Argonautiques. Tome III: Chants IV

Argonautiques. Tome III: Chants IV

Traduit par : Emile Delage, Texte établi et traduit par : Francis Vian

Présentation

« Je rappellerai les exploits de ces héros d'autrefois qui, par la bouche du Pont et à travers les roches Kyanées, sur l'ordre du roi Pélias, menèrent vers la toison la solide nef Argô », tels sont les premiers vers des Argonautiques d’Apollonios, sans doute l’auteur épique le plus célèbre après Homère. Le poème d’Apollonios relate le fameuse histoire de Jason, « cestui-là qui conquit la toison », grâce à Médée, la sorcière de Thrace, et à Athéna, la déesse qui le protège depuis la proue de l’Argô. Si le mythe est connu, la vie du poète nous est plus obscure. D’Apollonios nous savons qu’il naquit, non pas à Rhodes, mais à Alexandrie, en 295 avant J.C., qu’il fut le récepteur de Ptolémée III Evergète, et sans doute qu’il devint le directeur de la bibliothèque d’Alexandrie. Il dut s’exiler à Rhodes, mais les raisons de cet exil ne nous sont pas connues. Ce grand érudit ne se cantonna pas à la poésie épique et écrivit des œuvres philologiques dont un Contre Zénodote et un commentaire d’Hésiode, ainsi que des récits étiologiques. Mais sa plus grande œuvre est sans nul doute Les Argonautiques, long poème épique réussissant à mêler à la tradition homérique l’érudition qui charmait le public de la période alexandrine.

Notre édition rassemble en trois volumes les quatre chants des Argonautiques. L’introduction générale du tome I présente en détail la vie et l’œuvre d’Apollonios, et fait notamment le point sur son éventuelle querelle avec un autre bibliothécaire célèbre, Callimaque. Les sources du poème, comme par exemple les poèmes hésiodiques et les mystérieux Naupactiques, sont analysées, de même que la tradition manuscrite. Chaque chant est en outre précédé d’une notice qui lui est propre. Des notes accompagnent la lecture et sont développées, en fin d’ouvrage, par des notes complémentaires et des notes additionnelles. Les tomes I et II sont assortis de cartes, tandis que le tome II contient un complément d’introduction. Le tome III est en outre enrichi d’un Index nominum et d’un Index vocabulorum, et de notabilia varia.

Tome I : texte établi et commenté par Francis Vian, et traduit par E. Delage

Tome II : idem

Tome III : texte établi et commenté par Fr. Vian, traduit par Emile Delage et Francis Vian

Biographies Contributeurs

Apollonios de Rhodes

Apollonios est né à Alexandrie vers 295 av. J.-C. Il fut précepteur de Ptolémée III Évergète et directeur de la bibliothèque d’Alexandrie à la suite de Zénodote. Il aurait été élève ou simplement ami de Callimaque. À une date que l’on ne saurait préciser, il s’exile à Rhodes, ajoutant à son nom celui de la ville qui l’avait accueilli et où il finit ses jours. Grand érudit, Apollonios a écrit des poèmes historiques sur la fondation des cités et des oeuvres de caractère philologique sur Homère (Contre Zénodote), sur Hésiode, Archiloque et Antimaque et, comme ses contemporains, il aurait écrit des épigrammes. Son oeuvre principale, les Argonautiques, est un poème épique dans lequel il narre les exploits des Argonautes et particulièrement la conquête de la Toison d’or.

Emile Delage

Docteur ès lettres (1930) ; Recteur de l'Université de Clermont-Ferrand (en 1944)

Francis Vian

Professeur à l'Université de Paris X

Table des matières

Avant-propos

Sigla

Chant IV

Notice

Éditions et études parues depuis 1981

Texte et traduction

Notes complémentaires du Chant IV

Notes additionnelles du Chant IV

Index nominum

Index vocabulorum

Notabilia varia

Cartes :

I. Le retour des Argonautes.

II. Les Argonautes en Adriatique.

III. La traversée de l' " Isthme " des Balkans (schéma).

IV. Les Argonautes en Libye.

Informations détaillée

Découvrez aussi

Argonautiques. Tome I: Chants I-II
Argonautiques. Tome II: Chant III
Les Argonautiques
Iliade. Tome I : Chants I-VI
Les Argonautiques orphiques