Rue sans joie
Rue sans joie

Feuilleter le livre

  • 464 pages
  • Bibliographie, Index
  • Livre broché
  • 12.5 x 19 cm
  • Le Goût de l'Histoire
  • N° dans la collection : 5
  • Parution :
  • CLIL : 3665
  • EAN13 : 9782251450360
  • Code distributeur : 64678
  • Export ONIX 3.0

Rue sans joie

Indochine (1946-1962)

Traduit par : Serge Ouvaroff, Préface de : Hervé Gaymard

"Une analyse au scalpel de la guerre d’Indochine."

(Le Point)

"Bernard Fail fut l’un des meilleurs analystes du conflit, à sa manière : mi-reporter, mi-chercheur."

(Le Figaro littéraire)

Extrait Audio

Présentation

Cette « Rue sans joie », étroite bande de terre entre mer et montagnes de l’Annam, théâtre de combats meurtriers, fut l’un des hauts lieux de cette guerre d’Indochine qui a dominé la politique française de 1946 à 1954 et dont le souvenir a pesé lourdement sur le drame algérien. Renaissant de ses cendres en 1957, elle n’a cessé ensuite de poser un problème insoluble aux États-Unis. Incapables de résoudre leurs propres contradictions, le Laos et les deux Viêt-Nam n’en sont pas moins venus à bout des meilleures armées du monde. Pourquoi et comment ?
Bernard Fall qui a fait de ce lieu un symbole du désastre indochinois répond à ces deux questions avec l’autorité d’un spécialiste du Sud-Est asiatique et de la guerre subversive. Il est le seul écrivain à avoir eu accès aux archives officielles du Corps Expéditionnaire d’Indochine. Mais sa réponse est également celle du témoin direct. Ni militaire, ni journaliste, il a participé sur le terrain aux opérations, parfois sur les arrières ennemis, et recueilli de la bouche même des rescapés le récit des atroces embuscades qui marquèrent cette guerre. Témoin capital de l’agonie française en Indochine, il en a écrit le maître-livre.

Presse

De tels itinéraires sont si rares aujourd’hui qu’on les suit avec un mélange de respect, d’admiration et d’inquiétude, en se demandant si nous sommes encore à la hauteur de ces hommes-là.
Le Figaro Magazine - 08/11/2019

Biographies Contributeurs

Bernard Fall

Bernard Fall est né en 1926. Engagé dans la Résistance dès 1942, il a participé aux combats dans la Haute-Maurienne. Son premier séjour en Indochine remonte à 1953. Il était titulaire de la chaire de Relations internationales de l’Université Howard de Washington lorsque, au cours d’un voyage d’études en février 1967 au Viêt-Nam du Sud, il fut tué dans des circonstances qui demeurent mystérieuses.

Table des matières

Préface d’Hervé Gaymard
Avant-propos

1. – Naissance d’une guerre
2. – À la recherche de la bataille rangée (1re phase)
3. – À la recherche de la bataille rangée (2e phase)
4. – Journal. – « La tournée du laitier »
5. – Avant-poste au Laos
6. – Journal. – Les femmes
7. – La « Rue sans Joie »
8. – Journal. – Tournée d’inspection
9. – Mort d’un groupement mobile
10. – Journal. – Les hommes
11. – Les camps de l’enfer vert
12. – Pourquoi Dien Bien Phu ?
13. – La « deuxième guerre d’Indochine »
14. – La leçon

Annexe I. – Glossaire d’abréviations
Annexe II. – Tableau comparatif des pertes françaises et américaines
Annexe III. – Bibliographie militaire de l’Indochine
Index alphabétique

Découvrez aussi

Le Conte de ma vie
 Mémoires d'une maîtresse américaine
Les Voisins
Louis II de Bavière
Les Assassins
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés