Les Esclaves du Sultan chez les Ottomans
Les Esclaves du Sultan chez les Ottomans

Feuilleter le livre

  • 432 pages
  • Index, Bibliographie
  • Livre broché
  • 15.1 x 21.5 cm
  • Parution :
  • CLIL : 4039
  • EAN13 : 9782251450728
  • Code distributeur : 65631
  • Export ONIX 3.0

Les Esclaves du Sultan chez les Ottomans

Des mamelouks aux janissaires (XIVe-XVIIe siècles)

Texte établi par : Elisabetta Borromeo

"Érudit sans cesser d’être clair, ancré dans la complexité des sources sans renoncer au récit, [...] Gilles Veinstein est l’un des premiers en France à avoir pris l’histoire de l’Empire ottoman au sérieux."

(L'Histoire)

Extrait Audio

Présentation

Gilles Veinstein nous transporte au coeur de l’Empire ottoman des XIV-XVIIe siècles, en l’appréhendant par son institution politique la plus emblématique : les esclaves du sultan ou, pour reprendre la formulation ottomane, les « esclaves de la Porte (kapı kulları) ». Si ces esclaves partagent avec l’ensemble de la population servile de l’Empire ottoman les traits inhérents à leur condition, le rang qu’ils occupent dans l’État et dans la société correspond assez peu au cliché du « personnel » du sultan.
Ces esclaves de la Porte témoignent d’un phénomène beaucoup plus ancien qui n’est pas propre à l’Islam mais qui, à partir de l’Empire abbasside au IXe siècle de notre ère, a connu dans plusieurs régimes musulmans un développement et une place d’une grande importance : l’esclavage gouvernemental ou étatique. En un sens, dans ce domaine comme dans bien d’autres, l’Empire ottoman ne fait que s’inscrire dans la suite des États musulmans antérieurs. Cependant, ici comme ailleurs, il renouvelle sur plus d’un point l’institution ancienne : on songe d’abord à cette méthode si décriée de recrutement, le devşirme, ou « ramassage » de jeunes garçons sujets du sultan.
La présente édition, issue des cours de Gilles Veinstein au Collège de France en 2009 et 2010, a été élaborée par Elisabetta Borromeo à partir d’un premier jet manuscrit, complété par l’enregistrement audio des cours, puis annotée.

Médias

Qui étaient les Ottomans ?
Le Blog des Belles Lettres

Accéder au contenu

Les Esclaves du Sultan chez les Ottomans. Des mamelouks aux janissaires (XIVe-XVIIe siècle)
Les Clionautes

Accéder au contenu

Presse

Professeur au Collège de France, Gilles Veinstein est mort en 2013, avant que ces cours ne soient édités. Son ancienne élève, l’historienne Elisabetta Borromeo a donc entrepris un travail de bénédictin pour les rendre aujourd'hui accessibles et mettre à la portée de tous ce renouvellement des connaissances sur ce sujet.
Le Figaro Histoire - 01/04/2020

Gilles Veinstein est l’un des premiers en France à avoir pris l’histoire de l’Empire ottoman au sérieux. [...] Il est aussi l’un des premiers à avoir eu les moyens de le faire, découvrant l’histoire de l’Empire ottoman au moment même (les années 1970) où s’ouvraient ses archives. Les mühimme defteri (les « registres des choses importantes »), les recensements, les archives des tribunaux, conservés à Istanbul et dans les provinces de l’empire, lui ont fourni ce trésor de documents sur lequel reposaient ses enquêtes.
L'Histoire - 01/05/2020

Biographies Contributeurs

Gilles Veinstein

Gilles Veinstein (1945-2013), historien spécialiste d’histoire turque et ottomane, directeur d’études à l’Ehess, a dirigé l’équipe « Études turques et ottomanes » de ce même établissement. En 1998, il a été élu professeur au Collège de France. Parmi ses publications : Le Sérail ébranlé. Essai sur les morts, dépositions et avènements des sultans ottomans, XIVe-XIXe siècle (2013, avec N. Vatin) ; L’Europe et l’islam. Quinze siècles d’histoire (2009, avec H. Laurens et J. Tolan). Il a dirigé (2015, avec F. Georgeon et N. Vatin) le Dictionnaire de l’Empire ottoman.

Elisabetta Borromeo

Elisabetta Borromeo, historienne spécialiste des voyages et des communautés catholiques dans l’Empire ottoman, est ingénieure d’études au CETOBaC (Cnrs, Ehess, Collège de France). Elle est l’auteur de Voyageurs occidentaux dans l’Empire ottoman (1600-1644). Inventaire des récits et étude sur les itinéraires, les monuments remarqués et les populations rencontrées (2007). Elle a dirigé avec N. Vatin Les Ottomans par eux-mêmes, paru aux Belles Lettres.

Table des matières

Préface par Elisabetta Borromeo
Note sur l’édition
Note sur la transcription
Abréviations

LEÇON DU 6 JANVIER 2009
Préambule


PREMIÈRE PARTIE. L’ESCLAVAGE DANS LE MONDE MUSULMAN

Chapitre premier. Le statut juridique des esclaves
Chapitre II. L’esclavage « privé » dans l’Empire ottoman


DEUXIÈME PARTIE. L’ESCLAVAGE MILITAIRE ET GOUVERNEMENTAL DANS LE MONDE MUSULMAN AVANT LES OTTOMANS

Chapitre III. Le « paradigme mamelouk »
LEÇON DU 13 JANVIER 2009
LEÇON DU 20 JANVIER 2009


Chapitre IV. Le « paradigme mamelouk » dans le monde musulman post-abbasside
La partie orientale du monde musulman
LEÇON DU 27 JANVIER 2009
Vers le sud et l’ouest
L’Égypte et la Syrie


TROISIÈME PARTIE. L’ORGANISATION MILITAIRE DANS L’EMPIRE OTTOMAN : LES TROUPES NON SERVILES

Chapitre V. Les origines de la première armée ottomane
LEÇON DU 3 FÉVRIER 2009

Chapitre VI. La cavalerie provinciale : Les sipahi et leur timar (seconde moitié du XIVe-XVIe s.)
LEÇON DU 10 FÉVRIER 2009
Le progrès des techniques de guerre et le déclin de l’armée timariale
Retour sur la généalogie de l’institution
Une cavalerie d’hommes libres

Chapitre VII. L’infanterie des azab (XIVe-XVIe s.)
LEÇON DU 17 FÉVRIER 2009
Les azab dans un kanunname de la fin du XVe siècle
LEÇON DU 24 FÉVRIER 2009
Chapitre VIII. L’infanterie des yaya et des yürük, la cavalerie des müsellem et autres corps paramilitaires (XIV-XVIe siècle)
Yaya et müsellem : statut fiscal et mode de fonctionnement d’après un règlement de la seconde moitié du XVe siècle
Yaya, yürük et müsellem : du statut de corps militaires à celui de corps auxiliaires
LEÇON DU 3 MARS 2009
D’autres corps paramilitaires : voynuk et derbendci
Chapitre IX. Les akinci : une troupe de raideurs à l’origine de l’armée ottomane
Les akıncı, le butin de guerre et le pencyek
LEÇON DU 5 JANVIER 2010


QUATRIÈME PARTIE. L’ESCLAVAGE MILITAIRE ET GOUVERNEMENTAL DANS L’EMPIRE OTTOMAN

Chapitre X. Introduction

Chapitre XI. Les janissaires
La création du corps des janissaires d’après les chroniqueurs
L’origine légendaire des janissaires et le Vilayetname de Hacı Bektaş
LEÇON DU 12 JANVIER 2010
L’organisation du corps des janissaires et son évolution
Les janissaires et les armes à feu
LEÇON DU 19 JANVIER 2010

Chapitre XII. Les acemi oğlan
La création des acemi oğlan selon l’auteur anonyme des Règlements des janissaires
Un réservoir de main-d’oeuvre pour l’État
LEÇON DU 26 JANVIER 2010
LEÇON DU 2 FÉVRIER 2010

Le cursus des acemi oğlan et le séjour « chez les Turcs »
Les acemi oğlan, apprentis janissaires ?
LEÇON DU 9 FÉVRIER 2010
La préparation militaire des acemi oğlan
Les conditions de vie des acemi oğlan
LEÇON DU 16 FÉVRIER

Chapitre XIII. L’approvisionnement en « esclaves du sultan » : le pencyek
Le pencyek d’après les chroniqueurs
Le pencyek d’après un firman de Bayezid II
LEÇON DU 23 MARS 2010
Pour une chronologie du pencyek

LEÇON DU 23 FÉVRIER 2010
Chapitre XIV. L’approvisionnement en « esclaves du sultan » : au-delà du pencyek
Butin de guerre, janissaires et captifs chrétiens
LEÇON DU 2 MARS 2010
Du pencyek au devşirme

Chapitre XV. L’approvisionnement en « esclaves du sultan » : le devşirme
LEÇON DU 9 MARS 2010
Les origines du devşirme
Fréquence des campagnes de recrutement et nombre de recrues
LEÇON DU 16 MARS 2010
Le devşirme en Anatolie
Le devşirme en Roumélie
Les recrues du devşirme : citadins ou paysans ?
Les populations exemptes du devşirme
Les recrues du devşirme, leurs origines ethniques et religieuses
Le déroulement d’une campagne de devşirme
LEÇON DU 30 MARS 2010
Le profil des recrues : âge, état civil, caractéristiques physiques
Fuites et dissimulations des recrues et abus des recruteurs
Notes conclusives sur le devşirme

Glossaire
Sources d’archives
Bibliographie
Index

Découvrez aussi

L'Iran médiéval
La Palestine à l'époque romaine
Carthage
Le Kaléidoscope hérodotéen
L'Empire ottoman
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés