Démocratès. Second Dialogue. Sur les justes causes de guerre
Démocratès. Second Dialogue. Sur les justes causes de guerre

Feuilleter le livre

  • 288 pages
  • Bibliographie, Index
  • Livre broché
  • 13.6 x 21 cm
  • La roue à livres
  • N° dans la collection : 93
  • Parution :
  • CLIL : 3285
  • EAN13 : 9782251452296
  • Code distributeur : 68608
  • Export ONIX 3.0

Démocratès. Second Dialogue. Sur les justes causes de guerre

Introduction de : Gilles Bienvenu, Traduit et commenté par : Gilles Bienvenu

Présentation

Que faire lorsqu’un peuple opprime et livre à la mort ses propres citoyens et les peuples alentour ? Dans un vocabulaire mêlant aristotélisme et références bibliques, outils du droit romain et doctrine de l’Église, le philosophe espagnol Juan Ginés de Sepúlveda répond en 1545 que la guerre contre un tel peuple est licite. Au cœur de son propos, la notion de barbarie est définie en excluant toute considération liée aux caractéristiques physiques des peuples, à leur position géographique, à leur développement technologique ou à leur rapport à la foi chrétienne. Tous les hommes, dit-il, ont en commun la raison, qui leur permet de se régler selon la loi naturelle. Aucun peuple n’est donc barbare par essence ; il le devient lorsque ses institutions publiques, en ne punissant pas ou en autorisant les atteintes aux lois naturelles, les rendent coutumières : tel est le cas du sacrifice humain et du cannibalisme rituel chez les Aztèques. Détruire et remplacer de telles institutions sont les conditions d’un retour à l’humanité. Et si un peuple ne peut y parvenir seul, c’est une juste cause de guerre que de lui venir en aide. Sepúlveda affirme ainsi la compétence de la raison pour condamner les institutions attentatoires à des normes universelles dont il fournit la première esquisse.
Dans son introduction à ce texte majeur de la pensée politique du XVIe siècle, traduit ici pour la première fois en français, Gilles Bienvenu retrace la trajectoire rationaliste de l’humaniste de Cordoue et s’attache à restituer les enjeux des débats alors suscités par ses thèses, qui culminèrent lors de la fameuse controverse de Valladolid.

Biographies Contributeurs

Gilles Bienvenu

Gilles Bienvenu, philosophe et juriste de formation, et diplomate de carrière (notamment au Guatemala, au Mexique et au Paraguay), est docteur en études romanes espagnoles et chercheur associé au laboratoire Cultures et Histoire de l’Amérique Coloniale (CLEA-CHAC, Sorbonne Université).

Table des matières

Introduction
I. D’un débat de circonstance à une réflexion majeure sur la barbarie
II. Le Democrates Secundus : éléments de contexte
III. L’itinéraire intellectuel de Sepúlveda
1. De Pozoblanco à Alcalá de Henares
2. À Bologne, la leçon de Pomponazzi
3. Les premières interventions de Sepúlveda dans les débats sur les guerres de son temps
IV. Le Democrates Secundus, analyse
1. Une réflexion sur l’universalité de la loi
2. Les sources païennes et chrétiennes de la loi naturelle
3. Une nouvelle juste cause : la guerre contre la barbarie
4. Imposer le respect de la loi naturelle : un préalable à la prédication de l’Évangile
5. Les sacrifices humains violent-ils la loi naturelle ?
V. Après la controverse, le temps des travaux d’histoire
VI. L’issue de la controverse
1. Le verdict de Valladolid
2. L’avenir d’une définition
VII. La fin du purgatoire pour un grand texte politique
VIII. Note sur la traduction

Démocratès. Second Dialogue. Sur les justes causes de guerre

Notes
Bibliographie
Index des anthroponymes et des toponymes
Index des sources

Découvrez aussi

L'Âme et ses passions
La Personnalité des animaux. Tome I: Livres I à IX
La Personnalité des animaux. Tome II: Livres X à XVII et index
Mythologie des Grecs
Les Saturnales.
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés