlantide
Méfie-toi du « double-solde »

Jorge Luis Borges (1899-1986)
Le Jardin aux sentiers qui bifurquent
La nature plurielle du temps, entre science et littérature

Bertolt Brecht (1898-1956)
L’Opéra de quat’ sous
Vaut-il mieux fonder une banque ou la dévaliser ?

Giordano Bruno (1548-1600)
Expulsion de la bête triomphante
La religion sert à relier l’homme à l’homme

Luís Vaz de Camões (1525-1580)
Les Lusiades
Si les gouvernants volent le « bien public »

Tommaso Campanella (1568-1639)
N’est pas Roi qui a un Royaume, mais qui sait gouverner
Ce n’est pas la couronne qui fait le roi

Albert Camus (1913-1960)
Lettre à Louis Germain
Quand un maître change notre vie

Sébastien Castellion (1515-1563)
Contre le libelle de Calvin.
Après la mort de Michel Servet
On ne défend pas une doctrine en tuant un homme

Paul Celan (1920-1970)
Fugue de mort
Une tombe dans les nuages et le lait qui devient poison

Cicéron (106 av. J.-C.-43 av. J.-C.)
L’Orateur
La négligence soignée : entre rhétorique et cosmétique

Joseph Conrad (1819-1893)
Au cœur des ténèbres
Un voyage dans les ténèbres de la barbarie

Dante (1265-1321)
Enfer
Lire un livre peut changer la vie

Federico De Roberto (1861-1927)
Les Princes de Francalanza
Maintenant que l’Italie est faite, faisons nos propres affaires

Giovanni Della Casa (1503-1556)
Galatée ou Des manières
Le conformisme est la condition du succès

Emily Dickinson (1830-1886)
Poésies complètes
Le plus beau voyage, c’est la lecture

Denis Diderot (1713-1784)
Supplément au Voyage de Bougainville
Comment peut-on se jurer une fidélité éternelle dans le mariage ?

John Donne (1572-1631)
Méditations en temps de crise
Nul homme n’est une île

Joachim Du Bellay (1522-1560)
Les Antiquités de Rome
Même la cité éternelle tombe en ruine

Thomas Stearns Eliot (1888-1965)
Quatre quatuors
Tout commencement est une fin, toute fin est un commencement

Érasme (1469-1536)
Complainte de la paix
Qui recherche le bien commun doit promouvoir la paix

Galilée (1564-1642)
Lettre à Christine de Lorraine
Ce n’est pas dans les livres sacrés qu’il faut étudier la science

Gorgias (env. 483-env. 380)
Éloge d’Hélène
La parole comme instrument de vie et de mort

Antonio Gramsci (1891-1937)
Pourquoi je hais l’indifférence
Vivre, c’est prendre parti

Ernest Hemingway (1899-1961)
Le vieil homme et la mer
La fortune ne s’achète pas : elle se conquiert

Hermann Hesse (1877-1962)
Siddhartha
Seul celui qui cherche saisit l’essence de la vie

Henrik Ibsen (1828-1906)
Une maison de poupée
Quand l’épouse-poupée se révolte

Étienne de La Boétie (1530-1563)
Discours de la servitude volontaire
La clé de la liberté est entre les mains des esclaves

Madame de Lafayette (1634-1693)
La Princesse de Clèves
L’« impertinente curiosité » et la vérité peuvent être mortelles

Bartolomé de Las Casas (1484-1566)
Très brève relation de la destruction des Indes
Les massacres des conquistadors dans le Nouveau Monde

Gotthold Éphraïm Lessing (1729-1781)
Nathan le Sage
La tyrannie de l’anneau unique et la tolérance religieuse

Lucien de Samosate (vers 125-fin du IIe siècle)
Alexandre ou le faux prophète
Les trucs des imposteurs déguisés en prophètes

Xavier de Maistre (1763-1852)
Voyage autour de ma chambre
Voyager par la seule imagination

Gabriel Naudé (1600-1653)
Advis pour dresser une bibliothèque
La reliure et le prix ne font pas le livre

Friedrich Nietzsche (1844-1900)
Aurore. Pensées sur les préjugés moraux
Éloge de la philologie et de la lenteur

Blaise Pascal (1623-1662)
Pensées
Depuis quel point peut-on contempler l’infini ?

Pétrarque (1304-1374)
Lettres familières
La lecture exige toujours le silence et l’effort

Pétrone (?-66 ap. J.-C.)
Satiricon
La valeur des hommes ne se mesure pas avec l’argent

Plutarque (env. 45-125)
De la Musique
La musique et la culture ont plus de pouvoir que les armes

Plutarque (env. 45-125)
Vie de Thésée
L’identité : jamais statique, elle est une osmose entre l’identique et le différent

Rainer Maria Rilke (1875-1926)
Lettres à un jeune poète
Ce n’est pas le « facile », mais uniquement le « difficile » qui nous aide à apprendre

Juan Rulfo (1918-1986)
Le Coq d’or
L’argent ne fait pas le bonheur

Sapphô (VIIe-VIe siècles av. J.-C.)
Odes et Fragments
Éros et les symptômes de la maladie d’amour

Paolo Sarpi (1552-1623)
Sopra l’ufficio dell’Inquisizione
Les flammes peuvent brûler les livres, mais pas les mots

Sénèque (4 av. J.-C.-65 ap. J.-C.)
Lettres à Lucilius
Pour comprendre un homme, observez-le nu

William Shakespeare (1564-1616)
Le Roi Lear
Seule la cécité permet de tout voir

Philip Sidney (1554-1586)
Éloge de la poésie
La différence entre les poètes et les versificateurs

Anton Tchekhov (1860-1904)
La Cerisaie
Ni au théâtre ni dans la vie il n’y a d’absolu

Giambattista Vico (1668-1744)
De mente heroica
Le savoir au service du bonheur du genre humain

Virginia Woolf (1882-1941)
Les Vagues
L’individu est à l’humanité ce que la vague est à l’océan


Liste des sources
Remerciements

Livre broché 13,90 €
À paraître
Être prévenu de la disponibilité ?

Découvrez aussi

Les Portraits de Gabriel García Márquez
L'Utilité de l'inutile
Le Mystère de l'âne (nouvelle édition)
Une Année avec les Classiques
Le Rendez-vous des savoirs
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés