En quête de Ninive
En quête de Ninive

Feuilleter le livre

  • 464 pages
  • 115 Illustration(s) N&B, Index, Bibliographie, Glossaire
  • Livre broché
  • 13.5 x 21 cm
  • Docet omnia
  • N° dans la collection : 8
  • Parution :
  • CLIL : 4039
  • EAN13 : 9782251453583
  • Code distributeur : 71563

En quête de Ninive

Des savants français à la découverte de la Mésopotamie (1842-1975)

Présentation

En 1842, des archéologues français entament des fouilles aux environs de Mossoul pour retrouver Ninive, la célèbre ville biblique. L’entreprise est couronnée de succès : ils exhument des palais anciens et de nombreuses inscriptions en écriture « cunéiforme ». Il faut alors des années de recherches et tout le génie de savants comme Jules Oppert (1825-1905) pour déchiffrer ces inscriptions et comprendre la langue sémitique dans laquelle elles sont écrites : l’assyrien. 

Ces découvertes font la une de l’actualité scientifique et déclenchent même de vives polémiques, par exemple lorsqu’il faut admettre que les caractères cunéiformes ont été créés pour noter une langue non sémitique, le sumérien. Sans parler du séisme provoqué par la mise au jour d’une version assyrienne du récit du Déluge, antérieure à la Bible !

Rappelant le contexte de concurrence internationale acharnée (notamment entre Anglais, Allemands et Français) et les avaries techniques liées aux conditions rudimentaires de ces explorations lointaines, l’ouvrage de Dominique Charpin raconte la naissance et le développement d’une discipline, l’assyriologie. Il montre les savants au travail, au gré des inflexions de la recherche sur le terrain, de l’évolution du contexte politique et des techniques.

Biographies Contributeurs

Dominique Charpin

Dominique Charpin est professeur au Collège de France. Après avoir été épigraphiste de terrain à Mari (Syrie) et Larsa (Irak), il travaille depuis 2015 avec la mission américaine qui a repris la fouille d'Ur. Il est notamment l'auteur de Hammu-rabi de Babylone (2003) et Lire et écrire à Babylone (2008) et, aux Belles Lettres, La Vie méconnue des temples mésopotamiens (2017), « Tu es de mon sang » (2019) et En quête de Ninive (2022) ; il est co-éditeur des Archives Royales de Mari, directeur de la Revue d’assyriologie et d’archéologie orientale et responsable du site Internet www.archibab.fr.

Table des matières

Introduction 

Partie I. Les pionniers 
Chapitre 1. Naissance de l’assyriologie : le travail sur le terrain et le début des déchiffrements 

Les inscriptions perses achéménides 
La découverte de l’Assyrie et de la Babylonie 
Conclusion 

Chapitre 2. Le déchiffrement de l’« assyrien » 
Les progrès décisifs du déchiffrement entre 1851 et 1857 
Le déchiffrement de l’inscription de Teglath-Phalasar Ier en 1857 
La consolidation du déchiffrement après 1857 
Conclusion : la part respective des pionniers 

Chapitre 3. La découverte du sumérien et de la civilisation sumérienne 
Le temps des polémiques 
Les théories à l’épreuve du terrain (1877‑1905) 
Conclusion 

Chapitre 4. 1872, le statut de la Bible remis en cause 
Les découvertes anglaises 
Delitzsch et les polémiques en Allemagne
(« Babel und Bibel ») 
Les débats en France 
Conclusion 


Partie II. La consolidation 
Chapitre 5. L’enseignement de l’assyriologie, des débuts à 1905 
La Bibliothèque nationale 
Le Collège de France 
La Sorbonne et l’École pratique des hautes études (EPHE) 
L’École du Louvre 
L’Institut catholique 
Conclusion 

Chapitre 6. L’histoire de l’assyriologie et l’histoire de France : la succession d’Oppert en 1905 
L’ouverture de la succession d’Oppert 
Le vote du Collège de France et ses suites 
La décision du ministre et ses suites 
Conclusion 

Chapitre 7. Les outils de la recherche et les modes de diffusion du nouveau savoir 
Les recherches sur le terrain 
Les lieux du savoir 
Les modes de diffusions du savoir 
Conclusion 


Partie III. D’une guerre mondiale à l’autre 
Chapitre 8. Changements et continuité après la Première Guerre mondiale 

Le nouveau contexte des recherches archéologiques 
Continuité en France 
Conclusion 

Chapitre 9. Les découvertes d’Ugarit et de Mari 
La découverte d’Ugarit et le déchiffrement de l’ugaritique 
Les débuts de la fouille de Mari 
Le début du déchiffrement des archives des Mari 
Conclusion 


Partie IV. Les Trente Glorieuses 
Chapitre 10. Le renouveau de l’après-guerre
 
Une nouvelle structure de recherche : le CNRS 
La poursuite des enseignements 
Recherches et publications 
Conclusion 

Chapitre 11. L’assyriologie française dans le monde de 1945 à 1975 
Les Rencontres assyriologiques internationales 
Le redémarrage des recherches sur le terrain 
De nouveaux outils de travail 


Conclusion 

Explications et remerciements 
Index 

Noms de personnes (modernes) 
Noms de personnes (antiques) et de divinités 
Lieux et peuples 
Institutions 

Crédits iconographiques 

Découvrez aussi

La Vie méconnue des temples mésopotamiens
« Tu es de mon sang »
Dante et l’averroïsme
Introduction à l’Avesta
Les Juristes écrivains de la Rome antique
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés