Journal (1912-1939)
Journal (1912-1939)
  • 736 pages
  • 6 Illustration(s) N&B, Index
  • Livre broché
  • 16 x 24 cm
  • Parution :
  • CLIL : 3663
  • EAN13 : 9782251453385
  • Code distributeur : 71557

Journal (1912-1939)

Édition établie, présentée et annotée par Pascal Fouché et Pascale Froment

"Le Journal de Garçon reconstitue de manière passionnante l’atmosphère et l’état d’esprit de l’époque."

(L'Opinion)

"Un témoignage précis et hargneux de la vie essentiellement parisienne pendant les crises qui se succèdent."

Philippe Lançon (Libération)

"Un témoignage exceptionnel."

(La Revue des Deux Mondes)

"Un portraitiste cinglant."

(Lire)

"Un précis de décomposition, drôle et terrible."

(Historia)

En attendant le Garçon d’après-guerre, on retrouve ainsi, dans celui d’avant, l’acuité de vue féroce et le sens saisissant de l’instantané qui faisaient la vertu de cet «homme occupé».

François Angelier (Le Monde des Livres)

Présentation

Maurice Garçon (1889-1967) fut l’un des plus grands avocats de son temps. De 1912 à sa mort, il a consigné les événements, petits et grands, dont il était le témoin ou l’acteur. 

Il vient de prêter serment quand il commence ce journal, loin d’imaginer qu’il va devenir monumental. Il s’agit, dit-il, de « simples notes » au fil de la plume, jamais retouchées. Petites scènes, portraits, encore un peu scolaires. Et bien vite, il trouve son style, celui d’un exceptionnel observateur.

Les premiers temps sont rudes, bouleversés par la Grande Guerre. Réformé, il souffre d’être considéré comme un planqué mais, devant les conseils de guerre, il apprend le métier. 

Et quand il ne travaille pas, il décrit l’atmosphère qui s’alourdit. Jusqu’à l’armistice qu’il « couvre » comme un reporter. Il en a l’oeil et se débrouille pour être partout où il se passe quelque chose, comme plus tard, au Bourget, à l’arrivée de Charles Lindbergh.

Familier des estaminets du Quartier latin, il rencontre des artistes, des auteurs qu’il se fera une spécialité de défendre. Et les clients affluent, l’obligeant parfois à négliger son journal. 

Entre plaidoiries de routine et intérêts de Coco Chanel, il parvient à courir les premières et, plus inattendu, à satisfaire sa curiosité pour le paranormal. 

Les scandales des années 1930 lui donnent matière à réflexion, penché sur un dossier proche de l’affaire Stavisky. Son mépris de la corruption des confrères députés, présidents du Conseil passés et futurs, s’épanche, sans parler de ses colères à l’encontre des magistrats.

Maurice Garçon mord mais n’est pas lui-même à l’abri des préjugés racistes et antisémites. Il ouvre les yeux à Berlin, peu après la Nuit de Cristal, alors qu’il va représenter la famille du diplomate assassiné par Herschel Grynszpan. La guerre, à nouveau, sera bientôt là. 

Médias

Le Journal (1912-1939) de Maurice Garçon
Bande-annonce du livre

Maurice Garçon, Journal :1912-1939, les premières années d’un monument littéraire
Le Blog des Belles Lettres

Accéder au contenu

Émission "Le Vif de l'Histoire" du 11/10/2022 présentée par Jean Lebrun
France Inter

Accéder au contenu

Émission "Les Quadrithèmes de Charles Dantzig" présentée le 12/10/2022
France Culture

Accéder au contenu

Aux délices du Palais : Maurice Garçon, Journal 1912-1939
Autobiosphère | Le site de l'autobiographie, des correspondances et du journal personnel

Accéder au contenu

Presse

Le Journal de Garçon reconstitue de manière passionnante l’atmosphère et l’état d’esprit de l’époque, à travers des choses vues, des saynètes, des conversations rapportées, des anecdotes ou des portraits. [...] Captivant comme document, remarquable comme texte littéraire, ce Journal est touchant aussi comme confession,chaque fois que Garçon, qui ne parle jamais de sa vie privée, s’interroge avec angoisse sur lui, sa valeur en tant qu’homme et avocat, et le sens de ses efforts.
L'Opinion - 28/09/2022

La lecture de ce second tome [...] permet d’abord de découvrir cette France de l’arrière, souvent ignorée, qui, loin des tranchées de la Grande Guerre et de ses massacres, tenta tentait de survivre ou de s’oublier. Et cette France de la IIIe République où des gouvernements éphémères succédaient à une litanie de scandales. Où les Français croyaient encore appartenir à la plus grande puissance mondiale, pendant qu’Adolf Hitler construisait chars, Stukas et autoroutes dans cette Allemagne où voyageait alors Maurice Garçon.
Le Canard enchaîné - 05/10/2022

II y a sept ans, un premier volume couvrait les années 1939-1945. II était assez spectaculaire et édifiant pour que l’éditeur commence par là. Le volume d’aujourd’hui le précède dans le temps. II commence à la veille d’une guerre que Garçon n’a pas faite, étant réformé à cause de sa grande taille (1m91), et s’achève à la veille d’une autre, qu’il ne fera pas, étant de toute façon trop âgé. Le résultat est un témoignage précis et hargneux de la vie essentiellement parisienne pendant les crises qui se succèdent. [...] Le tout est la feuille de température d’une société brutale et paniquée qui n’est pas sans rappeler la nôtre ; l’émotion de l’auteur est son thermomètre. 
Libération - 13/10/2022

Tableau vivant d’une IIIe République déliquescente, le deuxième tome du Journal de Maurice Garçon est un témoignage exceptionnel de vérité alliant le tragique et le comique sur les hommes et le monde comme il va.
La Revue des Deux Mondes - 01/11/2022

L’histoire est là, comme un sfumato, dans ce tableau de la vie parisienne. Après le succès du précédent volume sur l’Occupation publié en 2015, on attend le dernier sur la période du quai de Conti...
L'OBS - 27/10/2022

Au jeu de massacre de ses contemporains, il remporte la palme. [...] Dans ses portraits et petites scènes très enlevés, il pèse et recoupe informations, coups de téléphone, confidences ou indiscrétions. De Pierre Laval à Georges Simenon, il sait démêler le vrai du faux. Un précurseur de la traque à l'infox.
Lire - 01/11/2022

L'intérêt de ce Journal réside dans la façon dont Maurice Garçon prend le pouls de la société. Du Paris de la guerre et de l’état de l’opinion, il fait une description implacable. 
Télérama - 19/11/2022

Garçon, un deuxième !
Historia - 17/11/2022
Accéder au contenu

Un livre passionnant dont la lecture est admirablement éclairée par la qualité des notes de Pascale Froment et Pascal Fouché.
L'actualité Nouvelle Aquitaine - 01/01/2023

Le talent de l’auteur est de rendre très vivants tous ces témoignages et descriptions qui constituent un enrichissement des connaissances sur toutes ces années.
L'Orient littéraire - 02/02/2023

Biographies Contributeurs

Maurice Garçon

Maurice Garçon, de l'Académie française, est un avocat, essayiste, parolier, romancier, aquarelliste, polygraphe et historien français. Il est surtout connu pour avoir défendu un grand nombre de causes, tant littéraires que criminelles.

Pascal Fouché

Pascal Fouché, historien et éditeur, a notamment publié L'Édition française sous l’Occupation 1940-1944 (BLFC, 1987), dirigé L’Édition française depuis 1945 (Éditions du Cercle de la Librairie, 1998) et codirigé le Dictionnaire encyclopédique du Livre (Éditions du Cercle de la Librairie, 2002, 2005 et 2011) ainsi que le catalogue de l’exposition pour le centenaire des éditions Gallimard (Gallimard 1911-2011 : un siècle d’édition, BnF-Gallimard, 2011). Il a également édité les correspondances de Proust et de Céline avec leur éditeur (Gallimard, 1989 et 1991), est l’auteur de Céline. « Ça a débuté comme ça » dans la collection « Découvertes » (Gallimard, 2001) et a édité l’inédit de Céline, Guerre, en 2022. 

Pascale Froment

Pascale Froment a publié Roberto Succo (Gallimard, 1991 ; réédition Folio, 2001) et René Bousquet (Stock, 1994 ; réédition Fayard, 2001). Elle écrit un livre sur l'éditeur Robert Denoël (1902-1945), à paraître.

Table des matières

Introduction 
Note des éditeurs 
Remerciements 

Journal (1912-1939)

Index

Informations détaillée

  • 736 pages
  • 6 Illustration(s) N&B, Index
  • Livre broché
  • 16 x 24 cm
  • Parution :
  • CLIL : 3663
  • EAN13 : 9782251453385
  • Code distributeur : 71557

Découvrez aussi

Journal (1939-1945)
Contre la censure
L'Aventure du déchiffrement des hiéroglyphes
Ultima Necat II
Partie réservée à la correspondance