Classiques favoris

Classiques favoris

Collection dirigée par Maxence Caron.

L’industrie de la culture est née d’avoir adopté, contre l’imperturbable intemporalité des œuvres, la dynamique mondiale dont vivent les cadres du tertiaire. Cette industrie du « culturel » a immanquablement créé en son sein une industrie des « classiques » : elle impose l’environnement vicié et la zone de sinistre confort à l’intérieur desquels, parmi l’habitude de mettre en valeur quelques œuvres, a surtout jailli le réflexe d’oublier la quasi-totalité des autres. Par un global embourgeoisement de librairie l’on tait ainsi une surabondance tout en faisant croire que l’on s’en soucie. Tandis que le monde des livres est devenu pour soi-même non seulement une fin sans finalité mais un énorme surmoi se travaillant à jeter un voile d’étouffante obésité sur l’évidence des grandeurs, il s’agit de faire sortir de ce mauvais cercle tant d’œuvres qui continuent leur vie dans le silence, parallèlement au monde des agités, mais dont empêche de jouir cette hypnose affairée. Les Classiques favoris sont précisément là pour ruiner, à coups d’éternité tapageuse, maints silences inconvenants.

Dans l’univers si étriqué du « tout-culturel », les Classiques favoris ont pour ambition l’extraordinaire simplicité de donner à lire ce dont existe l’autorité géniale sans que nous soit cependant donnée la possibilité de la regarder : ils font découvrir aussi bien l’opulence littéraire d’œuvres dont la fréquentation régulière change le cours d’une vie, que ce qui, à l’instar d’un air de Mozart, est ressenti comme étant toujours déjà célèbre lors même qu’on le rencontre pour la première fois. En un temps qui patauge dans l’ineffable consommé de contemporains indéfiniment exorables dont la vacuité ne craint jamais de venir pavoiser dans le paradigme, en une ère de l’indiscernable et de la quantité, qui fourmille et sans jamais exulter, nous restituons, pure, la singularité : nous avons suspendu le monde de ceux qui croient qu’un auteur classique est un auteur classé, nous avons donné notre faveur à telle œuvre inépuisable et pourtant épuisée, à telle œuvre disparue ou détruite par des éditions fausses ; nous soulignons l’incessante surprise que, classique, porte telle œuvre qui ne cesse de se montrer neuve et dont ne sépare que le préjugé mou ou la hâte en cravate.

L’univers classique est d’une vastitude que l’on ne saurait circonscrire, non pas d’abord parce que les exégètes en parlent pendant des heures mais parce que son territoire demeure absurdement inconnu : en publiant tel livre dont, une fois ouvert, l’on se demande comment il a pu demeurer introuvable, cette collection a pour vocation de montrer à chacun combien il est simple, et combien préférable, de voyager longtemps sur la mappemonde étrangement inexplorée du génie.

Volumes soigneusement reliés, imprimés sur un papier écru de qualité, dans un format généreux et confortable (17,5 x 24,5 cm).

Correspondance

Joseph DE MAISTRE

Correspondance

Le Comte de Maistre fait partie de ces auteurs dont, longtemps, l’oligarchie des vulgaires et la poix des dominants ont désiré d’exterminer non seulement la race mais jusqu’au souvenir. Toutefois, par la vertu desa propre force, la pensée de Joseph de Maistre a écarté les dandins et les forfaiteurs qui...

Œuvres complètes

TERTULLIEN

Œuvres complètes

Tertullien fait partie de ces quelques auteurs monumentaux dont la pensée, la force littéraire, la personnalité, le génie, la langue et les maximes influencèrent la totalité de ceux qui vinrent après lui. Du fameux credo quia absurdum répété comme par réflexe, à la formule « on ne naît pas chrétien...

Mes Écarts

Charles-Joseph LIGNE

Mes Écarts

ou Ma tête en liberté

Le Prince de Ligne est le dernier grand moraliste. Œuvres remarquablement construites d'un esprit inclassable, les maximes du Prince, souvent éditées par minces bribes, sont ici intégrales et telles qu'il les publia.

Histoire naturelle

PLINE L'ANCIEN

Histoire naturelle

Avant de devenir l'auteur du plus célèbre dictionnaire du français, Émile Littré traduisit en une langue parfaite l'immortel ouvrage de Pline. Cette édition majeure de l'Histoire naturelle était devenue introuvable.

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés