Pour l’histoire de la science hellène
Pour l’histoire de la science hellène

Feuilleter le livre

  • XXXVIII + 666 pages
  • 1 Illustration(s) N&B, Index, Bibliographie
  • Livre relié
  • 17 x 24 cm
  • Encre Marine
  • Parution :
  • CLIL : 3127
  • EAN13 : 9782350882000
  • Code distributeur : 71606

Pour l’histoire de la science hellène

De Thalès à Empédocle, suivie d'un « Dossier Tannery »

Présentation de Denis Savoie. Édition revue et amendée par Alexandre Marcinkowski

Présentation

Le grand savant allemand Wilamowitz-Moellendorff qualifiait Paul Tannery « d’autodidacte de génie ». Venant d’un des plus grands hellénistes du XIXe siècle, le compliment était de taille. Paul Tannery, ancien polytechnicien, passionné par les textes grecs et latins, fut considéré comme un important historien des sciences et des mathématiques.
Son travail majeur, Pour l’histoire de la science hellène, connu le succès dès sa parution en 1887 et fut réédité en 1930 tant son autorité demeurait forte. Texte important pour qui veut appréhender l’histoire de la science grecque au temps des présocratiques, Pour l’histoire de la science hellène reste encore aujourd’hui une mine de renseignements tant pour les philosophes et les épistémologues que pour un public en quête de redécouvertes des origines philosophiques de notre civilisation. Sans jamais vulgariser ou simplifier, Paul Tannery a cette capacité de permettre au lecteur de circuler dans le monde de l’époque. Mettant en correspondance les penseurs qu’il évoque, Tannery montre comment chacun, à la fois innove mais également se nourrit de la pensée de l’autre, reconstruit, se distingue, à une période où débute la science grecque – arithmétique, géométrique, astronomique – et où prend naissance, ce que plus tard on appellera, la philosophie.
Cet ouvrage essentiel, tant par sa clarté que par sa pédagogie, rend l’histoire de la science grecque compréhensible sans pédanterie. S’appuyant sur la recherche la plus récente concernant la doxographie, cette nouvelle édition, revue et amendée, reprend, en complément, des notices de revues parues à la suite de la première puis de la seconde édition. D’autres notices précisent sa bibliographie et son parcours personnel. Des dossiers complémentaires permettent à la fois d’offrir des vues synthétiques sur certains chapitres et d’ouvrir sur des horizons plus contemporains.

Biographies Contributeurs

Paul Tannery

Né en 1843, bachelier au double cursus, ès Lettres et ès Sciences, puis polytechnicien, Paul Tannery fit toute sa carrière à la Manufacture des Tabacs. S’intéressant aux mathématiciens et astronomes de l’Antiquité gréco-romaine, on lui doit l’édition latine de Diophante, les Œuvres de Descartes (avec Ch. Adam) et les premiers volumes des Œuvres de Pierre de Fermat (avec Ch. Henry). Ses travaux sur la géométrie et l’astronomie grecques restent toujours d’actualité. Atteint d’une maladie du foie, il meurt en 1904 à Pantin.

Denis Savoie

Denis Savoie, historien des sciences, est conseiller scientifique à Universcience (Palais de la Découverte & Cité des Sciences et de l’Industrie) et chercheur associé à l’Observatoire de Paris (Syrte). Il a présidé pendant vingt ans la Commission des cadrans solaires.

Alexandre Marcinkowski

Alexandre Marcinkowski, historien de formation, a récemment révisé la nouvelle édition augmentée du classique d’Erwin Rohde, Psyché. Le culte de l’âme chez les Grecs et leur croyance à l’immortalité (Les Belles Lettres/encre marine, 2017) et les Œuvres de Clémence Ramnoux (Les Belles Lettres/encre marine, 2020).

Table des matières

Présentation par D. Savoie 
Avertissement de l’éditeur à la seconde édition (A. Diès) 
La signification et l’importance de l’histoire de la science et l’œuvre de Paul Tannery (F. Enriques) 
Avertissement d’A. Marcinkowski sur cette édition (2022) 


Préface de la première édition 
Introduction 

Chapitre I. Les doxographes grecs 
L’ouvrage historique de Théophraste 
Les abrégés par noms d’auteurs et ceux par ordre de matières 
Abus de l’opposition historique des doctrines
Les Placita du Ps.-Plutarque
Le premier livre des Éclogues de Stobée
Le recueil d’Aétius, restitué par Diels
Existence d’un recueil de Placita encore plus ancien 
Le Ps.-Galien et Hermias 

Dossier complémentaire I 
Stemma 1 : Tradition doxographique selon Tannery 
Stemma 2 : Théorie de Diels sur les Placita 
Stemma 3 : Révision du schéma de transmission des Placita d’Aétius 


Chapitre II. La Chronologie des « Physiologues » 
Ératosthène et Apollodore d’Athènes
Autres autorités chronologiques de Diogène Laërce 
L’époque des sept sages
L’éclipse de Thalès
La prise de Sardes par Cyrus 
Xénophane et les Éléates
Anaximandre et Pythagore 
Anaximène
Héraclite, Anaxagore
Empédocle, Protagoras
Démocrite
Conclusion 

Dossier complémentaire II 
Chronologie 
Table synchronique des Physiologues 

Chapitre III. Thalès de Milet 
Thalès a emprunté à l’Égypte, non seulement ses connaissances mathématiques et astronomiques, mais aussi sa cosmologie 
Sa vie ; sa prédiction d’une éclipse de Soleil ; comment on a pu arriver à prédire les éclipses sans en connaître les causes 
Ce que Thalès pouvait savoir : en arithmétique, en géométrie, en astronomie ; prédictions météorologiques ; ce qu’il ignorait
Restitution du système cosmologique de Thalès ; ses autres opinions 
Doxographie de Thalès 

Chapitre IV. Anaximandre de Milet 
I. Le Savant. – Le gnomon et les cadrans solaires anciens ; la sphère céleste ; la première carte géographique 
II. Le Système. – Restitution de la cosmologie d’Anaximandre d’après Teichmüller ; nouveaux détails ; originalité du Milésien : ses fantaisies numériques ; qui restent conjecturaux 
III. L’Infini et l’Indéterminé. – Anaximandre a conçu le temps, mais non l’espace comme infini. Son concept de la matière comme continu-indéterminé 
IV. Les Doctrines sur l’origine du monde. – Aperçu historique sur les thèses de l’éternité, de la création, de l’évolution périodique, de l’entropie. Critique des deux dernières
Doxographie d’Anaximandre
Fragments 

Chapitre V. Xénophane de Colophon 
I. Une Thèse de Pythagore.
Possibilité de déterminer indirectement certaines doctrines physiques de Pythagore.
Exemple de la respiration du vide par le monde, niée par Xénophane.
Histoire du concept de l’infini ; son affirmation par Pythagore ; sa négation par Parménide ; les tenants de l’infinitude ; le compromis d’Aristote. Position de Xénophane 
II. Xénophane poète. – Sa vie et son caractère ; sa lutte contre le polythéisme 
III. Xénophane physiologue. – Ses idées sur la nature : elles n’ont point le caractère scientifique 
IV. Une erreur de Théophraste. – Méprise historique sur les opinions de Xénophane relatives à l’infinitude 
Doxographie de Xénophane 
Fragments 

Chapitre VI. Anaximène 
I. Le Concept du continu. – Anaximène ne reconnaît pas la matière comme illimitée ; il donne au mot ἄπειρον le même sens qu’Anaximandre 
II. Le Système cosmologique. – Progrès scientifiques. Hypothèse d’astres obscurs pour l’explication des phases et des éclipses. La sphère solide : comparaison avec la doctrine d’Empédocle. L’ordre des planètes ; rapprochement avec Héraclite 
III. L’Unité de la matière. – Anaximène est le premier qui ait expressément professé l’unité de la matière. Pluralisme empirique de la science moderne : le monisme théorique est indémontrable 
Doxographie d’Anaximène 

Chapitre VII. Héraclite d’Éphèse 
I. Le Système cosmologique. – Aperçu général ; détails sur l’évolution de la genèse et de la destruction du monde 
II. Héraclite théologue. – Caractère spécial et antiscientifique d’Héraclite. Son importance philosophique ; concept du Logos 
III. L’Influence égyptienne. – Le mythe de Dionysos et de Prosymnos : explications d’Édouard Zeller et de Teichmüller. Éléments divers des doctrines d’Héraclite ; son rôle 
IV. La Destinée des âmes. – Croyances égyptiennes sur ce sujet ; discussion des fragments d’Héraclite 
V. La Conscience du Logos. – Le Dieu d’Héraclite comme conscient et personnel ; difficultés 
Doxographie d’Héraclite 
Fragments 

Chapitre VIII. Hippasos et Alcméon 
Hippasos 
Les écrivains qui ont pythagorisé : Alcméon et Parménide 
Doxographie d’Alcméon
Les binaires pythagoriens 
Cosmologie d’Alcméon ; le double enseignement de Pythagore ; la forme des astres et l’explication des éclipses dans son école
Opinions physiologiques d’Alcméon ; la sensation, la génération 

Chapitre IX. Parménide d’Élée 
I. La Vérité et l’Opinion. – Position de Parménide ; son réalisme, d’après ses fragments ; il ébauche une théorie de la connaissance et, par là seulement, jette les fondements de l’idéalisme 
II. Le Dualisme physique de Parménide. – Caractère semi-pythagorien de sa physique ; les deux formes de l’être ; la genèse du monde
III. La Cosmologie. – Rapprochement avec les opinions de Pythagore, de Xénophane et d’Anaximandre. Les couronnes de Parménide. Progrès scientifiques 
IV. Les Éléments pythagoriques du système. – L’Ananké et les personnifications mythologiques. – La théorie de la lumière ; rapprochement avec Empédocle et Philolaos 
Doxographie de Parménide
Fragments 

Chapitre X. Zénon d’Élée 
Importance de la dialectique de Zénon d’Élée, au point de vue de l’histoire des mathématiques. Signification de sa négation de la pluralité ; elle est dirigée contre le concept du point chez les pythagoriens 
Les arguments de Zénon d’après Eudème et Simplicius
Explication nouvelle des arguments contre le mouvement
Zénon reste placé sur le terrain réaliste, de même que Parménide
Succès historique de ses thèses .

Chapitre XI. Mélissos de Samos 
Mélissos est l’auteur du monisme transcendantal généralement attribué à toute l’école éléatique. Pourquoi il a été estimé au-dessous de sa valeur ; réfutation des critiques d’Aristote
Mélissos n’a connu ni Anaxagore, ni Empédocle, ni les atomistes ; ce n’est point un physicien 
Fragments de Mélissos 

Chapitre XII. Anaxagore de Clazomène 
I. L’Homme et le Savant. – Caractère d’Anaxagore ; travaux scientifiques qu’on lui attribue ; son astronomie 
II. La Théorie de la matière. – Distinction de la matière et de la cause du mouvement ; la matière conçue comme divisible à l’infini et sans éléments primordiaux distincts ; erreurs historiques sur cette doctrine 
III. Critique de la conception d’Anaxagore. – Valeur de sa conception : sa forme moderne, renouvelée par Kant ; comparaison avec la vraie doctrine d’Anaxagore ; nouvelle explication de plusieurs fragments 
IV. Influence historique de la conception d’Anaxagore 
Rapports avec la théorie des Idées 
La matière d’après Platon et d’après Aristote 
Doxographie d’Anaxagore 
Fragments 

Chapitre XIII. Empédocle d’Agrigente 
I. Les Milieux fluides
L’Amour et la Haine d’Empédocle sont des éléments étendus ; origine de leur conception
Forces reconnues implicitement par Empédocle en dehors de ces éléments : l’attraction des semblables : la loi du déplacement réciproque des milieux
Restitution de la cosmogonie d’Empédocle ; éclectisme de ses conceptions 
II. La Cosmologie. – Détails du système ; caractère de la doctrine des quatre éléments 
Doxographie d’Empédocle
Fragments 

Appendices
I. Théophraste, Sur les Sensations 
II. Sur l’Arithmétique pythagorienne 
Dossier complémentaire III 
Stemma 4 : Influence de l’arithmétique pythagoricienne sur les penseurs de l’époque romaine selon Tannery 
Stemma 5 : Postérité des textes de Nicomaque et de Jamblique 
III. Additions à cette nouvelle édition (1930)  
Bibliographie raisonnée des oeuvres mentionnées par Paul Tannery avec les ajouts d’A. Diès et les compléments d’A. Marcinkowski 
Bibliographie d’A. Diès (revue par A. Marcinkowski) 

Dossier
– Choix d’articles 

Dossier complémentaire IV 
– Table de concordance : De Tannery à Laks-Most 
– Table de concordance : Aetiana 
– Index des sources 
– Index des noms 

Découvrez aussi

Les Choses mêmes
Étude sur Epictète
Sur Épicure
L’Énigme de la philosophie grecque
Démocrite, Épicure, Lucrèce
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés