Lettres. Tome I : Livres I-III

Lettres. Tome I : Livres I-III

Texte établi et traduit par : Hubert Zehnacker

Présentation

La Correspondance de Pline figure depuis de longues années au catalogue de la Collection des universités de France (trois volumes par A.-M. Guillemin, Paris, 1927-1928). Depuis lors, cependant, de très nombreux travaux ont apporté leur lot de nouveautés à l'étude de ce texte, et il a paru utile de reprendre à nouveaux frais une édition d’un texte qui, dans l’Antiquité, passait pour le modèle des correspondances littéraires.

La présente édition, qui présente un texte substantiellement différent de la précédente pour tenir compte des apports de l’étude des manuscrits, donne une introduction qui fait le point des travaux récents sur la biographie de Pline le Jeune (et fournit toutes les sources épigraphiques pour la retracer) ; à l’occasion, la chronologie de cette correspondance est méthodiquement examinée. L’éditeur décrit sommairement les très nombreux manuscrits de Pline et donne une idée de leur classement et de la politique éditoriale suivie. La traduction est entièrement refaite.

Ce qui distingue surtout cette édition de la précédente, outre son texte nouveau et mieux établi, c’est un commentaire très complet, attentif aussi bien aux faits de langue, aux détails de la vie littéraire de Rome qu’aux très nombreux realia. H. Zehnacker, qui a consacré l’essentiel de sa carrière à l’étude du monde romain au IIe-IIIe siècle de notre ère, peut donner dans ce commentaire toute la mesure de sa compétence.

Comme la précédente édition, la Correspondance de Pline comportera, au total, trois volumes.

Biographies Contributeurs

Pline le Jeune

Pline le Jeune est un homme politique et écrivain célèbre du Ier siècle après J.-C., dont on peut supposer qu’il est né à Côme entre 61 et 62 de notre ère, et mort vers 112. Notable de rang équestre dans son municipe, C. Plinius L. f. ouf. Caecilius Secundus fit son cursus honorum grâce à l’obtention du laticlave lui donnant accès à une carrière sénatoriale. Sans entrer dans les détails que développe très bien l’introduction de l’ouvrage, il plaida de nombreuses causes, gravit les échelons en tant que président des decemvirs, tribun de la plèbe, questeur, préteur, préfet du Trésor, consul suffect et enfin administrateur de la province de Pont-Bithynie sous Domitien et Trajan. Habile orateur et écrivain, il put profiter de certaines périodes d’otium (loisir) et de desidia (retraite) pour se consacrer aux studii (les études savantes) et exercer sa plume. L’authenticité des Lettres n’est aujourd’hui plus à douter, même si certaines missives semblent servir davantage de morceaux de bravoure stylistique que de lettres informatives.

Hubert Zehnacker

Professeur émérite à l'Université de Paris-Sorbonne.

Découvrez aussi

Lettres. Tome II : Livres IV-VI
Lettres. Tome III : Livres VII-IX
Lettres. Livre X
Lettres. Tome II : Livres IV-VI
Lettres. Tome III : Livres VII-IX
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés