Œuvres complètes
Œuvres complètes
  • 564 pages
  • Index, Bibliographie
  • Livre relié
  • 18 x 25 cm
  • Français, Grec ancien
  • Classiques favoris
  • N° dans la collection : 10
  • Parution :
  • CLIL : 3437
  • EAN13 : 9782251454368
  • Code distributeur : 73081

Œuvres complètes

Traduction, annotation, présentation et préface de Jean-Paul Savignac.

Nouvelle édition bilingue, revue et augmentée 

Extrait Audio

Présentation

Parallèlement à Homère, Pindare est le plus grand poète grec. Né près de Thèbes en 518 avant J.-C., il meurt à Argos en 442. Sa première ode pythique le rend célèbre à vingt ans. Ses compatriotes le comblent d’honneurs. Il devient l’hôte des princes et des rois. Au nom d’Apollon, la Pythie elle-même lui réserve une dîme sur les offrandes qu’elle reçoit. Et de son vivant Thèbes lui élève une statue. En cette civilisation grecque qui, parce qu’elle est grande, accorde la place la plus haute à la poésie, la force du verbe pindarique est telle qu’il est considéré comme l’égal d’un dieu. Imprégnée de mythes et de philosophie, sa poésie est une oeuvre totale qui fascinera et nourrira les plus grands auteurs de l’histoire.

Pour réussir à nous faire entendre et ressentir une telle oeuvre, il ne fallait pas seulement un beau travail, un bon livre, mais l’art d’un très grand traducteur. C’est ce que rend miraculeusement possible Jean-Paul Savignac. Jouant des ressources de la langue française pour mieux se présenter devant la langue du poète, mêlant l’inhabituel et le classicisme, se tenant constamment à fleur de fulgurance, J.-P. Savignac parcourt l’inouï et illumine d’un esprit hellène la langue française. Il nous dote ainsi d’une oreille pour entendre une oeuvre que personne avant lui n’était parvenu à nous transmettre dans sa puissance et sa pureté. Il donne accès à un opéra dont les paroles et la musique ont vingt-six siècles.

La dernière édition française des OEuvres complètes de Pindare fut celle d’Aimé Puech, aux Belles Lettres, voici un siècle. Personne avant Jean-Paul Savignac n’avait eu le courage de le retraduire intégralement tant l’affaire demande de génie. La traduction de Pindare est une telle aventure que Jean Renoir en fit allégorie dans La grande illusion avec la figure majeure de ce prisonnier français de la guerre de 14, qui supporte la captivité moins douloureusement tant lire et traduire Pindare lui tiennent compagnie au-dessus du temps. Et à qui moque ce bonheur, l’amoureux du poète répond : « Pindare c’est plus important que tout, plus important que votre vie, plus que la guerre ! Pindare, c’est le plus grand poète grec. »

Cette édition bilingue, richement présentée, expliquée et annotée, comporte toutes les Odes victoriales qui nous sont parvenues : les Olympiques, les Pythiques,  les Néméennes et les Isthmiques. Elle comporte également les Fragments dans leur intégralité. C’est l’édition la plus belle, mais aussi la plus complète. Quiconque aime voir l’art attirer la langue jusqu’à cet éclat sacré qu’on nomme la beauté, où, en un mystère, se mêlent la lumière, la grandeur et l’étrangeté, recevra en une joie décisive la voix de Pindare telle qu’elle nous est ici exceptionnellement confiée.

Extrait

Presse

Une profusion de textes puissants, énergiques, festifs, dépaysants à souhait, quoique parfois abscons, est à découvrir. C’est le plaisir qu’offre la nouvelle édition, revue et corrigée, des oeuvres complètes de Pindare traduites par Jean-Paul Savignac.
Le Monde des Livres - 07/11/2023

Biographies Contributeurs

Pindare

Né à Cynoscéphales en Béotie, vraisemblablement en 518 avant J.-C., Pindare est le plus important représentant de la lyrique chorale grecque. Cependant, des 17 livres qui formaient, selon les Anciens, le recueil de ses œuvres, seuls quatre livres nous sont parvenus (Olympiques, Pythiques, Néméennes, Isthmiques). Si l'on sait que le poète a écrit, entre autres, des péans, des hymnes et des dithyrambes, les textes que nous avons conservés appartiennent tous au genre de l'épinicie, ode triomphale célébrant la victoire aux jeux sportifs.

Table des matières

PRÉFACE, par Jean- Paul Savignac
PRÉFACE POUR LA DEUXIÈME ÉDITION
PRÉFACE DE CETTE TROISIÈME ÉDITION 

Odes victoriales

Aux vainqueurs olympiques 
Première olympique (476)
À Hiéron Syracusain Cheval de course 
Deuxième olympique (476)
À Théron Agrigentin Char 
Troisième olympique (476)
À Théron Agrigentin Char (pour les Théoxénies) 
Quatrième olympique (460 ou 456 ?)
À Psaumis Camarinéen Char 
Cinquième olympique (460 ou 456 ?)
À Psaumis Camarinéen Chariot 
Sixième olympique (468)
À Agésias Syracusain Chariot 
Septième olympique (464)
À Diagoras Rhodien Boxeur 
Huitième olympique (460)
À Alkimédon Éginète Enfant lutteur 
Neuvième olympique (466)
À Épharmoste Opontien Lutteur 
Dixième olympique (474 ?)
À Agésidame Lokrien Épizéphyrien Enfant boxeur 
Onzième olympique (476)
À Agésidame Lokrien Épizéphyrien Enfant boxeur
Douzième olympique (466)
À Ergotélès Himérien Long stade
Treizième olympique (464)
À Xénophon Corinthien Course au stade et pentathle 
Quatorzième olympique (488 ?)
À Asopique Orchoménien Stade 

Aux vainqueurs pythiques
Première pythique (470)
À Hiéron Etnéen Char 
Deuxième pythique (475 ?)
À Hiéron Char 
Troisième pythique (474 ?)
À Hiéron Syracusain 
Quatrième pythique (462)
À Arkésilas Cyrénéen Char 
Cinquième pythique (462/1)
À Arkésilas Cyrénéen Char
Sixième pythique (490)
À Xénokrate Agrigentin Char 
Septième pythique (486)
À Mégaklès Athénien Quadrige
Huitième pythique (446)
À Aristomène Éginète Lutteur 
Neuvième pythique (474)
À Télésikrate Cyrénéen Coureur en armes
Dixième pythique (498)
À Hippokléas Thessalien Double course (garçon) 
Onzième pythique (474)
À Thrasydée Thébain (garçon) Stade
Douzième pythique (490)
À Midas flûtiste Agrigentin

Aux vainqueurs néméens
Première néméenne (476 ?)
À Khromios Syracusain Etnéen Chevaux
Deuxième néméenne (485 ?)
À Timodème Acharnien Pancrace
Troisième néméenne (475 ?)
À Aristokléidès Éginète Pancratiaste 
Quatrième néméenne (473 ?)
À Timasarque Éginète Lutteur 
Cinquième néméenne (483 ?)
À Pythéas Éginète Imberbe Pancrastiate
Sixième néméenne (465 ?)
À Alkimidas Éginète Enfant lutteur
Septième néméenne (485 ?)
À Sogénès Éginète Garçon Pentathle 
Huitième néméenne (459 ?)
À Déinias Éginète Course du diaule 
Neuvième néméenne (474 ?)
À Khromios Etnéen Char 
Dixième néméenne (444 ?)
À Théaïos Argien Lutteur 
Onzième néméenne (446 ?)
À Aristagoras Ténédien Prytane

Aux vainqueurs isthmiques 
Première isthmique (458 ?)
À Hérodote Thébain Char 
Deuxième isthmique (470 ?)
À Xénokrate Agrigentin Char 
Troisième et quatrième isthmique (474/3 ?)
À Mélissos Thébain Chevaux et pancrace 
Cinquième isthmique (478 ?)
À Phylakidas Éginète Pancrace
Sixième isthmique (480 ?)
À Phylakidas Éginète Garçon Pancrace 
Septième isthmique (454 ?)
À Strépsiade Thébain Pancrace 
Huitième isthmique (478 ?)
À Kléandre Éginète Garçon Pancrace
Neuvième isthmique
… Éginète 

Fragments

Aux vainqueurs isthmiques 
Hymnes 
Péans
Dithyrambes
Prosodies 
Parthénées 
Parthénées mis à part 
Hyporchèmes 
Chants de gala 
Thrènes 
Livres incertains
Fragments douteux

INDEX 
BIBLIOGRAPHIE

Informations détaillée

  • 564 pages
  • Index, Bibliographie
  • Livre relié
  • 18 x 25 cm
  • Français, Grec ancien
  • Classiques favoris
  • N° dans la collection : 10
  • Parution :
  • CLIL : 3437
  • EAN13 : 9782251454368
  • Code distributeur : 73081

Découvrez aussi

Olympiques
Tome I : Olympiques
Tome II : Pythiques
Tome III : Néméennes
Tome IV : Isthmiques - Fragments