Hiéroglyphes
  • 688 pages
  • Index
  • Livre broché
  • 12.5 x 19 cm
  • Le Goût des idées
  • N° dans la collection : 38
  • Parution :
  • CLIL : 3435
  • EAN13 : 9782251200392
  • Code distributeur : 47001
  • Export ONIX 3.0

Hiéroglyphes

Traduit par : Denise Van MOPPÈS

Présentation

Après avoir évoqué, dans La Corde raide, son adolescence dans une Vienne encore heureuse, la Palestine des premiers kibboutz, la bohème journalistique du Berlin des années 1920, Arthur Koestler fait revivre dans ce volume l'euphorie de son adhésion au communisme, quand les lendemains chantaient en U.R.S.S. ; et que, comme l’annonçait Trotsky « le citoyen moyen de la société sans classe » qui s’édifiait à l’Est allait « s’élever au niveau d’un Aristote, d’un Goethe, d’un Marx ».
« Les sept ans d’aveuglement qui frappèrent l’Occident de 1932 à 1939 furent un des phénomènes les plus remarquables de l’histoire. Il eût fallu, à des gens élevés dans les traditions de l’Occident, une puissance d’imagination peu commune pour admettre et se représenter la renaissance de la torture médiévale et de l’esclavage antique. Il fallait un effort intellectuel plus grand encore pour croire à la réalité des plans nazis et communistes de conquête du monde par la conspiration et la terreur ». Cette incrédulité devant l’incroyable fut le fait le plus général de cette « Nuit de Sept ans » qu’Arthur Koestler, désormais désillusionné, évoque dans ce troisième tome de son étonnante autobiographie.

Biographies Contributeurs

Arthur KOESTLER

Juif hongrois né à Budapest en 1905, Arthur Koestler fait ses études à Vienne, puis devient journaliste en Palestine. Revenu en Europe, il adhère au Parti communiste allemand, trouvant là une réponse à la menace nazie, et il est également séduit par l'utopie soviétique. Il part un an en Union Soviétique, puis participe à la guerre civile espagnole. Dès 1938, ayant rompu avec le Parti communiste, il combat sans relâche le régime stalinien, notamment à travers son roman majeur, Le Zéro et l'Infini. À partir de 1940, il vit en Angleterre, où il se suicide avec sa femme en mars 1983. Son œuvre de romancier, philosophe, historien et essayiste lui vaut une renommée mondiale.

Table des matières

 

PREMIÈRE PARTIE
EUPHORIE
I. — Les ponts brûlés
II. — Portrait de l'auteur en camarade
III. — « Vautre-toi dans la boue »

DEUXIÈME PARTIE
UTOPIE
IV. — La trieuse
V. — Commencement d'un voyage
VI. — Oignons et « odkolone »
VII. — Rêve au Caucase
VIII. — Mont Ararat
IX. — Nadeshda
X. — Tempête sur le Turkestan
XI. — Vers la frontière afghane
XII. — Bokhara et Samarkand
XIII. — Hadji Mir Baba
XIV. — Instruments du destin
Notes
Appendice : « Le Dieu des Ténèbres »

TROISIÈME PARTIE
EXIL
XV. — Interlude poétique
XVI. — La croisade sans croix
XVII. — Colin-maillard
XVIII. — Éminence rouge
XIX. — Présentation du Dr Costler
XX. — Maître d'école à Maisons-Laffite
XXI. — Naufrage
XXII. — Sauvetage
XXIII. — Épuration dans un verre d’eau
XXIV. — Excursion dans le Ier siècle avant Jésus-Christ
XXV. — Dix petits Indiens
XXVI. — En attendant
XXVII. — La maison au bord du lac
XXVIII. — Hommage à un espion

QUATRIÈME PARTIE
L’ÉCRITURE INVISIBLE
XXIX. — Un abus de confiance
XXX. — Le retour d’Hora
XXXI. — La lutte dans la brume
XXXII. — Arrestation
XXXIII. — Les heures à la fenêtre
XXXIV. — Retour au plan trivial
XXXV. — Un S.O.S.
XXXVI. — « Que m’as-tu fait là ? »
XXXVII. — « Le Zéro et l’Infini »
XXXVIII. — La fin d’une amitié
XXXIX. — La fin d’un cas typique

ÉPILOGUE

Portrait de l’auteur a trente-cinq ans et après
Notes
Index des noms cités
 

Découvrez aussi

La Corde raide
Le Cheval dans la locomotive
Les Somnambules
Le Cri d'Archimède
Des voleurs dans la nuit
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés