Adone / Adonis

Feuilleter le livre

  • CXXXVI + 720 pages
  • Index
  • Livre broché
  • 12.5 x 19.2 cm
  • Français, Italien
  • Bibliothèque italienne
  • N° dans la collection : 36
  • Parution :
  • CLIL : 3439
  • EAN13 : 9782251730400
  • Code distributeur : 48497
  • Export ONIX 3.0

Adone / Adonis

Préface de : Marc FUMAROLI, Texte établi et traduit par : Marie-France TRISTAN, Texte établi par : Marzo PIERI

Présentation

I, 10
Le Parnasse ne dit le vrai qu'à mots couverts,
au profane ignorant il tait les hauts
mystères : sous une fausse écorce il cache
et dissimule (comme en rustre Silène) de
célestes arcanes. C’est pourquoi hors du
voile que ma toile a tissé en vers pleins
de langueur et en fables futiles, il faudra
recueillir ce véritable sens : "Plaisir immodéré
finit dans la douleur".


I, 10
Ombreggia il ver Parnaso, e non riuela
Gli alti misteri ai semplici profani,
Ma con scorza mentita asconde e cela
(Quasi in rozo Silen) celesti arcani.
Però dal vel, che tesse hor la mia tela
In molli versi, e fauolosi, e vani,
Questo senso verace altri raccoglia :
“Smoderato piacer termina in doglia”.

Marie-France Tristan, maître de conférences à l’Université de Paris-Sorbonne (Paris IV), est spécialiste de la littérature italienne des XVIe et XVIIe siècles. Elle propose du Cavalier Marin une interprétation entièrement nouvelle à partir d’une lecture croisée de l’Adone mythologique (1623) et des Dicerie sacre (1614) d’inspiration chrétienne, mais aussi en partie gnostique et hermétique. L’Adone (L’Adonis) est lu comme un texte à énigme, comme un « silène » poétique qui ne livre ses trésors sémantiques qu’en arrière-plan, au point de convergence des innombrables lignes de fuite et perspectives.


Marzio Pieri , dont les éditions et commentaires du Cavalier Marin font autorité, a été un éminent professeur de littérature italienne à l’Université de Parme, ainsi qu’un musicologue. On lui doit la fondation de l’ « Archivio Barocco » qui, dans un esprit pluridisciplinaire, publie notamment une collection de textes des XVIe et XVIIe siècles.

Biographies Contributeurs

Marie-France TRISTAN

Marie-France Tristan, maître de conférences à l'Université de Paris-Sorbonne (Paris IV), est docteur d'État ès lettres depuis 1999. Spécialiste de la littérature italienne des XVIe et XVIIe siècles, elle propose du Cavalier Marin une interprétation entièrement nouvelle à partir d’une lecture croisée de l’Adone mythologique (1623) et des Dicerie sacre (1614) d’inspiration chrétienne, mais aussi en partie gnostique et hermétique. L’Adone (L’Adonis) est lu comme un texte à énigme, et précisément comme un « silène » poétique qui ne livre ses trésors sémantiques qu’en arrière-plan, au point de convergence des innombrables lignes de fuite et perspectives offertes par ce poème éminemment novateur tant dans sa forme que dans le fond.    Principales publications :   LA SCÈNE DE L'ÉCRITURE, Essai sur la poésie philosophique du Cavalier Marin (1569-1625), Préface de Yves Hersant, Paris, Honoré Champion, 2002, 752 pages.

Table des matières

Introduction (Marc Fumaroli)

Index chronologique

Note du traducteur

Note philologique

Résumé des chants I à V

Frontespizio/ Frontispice

Dedica / Dédicace

Lettre ou Discours du Chapelain

L'Adone / L'Adonis

Canto I / Chant I
La Fortuna / La Fortune

Canto II / Chant II
Il Palagio d'Amore / La Palais d'Amour

Canto III / Chant III
L'Innamoramento / L'Énamourement

Canto IV / Chant IV
La Novelletta / L'Historiette

Canto V / Chant V
La Tragedia / La Tragédie

Notes sur le texte

Découvrez aussi

Facéties / Confabulationes
Baldus. Tome II, Livres VI- XV
Baldus. Tome I, Livres I-V
Le Prince / Il Principe
La Mandragore / Mandragola
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés