Vaincre sans gloire
  • 624 pages
  • Bibliographie, Index, 1 Carte(s), 7 Illustration(s) N&B
  • Livre broché
  • 16 x 24 cm
  • Parution :
  • Première publication : 2013
  • CLIL : 3377
  • EAN13 : 9782251444772
  • Code distributeur : 46984
  • Export ONIX 3.0
English version

Vaincre sans gloire

Le corps expéditionnaire français en Italie (novembre 1942-juillet 1944)

Présentation

En portant pour la première fois depuis la défaite de 1940 l'étendard tricolore sur le sol européen, le Corps expéditionnaire français accomplit un geste capital pour le relèvement national. La force du symbole ne saurait toutefois occulter ses vicissitudes. C'est l'histoire de cette renaissance douloureuse de l’armée française que retrace ce livre. Par un jeu d’échelles entre les hommes, Européens et indigènes, qui forment le Corps expéditionnaire français et cette armée considérée comme enjeu politique et diplomatique, par un souci constant de comparaison avec les forces britanniques et américaines, avec d’autres théâtres d’opérations, voire avec d’autres conflits, il a pour ambition de saisir la complexité et l’humanité de cette histoire.

Au-delà des opérations militaires, le livre revient sur la genèse du corps commandé par le général Juin, et en particulier sur la levée en masse en Afrique du Nord. Il souligne le poids humain et économique de la mobilisation – et notamment l’appel aux femmes –, analyse les modalités de recrutement des troupes indigènes dans les trois contextes distincts de l’Algérie, du Maroc et de la Tunisie. Cet ouvrage renouvelle également l’histoire politique de l’armée française pendant la Seconde Guerre mondiale. Il souligne les réticences d’une armée d’Afrique, encore traumatisée par la défaite, à renier le Maréchal et les valeurs prônées par Vichy. L’arrivée en Afrique des Forces Françaises Libres et des évadés par l’Espagne impose une rupture : alors que le primat de l’obéissance guide l’action de l’armée d’Afrique, les Français Libres prônent l’esprit de résistance. L’épuration de l’armée confiée aux tribunaux militaires à partir de novembre 1943, bien que clémente, provoque un traumatisme durable au sein de l’armée d’Afrique. Le livre examine par ailleurs la participation à la campagne d’Italie du Corps expéditionnaire français, à la lumière des débats sur la stratégie méditerranéenne qui empoisonnent les relations entre états-majors britannique et américain de 1942 à 1944.

Tout en soulignant le rôle du Corps expéditionnaire français dans les combats (batailles du Monte Cassino de janvier 44 et Garigliano de juin 44), ayant permis la libération de Rome en juin 1944, le livre propose une analyse renouvelée des nombreux viols et pillages perpétrés à l’encontre des civils italiens qui ternirent les victoires remportées. Dépassant les explications trop souvent manichéennes des historiographies française et italienne, il souligne la pluralité des facteurs ayant provoqué ce déferlement de violence.

En guise d’épilogue, le livre revient sur le règlement de la guerre lors des conférences internationales de 1945 à 1947. En brossant un bref tableau de la mémoire blessée des anciens du Corps expéditionnaire français, il montre enfin comment le corps du général Juin est devenu pour beaucoup le dernier avatar glorieux d’une fraternité d’armes idéalisée entre Européens et indigènes et, à ce titre, le vestige d’un monde disparu et regretté.

Ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure et agrégée d’histoire, Julie Le Gac est chercheuse associée à l’Institut des Sciences Sociales du Politique (Université Paris Ouest, ENS de Cachan).

Presse

Excellent ! Voilà une vraie grande synthèse de la campagne d'Italie du corps expéditionnaire français (CEFI) en 1943-1944, toujours replacée dans son contexte et appuyée sur une documentation particulièrement riche.
Guerres-et-conflits.com - 18/09/2013

C'est un livre détaillé, rigoureux, qui corrige la "mythologie républicaine" et présente les prémices des crises à venir en AFN après 1945.
Ouest france.fr - 25/09/2013

Ce Vaincre sans gloire de Julie Le Gac fera date.
Le Figaro Histoire - 01/10/2013

L'historienne a pioché aux meilleures sources pour écrire ce livre...
L'Alsace - 29/09/2013

L'histoire militaire de la Seconde Guerre mondiale est en plein renouvellement. La preuve avec une jeune chercheuse, Julie Le Gac, qui fait paraître un livre sur l'armée française en Italie.
L'Histoire - 01/11/2013

... ce travail d'une jeune chercheuse illustre bien la maturité qui peut être celle de l'histoire militaire lorsqu'elle intègre les individus dans sa réflexion.
Le Monde des Livres - 11/10/2013

Foisonnant, passionnant, doté d'un appareil savant (index, bibliographie...) impeccable, un livre incontournable.
Guerres et Histoire - 01/12/2013

... cette recherche exemplaire de rigueur et de sérénité.
La République des livres - 20/12/2013

Julie Le Gac mène le lecteur avec brio de la création du CEF en novembre 1942, en Afrique du Nord, à son action au plus près de la ligne Gustave...
Libération - 19/12/2013

Une étude complète sur la difficile campagne d'Italie, entre héroïsme et controverses.
Le Figaro Littéraire - 12/12/2013

... une contribution fondamentale à l'histoire sociale des conflits...
Vingtième Siècle - 01/04/2014

Biographies Contributeurs

Julie LE GAC

Ancienne élève de l'Ecole Normale Supérieure et agrégée d'histoire, Julie Le Gac est chercheuse associée à l’Institut des Sciences Sociales du Politique (Université Paris Ouest, ENS de Cachan).

Table des matières

 

Note à la présente édition

Remerciements

Introduction       

Partie I : Reprendre les Armes  (novembre 1942-novembre 1943)        

Chapitre I : Dans le sillage des Alliés             

« Le ventre mou du crocodile » : Grandeurs et servitudes de la stratégie méditerranéenne          

Le « mystère d'Anfa » 

Un pion dans la stratégie alliée ?             

Chapitre II : L'Appel à l'Empire    

Levée en masse en Afrique du Nord         

L'échec de l’union sacrée           
 

Chapitre III : De l’armée de Vichy à l’armée de la France      

L’armée du Maréchal   

La rupture à reculons  

Une épuration républicaine clémente    

Forger l’armée de la France      
 

Chapitre IV : Se préparer au combat            

Modernité ou tradition ? Le CEF en quête d’identité            

Dans l’attente du départ             

 

Partie II : À l’assaut de la citadelle Europe (novembre 1943-avril 1944)

Chapitre V : Faire ses preuves

Nouvelle donne stratégique         

Faire bonne impression               

À la table des vainqueurs        
 

Chapitre VI : « Du sang, de la sueur et des larmes » : Monte Cassino   

Une guerre de positions 

Une guerre d’usure      

Les nerfs à vif            

L’impasse
               

Chapitre VII : Tenir          

Commander au feu       

Oublier la guerre          

Replis sur soi               

 

Partie III : Vaincre (mai 1944-juillet 1944)             

Chapitre VIII : Les sentiers de la gloire        

Une opération audacieuse : Diadem        

Triomphe romain         

La guerre continue
               

Chapitre IX : Libérateurs ou conquérants ?

Un scandale    

Violences de la conquête           

Négligences françaises              
 

Chapitre X : Ressentiments             

 

Des comptes à solder   

Des plaies non refermées : les Marocchinate        

Blessures de l’armée d’Afrique              
 

Conclusion         

Annexes               

Sources

Sources imprimées

Bibliographie    

Index 

Table des figures

 

Découvrez aussi

Sur les otages
Renseignement et espionnage dans la Rome antique
Dépêches du Vietnam
Soldats
Mémoires
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés