Les livres tiennent tout seuls sur leurs pieds
Les livres tiennent tout seuls sur leurs pieds
  • 224 pages
  • Livre broché
  • 12.5 x 19 cm
  • Domaine étranger
  • N° dans la collection : 35
  • Parution :
  • CLIL : 3643
  • EAN13 : 9782251447230
  • Code distributeur : 58025
  • Export ONIX 3.0

Les livres tiennent tout seuls sur leurs pieds

Traduit par : Micha VENAILLE

"Un élégant recueil d'essais"

(Le Huffington Post)

Présentation

Pour Virginia Woolf, les livres doivent tenir tout seuls sur leurs pieds : ils n’ont besoin d’aucune exégèse pour être appréciés par leurs lecteurs. C’est vrai mais cela ne l’a pas empêchée – pour notre bonheur – de consacrer plus d’un article à ses confrères auteurs vivants ou morts et à leurs oeuvres. Et quels articles ! On en trouvera ici quelques exemples parmi les plus pertinents en même temps que certaines de ses réflexions sur la lecture et l’écriture. Ainsi défilent pour notre plus heureux plaisir, éclairés par la fulgurante intelligence de la grande Virginia, Robinson Crusoé, David Copperfield, Tchekhov, Lewis Carroll ou encore Thoreau, Conrad et Jane Austen. Ce sublime panorama se termine par ses réflexions relatives à une question qui reste d’actualité : « Est-ce que l’on écrit et publie trop de livres ? ». Celui-ci, du moins, nous manquerait s’il n’existait pas.

Médias

Qu'est ce que lire, selon Virginia Woolf
France Culture

Presse

Ecrit en juillet 1927, mais toujours d'actualité en cette rentrée littéraire 2017.
Le Canard enchaîné - 13/09/2017

Cette idée selon laquelle l'auteur doit plaider la cause de son livre, Virginia Woolf y avait répondu par une formule bien dans sa manière qui sert d'ailleurs de titre à un nouveau recueil de ses articles Les livres tiennent tout seuls sur leurs pieds. Ce n'est pas qu'une question d'avant-textes. L'auteur d'Un lieu à soi était d'avis que la cause d'un livre n'a pas à être plaidée par son auteur. Il doit se défendre seul en librairie avec ses propres armes.
Le Magazine littéraire - 23/11/2017

Vingt-deux essais de Virginia Woolf sur la littérature, l’écriture et l’édition
Le Blog des Belles Lettres

Entre la chronique et la critique, Virginia Woolf : une voix qui résonne haut
Lundi ou Mardi

Virginia et Leonard Woolf, le couple qui a remplacé le berceau par la presse d’imprimerie
Le Huffington Post

Biographies Contributeurs

Virginia WOOLF

Virginia Woolf (1882-1941) fut l'une des pionnières de la littérature moderne avec ses romans (Croisière, Mrs. Dalloway, Les Vagues) et aussi une essayiste (The Common Reader où elle fait notamment une large place à la littérature russe du XIXe siècle et à l’écriture en général). Mais aussi une féministe, dans sa vie comme dans son œuvre (Une chambre à soi, Journal). Elle reste l’une des pierres angulaires de la littérature anglaise de son siècle.

Table des matières

Préface de Micha Venaille
Les mots
Robinson Crusoé
David Copperfield
Lewis Carroll
Les questions de Tchekhov
La moitié de Thomas Hardy
Le manteau élimé de Keats
Les maisons des grands hommes
Comment doit-on lire un livre ?
Un roman freudien
Prélude ou post-scriptum ?
Un esprit terriblement sensible
La tour penchée
Le mentor et le crocus
L’artiste et la politique
Thoreau
Est-ce de la poésie ?
La géographie de la littérature
La jeunesse de Mr. Conrad
Jane Austen l’apprentie
Chronique/Critique
Post-scriptum
Est-ce que l’on écrit et publie trop de livres ?
Notes
Sources

Découvrez aussi

Croisière
Le Chapeau Vert
Un été en Suède
Notre Trinité
Amour
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés