Les Sonnets à Orphée
Les Sonnets à Orphée

Feuilleter le livre

  • LVIII + 208 pages
  • Bibliographie
  • Livre broché
  • 12.6 x 19.3 cm
  • Français, Allemand
  • Bibliothèque allemande
  • N° dans la collection : 19
  • Parution :
  • CLIL : 3634
  • EAN13 : 9782251451053
  • Code distributeur : 66480
  • Export ONIX 3.0

Les Sonnets à Orphée

Traduit et commenté par : Jean Bollack, Introduction et notes de : Françoise Lartillot

Présentation

Composés de deux parties comptant respectivement 26 et 29 poèmes, Les Sonnets à Orphée enserrent l’inspiration orphique dans une forme stricte qui les fait paraître plus apolliniens que les Élégies d’esprit davantage dionysiaque.
La traduction de Jean Bollack, publiée ici pour la première fois, est accompagnée en regard du texte original. Son objectif est de restituer pas à pas le processus de constitution du sens à travers la plus grande proximité philologique possible. Cette démarche, Jean Bollack l’a appliquée aux classiques grecs aussi bien qu’à Celan, avec Les Sonnets à Orphée, elle témoigne éloquemment de sa fécondité.
Son commentaire, rédigé en allemand, était demeuré manuscrit. Complément indispensable de la version française, il est reproduit dans la transposition qu’en donne Françoise Lartillot à qui nous devons de rendre ainsi accessible au public non germanophone le résultat d’une lecture intensive éminemment originale.

Biographies Contributeurs

Rainer Maria Rilke

À côté de George et de Hofmannsthal, Rilke (1875-1926) est, dans le monde germanique, le poète-phare du début du XXe siècle. Polyglotte, esprit cosmopolite, il fut très attaché au monde latin et spécialement à la France. Un temps secrétaire de Rodin à Paris, traducteur de Valéry, il publia des poèmes français (Vergers). De lui, on connaît en priorité en France, Les Carnets de Malte Laurids Brigge (1910), avec leur tableau terrifiant des laideurs de la grande ville, ainsi que les Lettres à un jeune poète qui ont pris, un peu abusivement, valeur programmatique.À cet écrivain d’origine pragoise on doit plusieurs grands cycles de poèmes dont le plus ancien, les Nouveaux poèmes, parut en deux volumes en 1907-1908. C’est toutefois par le retour aux grandes formes fixes que Rilke a atteint une renommée internationale.Les Élégies de Duino et Les Sonnets à Orphée (tous deux de 1926) sont les deux puissants massifs qui dominent le lyrisme moderne de langue allemande.

Jean Bollack

Jean Bollack (1923-2012), philosophe, herméneute, spécialiste de la pensée et de la littérature grecques, a donné d’importantes contributions à l’étude du lyrisme de langue allemande.

Françoise Lartillot

Françoise Lartillot, germaniste, Professeur de littérature et d’histoire des idées à l’Université de Lorraine (Metz), est spécialiste notamment de la poésie de langue allemande des XXe et XXIe siècles.

Table des matières

Introduction
I. Genèse d’une œuvre
II. Lectures
III. Relire Rilke avec Jean Bollack
Notices biographique et bibliographique
Note éditoriale


Die Sonette an Orpheus / Les Sonnets à Orphée
Erster Teil / Première partie
Zweiter Teil / Deuxième partie

Commentaires sur les Sonnets
Commentaires (I)
Commentaires (II)

Découvrez aussi

Mitsou
Hymnes à la nuit. Chants spirituels. Disciples à Saïs
Poèmes
Le Divan d'Orient et d'Occident (West-Östlicher Divan)
Poèmes complets
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés