Iliade. Tome I : Chants I-VI

Iliade. Tome I : Chants I-VI

Texte établi et traduit par : Paul Mazon, Avec la contribution de : Pierre Chantraine, Avec la contribution de : Paul Collart, Avec la contribution de : René Langumier

Présentation

Louée depuis l'Antiquité la plus haute, l’Iliade, de même que l’Odyssée, n’a jamais cessé d’être chantée, apprise et commentée par des générations de lecteurs fervents. Chantés par les aèdes dans toutes les cours aristocratiques, les quelques 16000 vers de l’Iliade relatent cependant une période très brève des événements de la Guerre de Troie, la destruction de la cité de Priam, autour d’un personnage central, l’ombrageux Achille. Curieuse tradition que celle qui choisit de fonder sa culture sur la chute d’une autre, ainsi que sur le récit de vaines querelles, tant humaines que divines ! Les paradoxes liés à l’Iliade sont multiples : l’œuvre la plus connues de l’Antiquité, dont les manuscrits sont les plus nombreux, est aussi une des plus obscures. Rares sont les certitudes, notamment en ce qui concerne Homère : l’auteur de l’Iliade aurait vécu en Ionie, peut-être au milieu du VIIIème siècle, mais, malgré les hypothèses pléthoriques des homérisants, force est de constater que tout le reste est littérature ! Reste le texte, « bien pour l’éternité », selon l’expression de Thucydide, et l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la culture européenne.

A ce trésor de la littérature grecque, il fallait un écrin, et l’édition de Paul Mazon en est un de choix. Celle-ci rassemble en quatre volumes les 24 chants de l’Iliade auxquels il convient d’ajouter un volume d’introduction générale. La toujours belle et fidèle traduction de Paul Mazon est secondée par l’érudition, entre autres, de Pierre Chantraine. Des notes accompagnent la lecture, tandis que chaque tome est précédé d’une préface qui lui est propre. Le lecteur soucieux d’approfondir trouvera dans l’Introduction générale un état des lieux de la question homérique ainsi que de précieuses remarques linguistiques. Le tome IV contient en outre un Index.Texte établi et traduit par P. Mazon, avec la collaboration de P. Chantraine, P. Collart et R. Langumier.

Introduction.Tome I : Chants I-VI.Tome II : Chants VII-XII.

Tome III : Chants XIII-XVIII.

Tome IV : Chants XIX-XXIV.

Presse

Homère, Iliade: Chant I en version intégrale, dans la traduction de Paul Mazon : extrait
LesBellesLettres
Accéder au contenu

Biographies Contributeurs

Homère

D'Homère on ne sait rien, sinon qu'il aurait vécu en Ionie. Les Anciens s’interrogeaient sur son existence, sur son nom, sur les dates de composition des deux poèmes, à peu près comme l’ont fait – et continuent de le faire – les commentateurs modernes. Louées depuis la plus haute Antiquité, ces deux immenses épopées – l’Iliade comporte près de 16 000 vers et l’Odyssée plus de 12 000 – n’ont jamais cessé d’être chantées, apprises, commentées par des générations de lecteurs fervents. Pour le monde antique, l’épopée d’Homère est le texte fondateur, la source de toute culture. Chantés par les aèdes, dans les cours aristocratiques, les vers épiques racontent les exploits des héros du temps passé, celui des Âges obscurs.

Paul Mazon

Paul Mazon était spécialiste de poésie grecque. Il a traduit dans la CUF les textes d'Hésiode, de Sophocle, d’Eschyle ou d’Homère.

Pierre Chantraine

Pierre Chantraine (1899 - 1974) était agrégé, docteur es lettres et membre de l'Institut. Il est notamment l'auteur du Dictionnaire étymologique de la langue grecque et des deux volumes de la Grammaire homérique (Klinckisieck), Il a également traduit, dans la CUF, Homère, Arrien et Xénophon.

Paul Collart

Agrégé de grammaire et docteur ès lettres ; Professeur de 6e au lycée Pasteur (de 1917 à 1928) ; Membre de l'Académie des inscriptions et belles lettres (en 1942)

René Langumier

Helléniste

Informations détaillée

Découvrez aussi

Iliade. Tome IV : Chants XIX-XXIV
Iliade. Tome II : Chants VII-XII
L'Odyssée. Tome II : Chants VIII-XV
Iliade. Tome III : Chants XIII-XVIII
L'Odyssée. Tome III : Chants XVI-XXIV