Histoires. Tome II : Livre II

Histoires. Tome II : Livre II

Texte établi et traduit par Paul Pédech.

Présentation

Le livre II des Histoires de Polybe fait corps avec le livre I et appartient au récit introductif, préliminaire à l'Histoire propre et détaillée qui ne commence qu'au livre III. On y trouve d'abord une récapitulation du livre I, puis le récit de l'expédition de l'expédition des Romains en Illyrie. Après un intermède en Espagne, il passe à la description de l'Italie et de la Gaule cisalpine, qui sert d'introduction à l'histoire des invasions gauloises en Italie jusqu'en 221. Est ensuite exposée l'histoire de la Confédération achéenne, à partir de sa reconstitution au cours de la 124e olympiade jusqu'à sa victoire sur l'armée spartiate du roi Cléomène et à la mort d'Antigone Doson (281-221). 

Dès ce livre II se dessinent les traits qui forment la philosophie de l'histoire dans l'oeuvre de Polybe. Il ramène la causalité historique à un intellectualisme qui fait des pensées, des plans et des raisonnements des chefs les ressorts déterminants des événements. La tâche essentielle de l'historien est donc de déceler et de révéler la psychologie des personnages qui ont conduit les événements, en les préparant et en les exécutant. Mais la volonté des chefs trouve une limitation dans le mécanisme extérieur des choses : ce domaine qui leur échappe, c'est ce qui appartient à la tyché, à l'action contingente du hasard et de la fortune, qui déjoue les prévisions et arbitre les antagonismes. Ces deux idées maîtresses, le pouvoir de l'homme et l'intervention de la contingence, sont les pôles de la philosophie de Polybe.

Biographies Contributeurs

Polybe

Arcadien né à Mégalopolis en 200 av. J.-C., cité appartenant alors à la Ligue achéenne, Polybe fut le plus grand historien grec de son temps. Militaire comme son père, Lycortas, plusieurs fois général au sein de cette ligue, que dirigea Philopoemen jusqu’en 182, il fut élu hipparque en 170 ou 169. À la victoire de Paul Émile à Pydna en 168, il fut désigné parmi les mille otages emmenés à Rome pour y être jugés. Le procès n’eut jamais lieu et Polybe s’attira la bienveillance de Scipion Émilien, si bien qu’il l’accompagna dans ses campagnes en Gaule et en Afrique et assista à la chute de Carthage en 146. Entre 146 et 145, il fit office de négociateur entre les Grecs et les Romains et participa à la réorganisation politique de sa patrie. Après de nombreux voyages, à Alexandrie, à Sardes, à Numance et en Atlantique, il meurt en 118, à la suite d’une chute de cheval. Nous ne possédons qu’un tiers de son oeuvre principale, Les Histoires, composées de quarante livres. Seuls les livres I -V sont entièrement conservés.  L’auteur discute, critique même ses sources et se soucie avant tout de la vérité historique ; son travail est vraiment un modèle du genre.

Paul Pédech

Paul Pédech est helléniste et ancien professeur à la Faculté de Rennes. Il a établi le texte et traduit plusieurs volumes de Polybe dans la Collection des Universités de France.

Table des matières

Notice
Conspectus siglorum
Texte et traduction
Cartes

Informations détaillée

Découvrez aussi

Histoires. Tome VI : Livre VI
Histoires. Tome VIII : Livres X et XI
Histoires. Tome III : Livre III
Histoires. Tome V : Livre V
Histoires. Tome I : Introduction générale. Livre I