Nouvelles / Novelle. Tome II, Première partie XXVII-LIX, Deuxième partie I-V
  • 846 pages
  • Livre broché
  • 12.5 x 19.2 cm
  • Français, Italien
  • Bibliothèque italienne
  • N° dans la collection : 26
  • Parution :
  • CLIL : 3435
  • EAN13 : 9782251730301
  • Code distributeur : 35055
  • Export ONIX 3.0

Nouvelles / Novelle. Tome II, Première partie XXVII-LIX, Deuxième partie I-V

Texte établi par : Delmo MAESTRI, Traduit par : Danielle ARON, Ismène COTENSIN-GOURRIER, Sophie FERMIGIER, Adelin Charles FIORATO, Alain GODARD, Michelle GODARD

Présentation

Voyant ainsi que le harcèlement et agaceries auxquels recourait la femme, croissaient de plus belle, il prit son couteau et d'un trait ferme il traça une ligne entre la dame et lui, comme s'il voulait indiquer une limite qui ne devait pas être franchie. La dame regardait avec étonnement ce qu’il faisait et ne parvenait pas à en comprendre la raison. Antonello, après avoir tracé sa ligne, se tournant vers sa patronne, lui dit fièrement, le visage grave : « Madame, si vous passez cette ligne que je viens de tracer avec mon couteau, je vous jouerai avec un autre couteau un tour qui, peut-être, vous plaira davantage que vos gamineries de maintenant. Passez, passez la ligne et vous en verrez de belles. Vous voilà prévenue, je n’en dis pas plus. Et ensuite, ne venez pas vous plaindre de moi. Passez donc, si vous en avez envie, et vous verrez comment fait le meunier et si je sais me payer moi-même, et quelle part je prélèverai. » (Nouvelle I, 53)

Adelin Charles Fiorato est professeur émérite et ancien directeur d’équipes de recherches à l’Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Ses articles, ouvrages et traductions portent principalement sur les rapports entre culture et société à la Renaissance.

Alain Godard, professeur émérite, a enseigné pendant plusieurs décennies à l’Université Grenoble III. Membre d’équipes de recherche, ses travaux portent principalement sur Le Tasse et sur le théâtre pastoral italien.

Delmo Maestri a enseigné à l’Université de Turin, ainsi que dans d’autres établissements supérieurs du Piémont. Il a publié des travaux critiques et éditoriaux sur les œuvres narratives de M. Bandello, G. B. Gelli, Giraldi Cinzio, Firenzuola et sur des auteurs modernes.

Biographies Contributeurs

Matteo BANDELLO

Il fut impliqué dans la vie politique de Milan, qu'il dut quitter en 1525. Suite à l’assassinat de son nouveau protecteur, César Fregoso (1541), il suivit sa veuve en Guyenne. En 1550, Henri II le nomma évêque d’Agen.

Adelin Charles FIORATO

Charles-Adelin Fiorato est professeur émérite de l'université Paris III (Sorbonne Nouvelle) et membre du Centre interuniversitaire de recherche sur la Renaissance. Outre les Poésies/ Rime de Michel Ange il participe dans la « Bibliothèque italienne » à l'édition et à la traduction des Novelle de Matteo Bandello dont deux volumes ont déjà été publiés (2008 et 2009).

Alain GODARD

Alain Godard, ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, professeur émérite, a enseigné à l’Université Stendhal-Grenoble-III. Ses travaux portent sur la littérature et la culture de la Renaissance italienne, particulièrement sur l’œuvre du Tasse et sur le théâtre pastoral.

Table des matières

Bandello au très courtois seigneur, le seigneur Ermes Visconti, salut

            Nouvelle XXVII : Don Diego, méprisé par sa dame, se retire dans une grotte, et comment il en sortit

 

Bandello à la très magnifique dame, madame Ippolita Visconti et Atellano, salut

            Nouvelle XXVIII : Divers accidents et périls extrêmes encourus par Cornelio pour l'amour d'une jeune dame

 

Bandello au magnifique messire Alessandro Pasolini docteur en droit, salut

            Nouvelles XXIX : Combien sottement un citadin de Forli répondit à un frère qui prêchait

 

 Bandello au très illustre seigneur Pirro Gonzague, marquis et seigneur de Gazzuolo, salut

            Nouvelle XXX : Divers propos salés sur la vie licencieuse et immonde d’un archidiacre mantouan

 

Bandello au magnifique docteur en droit messire Antonio Maria Montemerlo, salut

            Nouvelle XXXI : Propos et répliques variés, formulés avec promptitude, de différents personnages

 

Bandello à l’illustrissime et révérendissime cardinal, le seigneur Louis d’Aragon

            Nouvelle XXXII : Frère Francesco, un Espagnol voulant chasser par la ruse les juifs du royaume de Naples, est emprisonné

 

Bandello à l’illustrissime madame Emilia Pio de Montefeltro

            Nouvelle XXXIII : Deux amants se retrouvent ensemble la nuit ; le jeune homme meurt de joie et la jeune fille suffoque de douleur

 

Bandello à la très illustre et valeureuse  dame, madame Ludovica Sanseverino et Landriano, comtesse et dame de Pandino, salut

            Nouvelle XXXIV : Gandino bergamasque met par écrit les péchés de son épouse, les transmet au frère qui entend la confession de cette dernière, et commet mille autres folies

 

Bandello à l’illustre dame Paola Gonzaga, comtesse de Musocco

            Nouvelle XXXV : Étonnante manière de châtier sa femme inventée par in gentilhomme vénitien

 

Bandello à la très noble dame, madame Isabella Trotto de Casate, salut

            Nouvelle XXXVI : Amour fort indécent de l’impératrice Faustine, et avec quels remèdes on mit fin à un tel amour

 

Bandello au très illustre et très valeureux seigneur Frédéric Gonzague de Bozzolo, salut

            Nouvelle XXXVII : Une belle femme a une relation charnelle avec un lépreux  et le révèle à son mari, lequel accepte qu’elle s’unisse à d’autres hommes

 

Bandello au très magnifique seigneur, le chevalier Gianfrancesco Uberto, salut

            Nouvelle XXXVIII : Ingénieux stratagème d’un pauvre homme pour soutirer de l’argent à un abbé et à la maitresse dudit abbé

 

Bandello au valeureux seigneur Louis de Gonzague dit le marquis de Rodomont

            Nouvelle XXXIX : Philippe duc de Bourgogne s’expose inconsidérément à un très grand péril

 

Bandello au très illustre et valeureux seigneur monsieur Jean de Médicis

            Nouvelle XL : Comment une femme rusée berne son mari grâce à un prompt stratagème

 

Bandello à l’éminent seigneur, monseigneur Ranuccio Farnese

            Nouvelle XLI : Malheureuse issue de l’amour du roi Massinissa et de la reine Sophonisbe, son épouse

 

Bandello à l’illustre dame, madame Camilla Bentivoglio Gonzague, salut

            Nouvelle XLII : Le seigneur Didaco Centigli épouse une jeune fille, puis l’abandonne ; et elle l’assassine

 

Bandello au valeureux seigneur, le seigneur Claudio Rangone, salut

            Nouvelle XLIII : Francesco Totto, amoureux de madame Bartolomea Calora, poussé au désespoir par jalousie, se pend

 

Bandello au très généreux et docte seigneur monsieur le comte Balthazar Castiglione

            Nouvelle XLIV : Le marquis Nicolas d’Este ayant découvert son fils et sa seconde épouse en état d’adultère les fait décapiter tous les deux le même jour à Ferrare

 

Bandello à l’illustrissime et docte marquise de Caravaggio, madame Violante Bentivoglio Sforza

            Nouvelle XLV : Messire Filippo Baldo raconte comment Anne, reine de Hongrie, aimée par un homme de bas lignage récompensa celui-ci, à la suite de fort belles péripéties

 

Bandello à l’illustre et noble dame, madame Maddalena Sanseverino

             Nouvelle XLVI : Messire Girolamo Cittadino narre comment madame Marguerite d’Écosse, dauphine de France, honora maître Alain, poète français

 

Bandello au très illustre seigneur Gian Paolo Sforza

            Nouvelle XLVII : Le seigneur Costantino Boccali se jette dans l’Adige et acquiert l’amour de sa dame qui auparavant ne l’aimait pas

 

Bandello à l’illustre et très valeureux seigneur Marcantonio Colonna

            Nouvelle XLVIII : Le roi Louis XI se montre généreux envers un marmiton pour une belle répartie prononcée par celui-ci avec beaucoup d’esprit

 

Bandello au très splendide seigneur Agostino Chigi

            Nouvelle XLIX : Anselmo Salimbene, agissant avec magnificence, libère de la mort son ennemi et prend la sœur de celui-ci pour épouse

 

Bandello au magnifique et docte messire Francesco Maria Molza

            Nouvelle L : Une courtisane, à Lyon, pensant complaire à l’homme qui la tenait sous sa coupe, se tue fort sottement

 

Bandello au magnifique et remarquable messire Sigismondo Fanzino dalla Torre, salut

            Nouvelle LI : Le chevalier Spada se tue par jalousie et tue aussi sa femme afin qu’elle ne reste pas en vie après lui

 

Bandello à l’illustrissime et très révérend monseigneur le cardinal Pompeo Colonna

            Nouvelle LII : Très belle vengeance que tira un esclave de la mort de son sultan que son fils indigne avait tué

 

Bandello au très magnifique seigneur, le seigneur Pietro Margano

            Nouvelle LIII : Tour joué par un paysan à sa maîtresse et par celle-ci à son vieux mari jaloux, avec des expédients comiques

 

Bandello au très magnifique messire Antonio Capriuolo

            Nouvelle LIV : Boientis répudie sa femme qui se remarie, et ensuite Boientis la reprend comme épouse en croyant cocufier son rival

 

Bandello au magnifique seigneur monseigneur Giangirolamo Castiglione

            Nouvelle LV : Un châtelain, ayant surpris sa femme en état d’adultère avec son seigneur, les tue, puis est misérablement assassiné avec beaucoup d’autres

 

Bandello au magnifique messire Marcantonoi Bandello

            Nouvelle LVI : Étrange et stupéfiant usage qui existait dans l’Antiquité à Hydroussa où il était permis à chacun, sans crainte des lois, de mettre fin à ses jours. Des jardins de l’île de Samos et d’autres choses encore

 

Bandello à la très illustre et docte héroïne madame Isabella Gonzaga de Poviglio

            Nouvelle LVII : Acte de courtoisie accompli par Mansour, roi et pontife mahométan du Maroc, en faveur d’un pauvre pêcheur de ses sujets

 

Bandello à la très illustre et docte héroïne madame Ginevra Rangone Gonzague 

Nouvelle  LVIII : Fra Francesco Lippi, peintre florentin, est capturé par des Maures er réduit en esclavage et, grâce à son art, il est libéré et honoré

 

Bandello au très magnifique et honorable seigneur Giorgio Beccaria

            Nouvelle LIX : Un homme devenu jaloux de son épouse, croyant assassiner celle-ci et son amant, tue sa petite fille

 

La deuxième partie des nouvelles – Bandello aux lecteurs

 

Bandello au très révérend seigneur monseigneur Filippo Sauli évêque de Brugnato, salut

            Nouvelle I : Un prêtre avare est subtilement berné par deux bons compagnons qui lui volèrent un gras mouton

 

Bandello à la très magnifique et vertueuse dame, madame Ippolita Torelli Castiglione

            Nouvelle II : Dom Faustino, inventant de toutes pièces l’oiseau griffon, jouit de son amour en dupant tous ses paroissiens

 

Bandello à l’illustre seigneur, le chevalier Alfonso Visconti

            Nouvelle III : L’Allemand Gulielmo, par une plaisante argumentation, soutire de l’argent à un prélat qui était avec sa bien-aimée

 

Bandello au jeune et distingué messire Niccolò Salerno

            Nouvelle IV : Frère Francesco, de Venise, aime une femme qui s’éprend d’un autre, lequel veut faire assassiner le moine ; mais celui-ci tue son rival et laisse la femme pour morte

 

Bandello au magnifique messire Giovangiacomo Calandra, salut

            Nouvelle V : Le Romain Fabio est assassiné par Emilia, par jalousie, afin qu’il n’épouse pas une autre femme, et aussitôt Emilia se suicide sur son corps

 

Notes

Découvrez aussi

Nouvelles / Novelle. Tome I, Première partie I-XXVI
Nouvelles / Novelle. Tome III, Deuxième partie VI-XXXVIII
Novelle / Nouvelles Tome IV
Les Nymphes de Fiesole / Ninfale Fiesolano
Adone / Adonis
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés