Institution arithmétique

Institution arithmétique

Texte établi et traduit par : Jean-Yves GUILLAUMIN

Présentation

Le traité est une paraphrase de l'Introduction arithmétique écrite en grec, au 2e siècle a J.-C. par Nicomaque de Gérasa. Boèce en conserve les présupposés philosophiques et la substance. Au sein du quadriuium des sciences mathématiques, l’arithmétique occupe une position prééminente, elle est par excellence la propédeutique au Savoir et à la Philosophie. Si toutes choses sont organisées selon le Nombre, comment faire l’économie de l’arithmétique dans la quête de la sagesse ? Dès lors se déploie toute l’arithmétique des Pythagoriciens. Première traduction en français.

Biographies Contributeurs

BOÈCE

Homme politique, philosophe, poète

Jean-Yves GUILLAUMIN

Jean-Yves Guillaumin est professeur à l'Université de Franche-Comté, codirecteur, avec François Dolbeau, de la collection « Auteurs latins du Moyen Âge ». On lui doit, dans cette série, l’édition et la traduction des livres III, VII et XX des Étymologies d’Isidore de Séville. Il est aussi l’éditeur, dans la CUF, des trois tomes des Arpenteurs romains, du livre VII des Noces de Philologie et de Mercure, et des Institutions arithmétiques de Boèce.

Découvrez aussi

La Consolation de philosophie
La République. Tome I : Livre I
Octavius
Commentaire au songe de Scipion. Tome II : Livre II
Traité des Lois
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés