Histoire naturelle. Livre XXVIII

Histoire naturelle. Livre XXVIII

(Remèdes tirés des animaux)

Texte établi et traduit par : Alfred ERNOUT

Présentation

« Des ouvrages de Pline un seul est arrivé jusqu'à nous, son Histoire naturelle. Ce n'est pas, à proprement parler, ce que dans notre langage moderne nous entendrions par un titre semblable. L'auteur commence par exposer des notions sur le monde, la terre, le soleil, les planètes, et les propriétés remarquables des éléments. De là il passe à la description géographique des parties de la terre connues des anciens. Après la géographie vient ce que nous appellerions l'histoire naturelle, à savoir, l'histoire des animaux terrestres, des poissons, des insectes et des oiseaux.

La partie botanique qui suit est très considérable, d'autant plus que Pline introduit beaucoup de renseignements sur les arts, tels que la fabrication du vin et de l'huile, la culture des céréales, et différentes applications industrielles. La partie botanique terminée, il revient sur les animaux pour énumérer les remèdes qu'ils fournissent; enfin il passe aux substances minérales, et là (ce qui est une des parties les plus intéressantes de son livre) il fait à la fois l'histoire des procédés d'extraction de ces substances, et celle de la peinture et de la sculpture chez les anciens. On voit qu'à vrai dire l'ouvrage de Pline est une sorte d'encyclopédie. » Émile Littré

Biographies Contributeurs

PLINE L'ANCIEN

Naturaliste ; Oncle de Pline le Jeune

Alfred ERNOUT

Professeur d'histoire de la langue latine au Collège de France (1944)

Table des matières

I et II Remèdes tirés de l'espèce humaine. - III. Les paroles ont-elles quelque vertu médicatrice ? - IV. Que l'on peut et conserver et détourner l'effet des prodiges - V. Usages divers. - VI. Remèdes tirés de l'homme et observations. CCXXVI. - VII. De la salive. - VIII. Du cérumen. - IX. Des cheveux, des dents, etc. - X. Du sang, du coït, etc. - XI. Des morts. - XII. Rêveries diverses des magiciens. - XIII. Des ordures provenant du corps humain. - XIV. Remèdes qui dépendent de la volonté de l'homme. - XV. De l'éternuement. - XVI. Du coït. - XVII. Remèdes divers. - XVIII. De l'urine.- XIX. Pronostics relatifs à la santé, tirés de l'urine. - XX. De la femme : remèdes. - XXI. Du lait de la femme. - XXII. De la salive de la femme. - XXIII. Du sang des règles. - XXIV. Des animaux étrangers : de l'éléphant, - XXV. Du lion, - XXVI. Du chameau, - XXVII. De l'hyène, - XXVIII. Du crocodile, XIX. De la crocodilée, XI. - XXIX. Du caméléon, - XXX. Du scinque, IV. - XXXI. De l'hippopotame, VII. - XXXII. Du lynx, V. - XXXIII. Remèdes communs, tirés des animaux sauvages ou des animaux apprivoisés de même espèce. Usage du lait, et observations, LIV. - XXXIV. Des fromages, XII. - XXXV. Du beurre, XXV. - XXXVI. Du petit-lait, I. - XXXVII. Usage de la graisse, et observations, LII. - XXXVIII. Du suif. - XXXIX. De la moelle. - XL. Du fiel. - XLII. Du sang. - XLII. Remèdes particuliers tirés des animaux et rangés par ordre de maladies : contre les serpents : du cerf, III; du chevreau; de l'ophion, du sanglier, XII; des chèvres et des boucs, XCVI; de l'âne, LXXVI. - XLIII. Contre la morsure du chien enragé : remèdes tirés du veau, LVIII. - XLIV. Contre les maléfices. - XLV. Contre les poisons. - XLVI. Pour la tête et l'alopécie. - XLVII. Pour les affections des yeux. - XLVIII. Pour les douleurs et les affections des oreilles. - XLIX. Pour les douleurs de dents. - L. Pour les affections du visage. - LI. Pour les amygdales et les tumeurs strumeuses. - LII. Pour les douleurs du cou. - LIII. Pour la toux et le crachement de sang. - LIV. Pour les douleurs d'estomac.- LV. Pour les douleurs de foie et l'asthme. - LVI. Pour les douleurs des lombes. - LVII. Pour la guérison de la rate. - LVIII. Pour le bas-ventre. - LIX. Pour le ténesme, le ténia, et la colique. - LX. Pour la vessie et Ies calculs. - LXI. Pour les affections des parties génitales et du siège.- LXII. Pour la goutte et les douleurs de pied. - LXIII. Pour l'épilepsie. - LXIV. Pour l'ictère. - LXV. Pour les fractures des os. - LXVI. Pour les fièvres. - LXVII. Pour la mélancolie, le léthargus et la phtisie.- LXVIII. Pour l'hydropisie. - LXIX. Pour l'érysipèle et les éruptions dues à la pituite.- LXX. Pour les luxations, les endurcissements et les furoncles. - LXXI. Pour les brûlures. De l'épreuve de la colle de taureau, et remèdes qu'on en tire, VII. - LXXII. Pour les douleurs des nerfs et les contusions. - LXXIII. Pour arréter les hémorragies. - LXXIV. Pour les ulcères et les carcinomes. - LXXV. Pour la gale. - LXXVI. Pour l'extraction des corps enfoncés dans nos parties, et pour la guérison des cicatrices. - LXXVII. Pour les maladies des femmes. - LXXVIII. Pour les maladies des enfants. - LXXIX. Pour le sommeil et la sueur. - LXXX. Aphrodisiaques; contre l'Ivresse. - LXXXI. Observations remarquables touchant les animaux. Remèdes tirés du sanglier, VII; du porc, IX; du cerf, III; du loup, XXVII; de l'ours, XXIV; de l'onagre, XII; de l'âne, LXXVI; du fumier d'ânon, III; du cheval sauvage, XI; de la présure de pou lain, I; du cheval, XIII; du fromage de jument, I; du boeuf sauvage, II; du boeuf, LXXXI; du taureau, LIII; du veau, LIX; du lièvre, LXIV; du renard, XX; du blaireau, II du chat, V; de la chèvre, CXIV; du bouc, XXXI; du chevreau, XXI. 

 

Découvrez aussi

Histoire naturelle. Livre XXIX
Histoire naturelle. Livre XI
Histoire naturelle. Livre XXXII
Histoire naturelle. Livre XXX
Histoire naturelle. Livre XXXI
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés