Le Livre des lois des pays
Le Livre des lois des pays

Feuilleter le livre

Le Livre des lois des pays

Un traité syriaque sur le destin de l'« école » de Bardesane

Introduction et notes de : Paul-Hubert Poirier, Éric Crégheur, Traduit par : Paul-Hubert Poirier, Éric Crégheur

"Un bijou d’érudition sans ennui."

(Politique Magazine)

Extrait Audio

Présentation

Un « dialogue sur le destin » attribué à Bardesane (154-222), le « philosophe araméen », est connu depuis qu’Eusèbe de Césarée en a signalé l’existence, à la fin du IIIe ou au début du IVe siècle. L’ouvrage ne deviendra accessible qu’en 1855 grâce à l’édition, par William Cureton, d’un écrit syriaque intitulé Livre des lois des pays, un dialogue dont le principal interlocuteur est Bardesane et dans lequel on retrouve un parallèle étroit, sinon littéral, aux passages cités par Eusèbe. Depuis cette date, le Livre des lois des pays, qualifié de chef-d’œuvre et considéré comme « le plus ancien texte syriaque après la Bible » (Duval), n’a cessé de susciter l’intérêt des spécialistes du syriaque et de la littérature chrétienne ancienne. Dans ce dialogue, Bardesane aborde de façon magistrale un des thèmes centraux de la réflexion théologique et philosophique de tout temps, la relation entre la providence et la toute-puissance divines, la liberté humaine et les contraintes de la nature et du destin. La polémique que Bardesane oppose au déterminisme et au fatalisme astral se fonde en bonne partie sur l’exposé des mœurs, coutumes ou lois des « barbares ». Le Livre des lois des pays offre la version la plus développée de cet argument ethnographique, qui consistait à tirer parti de la diversité régionale des « lois » pour réfuter les astrologues. Même si l’on hésite à voir dans le Livre des lois des pays un authentique écho de la pensée de Bardesane, il constitue l’un des monuments les plus anciens de la littérature syriaque et l’un des tout premiers dialogues de la littérature chrétienne.

Presse

Le traité est bref, l’édition nouvelle qui en est donnée est un bijou d’érudition sans ennui.
Politique Magazine - 01/03/2020

Biographies Contributeurs

Paul-Hubert Poirier

Paul-Hubert Poirier, professeur à l’Université Laval (Québec), est membre de l’Institut de France et de la Société royale du Canada. Ses recherches portent sur les littératures gnostique, manichéenne et apocryphe, notamment les traditions relatives à l’apôtre Thomas.

Éric Crégheur

Eric Crégheur est professeur à l’Université Laval. Ses recherches portent sur l’histoire et la littérature du christianisme ancien, les langues et littératures coptes et syriaques, de même que le christianisme égyptien de tendance gnostique. Il a publié, entre autres, une nouvelle édition des Livres de Iéou du codex Bruce (Peeters, 2019).

Découvrez aussi

Dialogue de Timothée et Aquila
Deux frères caucasiens de Prométhée, Amiran et Abrsk'il
Hymnes contre les hérésies
Saints fondateurs du christianisme éthiopien
L'Alphabet arménien dans l'histoire et dans la mémoire
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés