La fin des phénomènes
La fin des phénomènes
  • 160 pages
  • Livre broché
  • 17 x 24 cm
  • Parution :
  • CLIL : 3126
  • EAN13 : 9782350882093
  • Code distributeur : 74442

La fin des phénomènes

Extrait Audio

Présentation

La fin des phénomènes n’est pas la fin du monde. Seulement l’essoufflement d’un monde. C’est la dissipation, que l’ère numérique a précipitée, du mode d’évidence propre à la représentation comme relation franche d’un sujet à des objets. Ceux-ci ne sont plus perçus ni pensés comme des « entiers », car ils sont soumis à des processus de réduction (dissolution) qui n’ont de cesse de dynamiter l’unité clairement dessinée qu’ils présentaient tant pour l’esprit que pour la sensibilité.

En ce sens, la fin des phénomènes désigne simultanément l’invalidation de la métaphysique, dans la mesure où celle-ci oppose en les appariant les sensibles et les intelligibles : deux classes d’objets corrélés dans leur séparation. La crise de l’objet est le dernier avatar de la déconstruction du sujet.

Si le phénomène est ce qui ap-paraît, la Figure est ce qui trans-paraît. Elle n’est pas seulement image, mais événement, dans lequel l’annonce est voilée, obligeant à l’interprétation. Tertullien ne dit-il pas de la figura qu’elle est aussi umbra ? À un monde de l’évidence tranchant sur l’opacité qui l’environne, se substitue ainsi l’univers unique d’une transparence ombreuse. La Figure en tant qu’image vérace, est selon l’auteur, l’instrument de pensée qui, après la fin des phénomènes, rebat radicalement les cartes héritées de la métaphysique (le chôrismos platonicien, soit la participation dans la séparation du sensible à l’intelligible) en s’inspirant à la fois de sources chrétiennes (Pascal) et de l’oeuvre de Rainer Maria Rilke, poète et penseur de la Figur.

Extrait

Presse

On ne pourra que reconnaître ici la qualité singulière, tant littéraire que plastique, de l’écriture des essais philosophiques de Michel Guérin ; que rappeler également que dans son oeuvre abondante la réflexion sur les arts visuels ou la littérature est essentielle.
Europe - 01/06/2024

Biographies Contributeurs

Michel Guérin

Michel Guérin, philosophe et membre honoraire de l'Institut universitaire de France, a publié chez Encre Marine L’Origine de la peinture. Sur Rembrandt, Cézanne et l’immémorial (2013), Le Fardeau du monde (2011) et La Croyance de A à Z (2015).     

Table des matières

Avant-propos
1. La Figure comme image vérace
Ce qui fait image
Le « double avènement » : primarité et secondarité de l’image
Vivre en Figures
2. Le geste et la Figure
3. Vers la figurologie

Qu’appelle-t-on « philosophie » ?
De la phénoménologie à la figurologie

Informations détaillée

  • 160 pages
  • Livre broché
  • 17 x 24 cm
  • Parution :
  • CLIL : 3126
  • EAN13 : 9782350882093
  • Code distributeur : 74442

Découvrez aussi

La Croyance de A à Z
Le Cimetière marin au boléro
Origine de la peinture
Le fardeau du monde
Pourquoi le football ?