Comme un nouvel atlas
Comme un nouvel atlas
  • 240 pages
  • Index
  • Livre broché
  • 15 x 21.5 cm
  • L'Âne d'or
  • N° dans la collection : 66
  • Parution :
  • CLIL : 3126
  • EAN13 : 9782251447322
  • Code distributeur : 58763
  • Export ONIX 3.0

Comme un nouvel atlas

D'un état meilleur que la puissance

Présentation

Notre siècle se place sous le signe de la fin des totalités, de la dissémination, de la réalité atomisée, des multiplicités pures. Autrement dit, l’être prend congé de l’un.
Mais il est aisé de constater que la domination n’a pas pris fin pour autant. La multiplicité à son tour impose son règne, qui a pour nom mondialisation. Ce n’est donc pas le multiple qui nous libère, mais au contraire l’un, si du moins celui-ci se libère de l’être comme l’être s’est libéré de l’un : une unité qui ne conduit donc pas nécessairement à l’unitotalité.
À cette fin, Comme un nouvel Atlas noue le dialogue entre les trois grands philosophes (Plotin, Proclus, Damascius) du néoplatonisme, qui seul, dans l’histoire de la philosophie, a osé penser la différence radicale de l’un par rapport à l’être. Dans cette perspective, l’un apparaît comme une philosophie de la liberté, susceptible de répondre au primat actuel du monde sensible et du devenir autant et mieux qu’aux formes intelligibles et aux idées éternelles de la cosmologie antique à laquelle cette pensée originellement se rattache.
Se définit alors un principe, qui tient et maintient le monde sans pour autant le déterminer et moins encore le dominer : un principe meilleur que la puissance.

Biographies Contributeurs

Pierre CAYE

Pierre Caye, ancien élève de l’École Normale supérieure, directeur de recherche au CNRS, a consacré une part importante de ses recherches aux sources antiques de notre culture philosophique, artistique et politique. Il est aussi l’auteur de Critique de la destruction créatrice (Les Belles Lettres, 2015) dont le Nouvel Atlas donne les clefs métaphysiques.

Table des matières

Chapitre I
– Unité, totalité, multiplicité

Chapitre II
– La force de l’un
Le parricide de Parménide
La déduction de l’un
Skédasis
Sōtēría
L’antinomie de l’un et du tout
De la voie d’éminence à l’ontothéologie
De l’acte premier (πρώτη ἐνέργεια) à l’agir pur (τὸ ἐνεργεῖν καθαρόν)
Ni acte ni puissance
L’activité sans acte
De l’irréductibilité du principe à la puissance
Constante
Indébordable
Analogie et équivocité
La force de l’un pur
Cosmologie et liberté
Poïétique néoplatonicienne
L’acte hénologique
D’une causalité sans cause
Autoconstitution de l’être
Entrelibération
Une alternative au système

Chapitre III
– L’un à l’épreuve du devenir
Comme un nouvel Atlas
La redondance métaphysique
Les neuf hypothèses du Parménide
Le pas de côté
Du rapport spéculaire de l’un et de la matière
L’un et le devenir
L’être et le devenir
L’oubli de l’un
Hénologie de la disharmonie
Tenir
Négativité de l’un, négativité de l’être

Chapitre IV
– D’un état meilleur que la puissance

Index locorum
Remerciements

Découvrez aussi

Critique de la destruction créatrice
Les Fleurs du royaume
Plotin, Porphyre
La Révolution copernicienne
De Byzance à l'Italie
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés