Les Épîtres des Frères en Pureté (Rasā’il Ikhwān al-ṣafā)
Les Épîtres des Frères en Pureté (Rasā’il Ikhwān al-ṣafā)

Feuilleter le livre

Les Épîtres des Frères en Pureté (Rasā’il Ikhwān al-ṣafā)

Mathématique et philosophie

Introduction de : Guillaume DE VAULX D'ARCY, Traduit par : Guillaume DE VAULX D'ARCY

Extrait Audio

Présentation

Les Épîtres des Frères en Pureté, ouvrage encyclopédique anonyme composé de 52 épîtres et à la datation inconnue, ont traversé l’histoire avec le titre prestigieux de « Coran des imams », clef philosophique donc du livre de Dieu. Ce qui se présente pourtant comme une somme des savoirs profanes (de la science du nombre à la magie), ne pouvait en sortir que plus mystérieuse, obscure, voire impénétrable, attribuée tout autant à la falsafa, aux muʿtazilites, aux soufis, à l’ismaélisme, au šīʿisme.
La présente traduction de six épîtres (sur l’arithmétique, la géométrie, l’harmonie, la sagesse de la mort, les principes métaphysiques et le gouvernement) entend lire enfin l’ouvrage à la lumière de la raison et prendre au sérieux ses débuts mathématiques : la suite arithmétique établit certes l’ordre des nombres, mais raconte aussi la Création, réconcilie sciences et religions au-delà de leurs contradictions, dessine la stratégie de conquête du pouvoir et fonde le système politique juste.
Une telle lecture conduit à la résolution du problème de la paternité de l’ouvrage : qui sont les Frères en Pureté se demande-t-on depuis la fin du Xe siècle ? Personne, ou bien tous ceux qui se défont de leur individualité et deviennent « une seule âme entre plusieurs corps ».
Mais qui est alors l’auteur de ce concept de fraternité ? Aḥmad b. aṭ-Ṭayyib as-Saraḫsī (?-899), élève du grand philosophe et mathématicien al-Kindī. L’importante présentation qui précède la traduction entend le démontrer.

Biographies Contributeurs

Guillaume DE VAULX D'ARCY

Guillaume de Vaulx d’Arcy est docteur agrégé de philosophie, chercheur à l’Institut Français du Proche-Orient (Beyrouth) et membre de l’Institut Dominicain d’Études Orientales (Le Caire). Ses travaux portent sur les débuts de la philosophie islamique et l’histoire du pythagorisme arabe.

Table des matières

Préface. La philosophie mathématique des Frères en Pureté
Détermination du cadre historique
Commentaire de l’ouvrage
Choix des textes
Organisation de la lecture

TEXTES

Introduction. Le projet philosophique

1re PARTIE. PHILOSOPHIE ARITHMÉTIQUE.
LES ÊTRES SONT EN FONCTION DES NOMBRES

A. L’organon arithmétique L’épître 1 sur les nombres
Primauté de l’arithmétique
Naturalité et conventionalité du nombre
Les êtres sont selon les nombres
Propriétés des nombres
Les suites numériques
La finalité de l’arithmétique
Synthèse : l’épître récapitulative


B. Leçons métaphysiques de l’arithmétique
L’épître 33 sur les principes intelligibles du point de vue des Frères en Pureté

Doctrine des Pythagoriciens et doctrine des Frères en Pureté
Les classes numériques d’êtres
Les intelligibles premiers
Reprise des rangs des êtres


2e PARTIE. PHILOSOPHIE GÉOMÉTRIQUE.
L’ABSTRACTION GÉOMÉTRIQUE DES FORMES, FONDEMENT DE LA RÉSURRECTION


A. L’initiation géométrique
L’épître 2 sur la géométrie et l’idée d’abstraction

Présentation de la géométrie
La géométrie sensible

La géométrie intelligible

Appendice. Le paradigme de la ruche

B. La sotériologie géométrique
L’épître 29 sur la sagesse de la mort

Formulation logique du questionnement sur la mort
Méditation sur l’âme et le corps universels
Vie du corps et vie de l’âme
Section sur la finalité de la jonction de l’âme particulière avec le corps particulier
Analogies illustratives


3e PARTIE. PHILOSOPHIE HARMONIQUE.
TOUTES LES RÉALITÉS ENTRETIENNENT DES IDENTITÉS DE RAPPORTS ENTRE ELLES

A. L’organon harmonique
L’épître 6 sur les rapports

Présentation de l’harmonie (épître introductive)
Les types de rapport entre deux nombres : égalité et différence supérieure ou inférieure
Les types de proportion : arithmétique, géométrique et harmonique
Section sur l’extraction (istiḫrāǧ) des rapports continus
Section sur la vertu de la science des rapports arithmétiques, géométriques et harmoniques
Sens spirituel du rapport. L’Épître récapitulative

B. La philosophie harmonique
L’épître 50 sur les gouvernements
Description du Frère
[Les deux gouvernements]
L’analogie des cultes
Section sur la succession des fêtes du culte philosophique grec
Analyse comparée des traditions philosophique et islamique
La tradition des Frères en Pureté
Synthèse

Glossaire
Bibliographie

Découvrez aussi

Commentaire du Traité de l'Interprétation d'Aristote
Traité sur la quantité & Traité sur le corps du Christ
La Cause du vouloir suivi de l'objet de la jouissance
De la Théologie aux mathématiques
Être, essence et contingence
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés