L'Étreinte du crapaud
L'Étreinte du crapaud
  • 216 pages
  • Bibliographie, Index, 15 Illustration(s) N&B
  • Livre broché
  • 12.5 x 19 cm
  • Le Goût des idées
  • N° dans la collection : 65
  • Parution :
  • CLIL : 3444
  • EAN13 : 9782251447674
  • Code distributeur : 59292
  • Export ONIX 3.0

L'Étreinte du crapaud

Traduit par : Georges FRADIER

Présentation

Le 23 septembre 1926, un biologiste autrichien nommé Paul Kammerer se tua d’un coup de revolver. Dans les milieux scientifiques, on considéra ce suicide comme le dénouement d’une bataille tantôt obscure, tantôt scandaleuse, autour des doctrines fondamentales de l’Évolution. Aux disciples de Lamarck, apôtres de l’hérédité des caractères acquis, les expériences de Kammerer menées pendant plus de quinze ans sur des générations d’amphibiens tels que la salamandre et le fameux crapaud accoucheur, apportaient des arguments apparemment décisifs. D’où la fureur du camp opposé : celui des néo-darwinistes, adeptes des mutations fortuites préservées par la sélection naturelle. À leur tête, le savant anglais William Bateson insinua que les expériences étaient truquées mais réussit à ne pas en examiner les résultats – s’arrangeant en particulier pour ne pas voir une pièce capitale : les « rugosités nuptiales » du dernier spécimen de crapaud accoucheur… Un biologiste américain devait administrer le coup de grâce : se trouvant à Vienne, il y fit une découverte qu’il publia, et à la suite de laquelle Kammerer se suicida.
Longtemps intrigué par cette curieuse affaire, Arthur Koestler s’attendait, lorsqu’il décida de reprendre l’enquête, à raconter la triste histoire d’un savant qui trahit sa vocation : le suicide de Kammerer était, en effet, passé pour un aveu, et toute son oeuvre en est restée discréditée. Or, en analysant la documentation de l’époque et en se renseignant auprès de tous les survivants du drame, Koestler s’aperçut peu à peu qu’il procédait à la réhabilitation d’un homme qui, très probablement, fut la victime d’une trahison.

Médias

Arthur Koestler et la parapsychologie : extraits de deux essais réédités au catalogue
Le Blog des Belles Lettres

Accéder au contenu

Biographies Contributeurs

Arthur KOESTLER

Juif hongrois né à Budapest en 1905, Arthur Koestler fait ses études à Vienne, puis devient journaliste en Palestine. Revenu en Europe, il adhère au Parti communiste allemand, trouvant là une réponse à la menace nazie, et il est également séduit par l'utopie soviétique. Il part un an en Union Soviétique, puis participe à la guerre civile espagnole. Dès 1938, ayant rompu avec le Parti communiste, il combat sans relâche le régime stalinien, notamment à travers son roman majeur, Le Zéro et l'Infini. À partir de 1940, il vit en Angleterre, où il se suicide avec sa femme en mars 1983. Son œuvre de romancier, philosophe, historien et essayiste lui vaut une renommée mondiale.

Table des matières

Chapitre I.
Chapitre II.
Chapitre III.
Chapitre IV.
Chapitre V.
Chapitre VI.
Chapitre VII.
Chapitre VIII.
Chapitre IX.
Chapitre X.
Épilogue

Annexe I. — La loi de sérialité
Annexe II. — La légende
Annexe III. — L’expérience invérifiable
Annexe IV. — L’emplacement des rugosités
Annexe V. — Ciona

Références
Bibliographie
Index

Découvrez aussi

Les Racines du hasard
Hiéroglyphes
Les Somnambules
Le Cri d'Archimède
Le Cheval dans la locomotive
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés