Credo et crédit
Credo et crédit

Feuilleter le livre

  • 336 pages
  • Bibliographie
  • Livre broché
  • 12 x 19 cm
  • Parution :
  • CLIL : 3304
  • EAN13 : 9782251453347
  • Code distributeur : 71551

Credo et crédit

La pensée sociale catholique et la finance

Livre broché 19,00 €
À paraître
Être prévenu de la disponibilité ?

Présentation

Credo et crédit ne font pas bon ménage.

Nécessaire au développement mais symbole d’une mondialisation non maîtrisée, l’industrie financière est devenue aussi complexe que scandaleuse. Sans parole forte qui puisse en inspirer les acteurs, qu’ils soient responsables d’entreprises, opérateurs des marchés ou régulateurs, la part sombre de la finance échappera à tout contrôle. 

Certes, le christianisme porte une telle parole, inspirée des textes saints, véhiculée par les Pères de l’Église, les conciles, les ordres religieux, souvent à rebours des pratiques financières courantes. Mais l’Église catholique a tardé à intégrer dans sa doctrine sociale un discours normatif sur les questions financières : la publication d’Oeconomicae et pecuniariae quaestiones, signé en première main de la Congrégation pour la doctrine de la foi, date de 2018. 

Dans cet essai bref et pertinent, Frédéric Lobez retrace la longue histoire de l’Église et de l’usure et analyse la position actuelle du Vatican sur la finance. Articulant foi et raison, cherchant à discerner qui des institutions du capitalisme ou des capitalistes est comptable des erreurs de la finance, il interroge les principes structurants de la pensée sociale catholique : comment l’Église peut-elle tenir un discours cohérent sur la finance ?

Biographies Contributeurs

Frédéric Lobez

Frédéric Lobez est professeur émérite à l’université de Lille. Agrégé des universités en sciences de gestion, il est spécialiste de finance, et est également titulaire d’une licence canonique en théologie.

Table des matières

Liste des abréviations 
Introduction 


Chapitre I – L’Église catholique et l’usure : entre protection des pauvres et compréhension élargie de l’intérêt 
L’usure dans l’Antiquité et aux premiers temps du christianisme
L’usure dans l’Antiquité 
L’usure aux premiers temps du christianisme 


Les enrichissements de la pensée sur l’usure à l’époque médiévale 
Quand la foi s’appuie sur la raison : l’apport du thomisme 
L’émergence d’une pensée positive sur l’argent à l’époque médiévale 


De l’usure à l’intérêt : L’Église catholique au temps de la Réforme protestante 
La consolidation d’une pensée positive et raisonnée sur l’intérêt lors de la Réforme 
Modernité de Léonard Lessius 

« Vix pervenit » : quand la seule encyclique financière fige la pensée catholique sur l’usure 

Chapitre II – Les principes de la doctrine sociale de l’Église : implications en matière d’économie financière 
Destination universelle des biens, propriété privée et systèmes économiques 
L’origine du principe de la destination universelle des biens 
L’articulation entre destination universelle des biens et propriété privée 
Destination universelle des biens et critique des systèmes économiques 
Destination universelle des biens et option préférentielle pour les pauvres 


Le principe du bien commun et son rapport à l’économie 
Genèse du principe du bien commun : émergence de la question de la justice sociale 
Bien commun, droit naturel, droits des personnes 
Universalité du bien commun et solidarité 
Le bien commun présuppose le principe de subsidiarité 
Le bien commun : quelle résonance dans les sciences sociales aujourd’hui ? 
Bien commun et justice sociale : quelques repères pour aujourd’hui ? 
L’économie civile et de communion et le bien commun 


Du « bien commun » à la « maison commune » : l’inclusion de l’écologie dans la pensée sociale catholique 
Les prémices d’une pensée écologique catholique 
Laudato si : une encyclique systémique 
Du « bien commun » à la « maison commune » : une inflexion ? 



Chapitre III - Les raisons d’un quasi-silence de la pensée sociale de l’Église sur les questions financières 
Une pensée sociale pour partie idéologisée ? 
Mise en perspective historique 
La pensée sociale catholique : entre Évangile social et idéologie 

La face sombre des finances du Vatican serait-elle pour partie responsable des silences de la pensée sociale catholique sur les questions financières ? 
Les finances du Vatican : une construction empirique longtemps hors de tout contrôle 
La fin du silence de la doctrine sociale catholique en matière financière 



Chapitre IV – Naissance d’une pensée sociale catholique sur la finance 
Présentation générale de la pensée sociale catholique sur la finance 
Quelques précédents 
Une pensée formulée par qui et pour qui ? 
La pensée catholique sur la finance : entre fondements anthropologiques et préconisations 
Référencement économique de la pensée financière catholique 


Une mobilisation inégale des principes de la doctrine sociale et des enseignements de l’histoire 

Le poids des papes Benoît XVI et François 
L’anthropologie théologique sous-jacente à l’enseignement catholique sur la finance 
Portée et nature de la critique adressée à la finance 


Chapitre V – Évaluation de la pensée sociale catholique sur la finance 
Ni sacralisation de la finance et de la technologie financière, ni sacralisation de sa régulation 
Réguler la finance, c’est encore (et dynamiquement) faire de la finance 
Non à l’ardoise magique 


Finance et anthropologie relationnelle 
Les vertus du crédit et d’un modèle bancaire relationnel 
La relation est-elle soluble dans la technologie et la digitalisation ? 


Régulation de la finance, subsidiarité et gouvernance 
L’articulation entre gouvernance des institutions et régulation pour opérationnaliser la subsidiarité 
Pour une gouvernance partenariale 


Régulation de la finance, solidarité et développement 

Finance et destination universelle des biens 

Finance et écologie : pour une défense de notre maison commune 
La gestion des externalités : taxe pigouvienne ou mécanisme de marché 
« Climate clubs » et prix universel du carbone : des taxes douanières incitatives aux frontières 
Retour sur
Laudato si 
La responsabilité sociale des entreprises : un complément nécessaire 

Finance et spéculation : le cas des marchés dérivés de crédit 

Intermédiation financière et justice sociale 
Les conditions de la justice commutative 
Les préconisations concernant l’industrie bancaire 
Un pas plus loin : esquisse d’un système bancaire juste 


Conclusion 

Annexes 

Tableau 1 – Repérage des mots « finance » et « argent » dans cinq encycliques 
Tableau 2 – Oeconomicae et pecuniariae quaestiones : nombre d’occurrences des mots ou de leur radical en fonction de leur catégorie d’appartenance 
Tableau 3 – Nombre d’occurrences de mots-clefs, selon leur registre d’appartenance, dans les encycliques Caritas in veritate et Laudato si, ainsi que dans Oeconomicae et pecuniariae quaestiones 
Schéma 1 – Complémentarité gouvernance-régulation et respect du principe de subsidiarité
Schéma 2 – Esquisse d’une intermédiation bancaire juste 
Oeconomicae et pecuniariae quaestiones 

Bibliographie

Livre broché 19,00 €
À paraître
Être prévenu de la disponibilité ?

Découvrez aussi

L'Homme libre
La Contre-révolution comptable. Ces chiffres qui (nous) gouvernent
Éthique de la redistribution
Jean-François Revel
Moyens économiques contre moyens politiques
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés