Histoires. Tome V : Livres XXVI-XXVIII

Histoires. Tome V : Livres XXVI-XXVIII

Texte établi et traduit par : Marie-Anne MARIÉ

Présentation

C'est sans doute à la demande de son public qu'Ammien Marcellin a repris une œuvre qu’il considérait comme achevée. Après le règne de Julien, après la fin lamentable de la campagne de Perse et la honteuse paix acceptée par Jovien, après la mort de ce dernier, à qui Ammien consacre une très brève notice funèbre, une page de l’histoire de Rome vient d’être tournée. La dynastie constantinienne a disparu, la dynastie valentinienne lui succède. Julien avait incarné la uirtus et la sobrietas romaines, et l’Empire a vu le paganisme renaître sous son règne. Il emporte avec lui toute une part de la tradition de Rome et il faudra attendre 393 et l’usurpation d’Eugène pour que ressuscitent encore une fois certaines formes publiques de l’antique religion païenne. Avec Julien disparaît aussi le règne de la Justice ; Ammien, qui avait insisté sur cet aspect du gouvernement de son héros, ne manque pas de l’évoquer de nouveau lorsqu’il raconte les injustices perpétrées sous Valentinien et Valens. En poursuivant son œuvre jusqu’à la mort de ces deux empereurs, Ammien voulait sans doute rehausser encore le règne de Julien, désormais enclavé entre des règnes « noirs » : celui de Constance d’une part, celui des deux empereurs pannoniens de l’autre.

Biographies Contributeurs

AMMIEN MARCELLIN

Officier de l'empire romain ; Historien ; A poursuivi l'œuvre de Tacite

Table des matières

Introduction

Conspectus siglorum

Texte et traduction

Livre XXVI
Février 364-mai 366

Valentinien est élu empereur à Nicée, en son absence. Digression sur le jour bissextile (I). Valentinien, arrivé d'Ancyre, est acclamé empereur et s’adresse aux soldats, le 25 (ou 26) février 364 (II).

Préfecture d’Apronianus à Rome, en 363 (III).

Valens est proclamé Auguste à Constantinople le 28 mars 364. Maladie des deux empereurs. Pression exercée par les barbares sur frontières de l’Empire (IV). Les deux empereurs se répartissent les comtes et les corps de troupes. Ils se séparent fin août 364 et revêtent leur premier consulat le 1er janvier 365 (V, 1-6).

Invasion des Alamans en Gaule (365). En Orient, tentative d’usurpation de Procope. Réaction de Valentinien (V, 7-15). Les origines de Procope. La situation en Orient. Comment Procope est proclamé empereur le 28 septembre 365, à Constantinople (VI). La Thrace est ralliée à l’usurpateur, ainsi que les Iouii et les Victores, que Valens avait envoyés contre lui (VII). La Bithynie tombe au pouvoir de Procope, puis l’Hellespont, après la prise de Cyzique à la fin de 365 (VIII). Gomoaire passe à l’empereur. Agilon trahit pendant la bataille de Nacolia. Procope, livré vivant par les siens, est décapité le 27 mai 366 (IX).

Tentative d’usurpation de Marcellus. Répression contre les partisans de Procope (366). Tremblement de terre du 21 juillet 365 (X).

Livre XXVII
365-370

Attaque victorieuse des Alamans en 365 (I). Jovin, maître de la cavalerie, rétablit la situation dès 366 (II).

Préfectures urbaines de Symmaque (364-365), Lampadius (365-366) et Viventius (366-367). Pendant celle-ci, luttes d’Ursin et de Damase pour le siège épiscopal de Rome (III).

Digression sur les provinces de Thrace (IV). Campagnes de Valens contre les Goths (367-369). La paix est conclue en 369 (V).

Maladie de Valentinien. Il proclame Auguste son fils Gratien le 24 août 367 (VI). Tempérament emporté et cruel de Valentinien (VII).

Coalition barbare en Bretagne (367). Le comte Théodose la met en déroute en 368 (VIII). Incursions barbares en Afrique et en Isaurie (IX, 1-7).

Préfecture urbaine de Prétextat en 367-368 (IX, 8-10).

Valentinien combat victorieusement les Alamans en 368 (X).

Situation et caractère de Sextus Pétronius Probus (XI).

Luttes entre Rome et la Perse pour l’Arménie et l’Hibérie en 368-370 (XII).

Livre XXVIII
363-377

Les grands procès de Rome, dirigés par Maximim, préfet de l’annone de 368 à 370 (I, 1-11), puis vice-préfet de Rome en 370-371 (I, 12-42), et ensuite par ses successeurs à la vice-préfecture. Affaire d’Aginatius. Son exécution en 375 ou 376 (I, 43-57).

Valentinien fortifie la rive gauche du Rhin. Des Romains occupés à des travaux de terrassement sont massacrés par les Alamans en 369 (II, 1-9). Brigandages en Gaule (II, 10). Les Maratocuprènes, tribu de brigands syriens, sont anéantis ainsi que leurs enfants (II, 11-14).

En 369, Théodose dévoile les menées d’un certain Valentinus. Il reconstruit villes et fortifications en Bretagne et revient à la cour (III).

Préfecture d’Olybrius en 368-370, et d’Ampélius en 371-372 (IV, 1-5). Digression sur les vices du Sénat et du peuple de Rome (IV, 6-35).

Après la conclusion d’une trêve, les Saxons tombent dans une embuscade tendue par les Romains (V, 1-7). En 370, Valentinien envoie les Burgondes combattre les Alamans (V, 8-14). Campagne de Théodose contre les Alamans en Rhétie (V,15).

Affaire de Tripolitaine (363-377). La province dévastée par les Austoriani ne peut se faire entendre de l’empereur, en raison de la mauvaise foi du comte Romanus (VI).

Notes bibliographiques

Avertissement sur les notes complémentaires

Notes complémentaires

Index des notes

Cartes hors texte en fin de volume
1. Asia Minor
2. Thracia
3. Africa et Illyricum

Découvrez aussi

Histoires. Tome III : Livres XX-XXII
Histoires. Tome I : Livres XIV-XVI
Histoires. Tome IV : Livres XXIII-XXV. Commentaire
Histoires. Tome VI : Livres XXIX-XXXI. Index général
Histoires. Tome II : Livres XVII-XIX
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés