Aide à la réfutation de la sainte dynastie contre la doctrine du Seigneur du Ciel
Aide à la réfutation de la sainte dynastie contre la doctrine du Seigneur du Ciel

Feuilleter le livre

  • LVIII + 204 pages
  • Index, Bibliographie
  • Livre broché
  • 19.4 x 12.7 cm
  • Chinois, Français
  • Bibliothèque chinoise
  • N° dans la collection : 36
  • Parution :
  • CLIL : 4260
  • EAN13 : 9782251452463
  • Code distributeur : 69104

Aide à la réfutation de la sainte dynastie contre la doctrine du Seigneur du Ciel

Texte établi par Lai Yueshan. Traduit et annoté par Thierry Meynard et Thérèse Hongfan

Présentation

Après deux tentatives sous les dynasties Tang et Yuan, le christianisme pénètre en Chine en 1582 pour la troisième fois, suscitant un fort engouement parmi certains lettrés. 

Notre auteur, Xu Dashou, reçoit de son père une éducation confucéenne, puis pratique le bouddhisme. Il étudie ensuite le christianisme auprès des missionnaires jésuites et de la jeune communauté chrétienne de Hangzhou. Au décès de sa mère, il plonge dans une grave crise religieuse et familiale, qui le fait rompre définitivement avec le christianisme. Il publie ainsi en 1623 l’Aide à la réfutation de la sainte dynastie contre la doctrine du Seigneur du Ciel.

La profondeur d’analyse de Xu Dashou avait attiré l’attention du grand sinologue français Jacques Gernet, qui en avait traduit de nombreux fragments dans Chine et Christianisme. Nous présentons ici pour la première fois l’ensemble du texte, avec de nombreuses annotations.

Ce texte de controverse permettra au lecteur de mesurer les difficultés de compréhension que le christianisme a rencontrées en Chine. Plus profondément, ces difficultés soulèvent d’importantes questions philosophiques et théologiques entre pensées occidentale et chinoise, questions qui restent toujours d’actualité.

Biographies Contributeurs

Lai Yueshan

Lai Yueshan a obtenu, en 2015, son doctorat en philosophie chinoise à l’Université Sun Yatsen à Guangzhou. Depuis 2017, il enseigne à l’Université Normale de la Chine du Sud. Sa recherche porte essentiellement sur l’histoire de la pensée et le Bouddhisme chinois.

Thierry Meynard

Thierry Meynard, s.j., a obtenu, en 2003, son doctorat en philosophie chinoise à l’Université de Pékin. Il enseigne dans le département de philosophie de l’Université Sun Yat-sen, à Guangzhou (Canton). Il a édité Matteo Ricci, Le sens réel de « Seigneur du Ciel » (Bibliothèque Chinoise, Belles Lettres, 2013), et Niccolò Longobardo, A brief response on the Controversies over Shangdi, Tianshen and Linghun (Palgrave, 2021).

Thérèse Yang Hongfan

Thérèse Yang Hongfan, a obtenu, en 2019, son doctorat en études religieuses à l’Université de Pékin, avec une thèse sur la messe dans les communautés chrétiennes en Chine de 1583 à 1720, puis a fait ses études postdoctorales au département de sinologie de l’Université de Leuven. Elle a publié Ite missa est — Ritual Interactions around Mass in Chinese Society, 1583-1720 (Brill, 2021).

Xu Dashou

Xu Dashou est un personnage relativement obscur de la fin de la dynastie Ming, dont nous connaissons seulement cette œuvre. Il est représentatif de l’éclectisme intellectuel de l’époque, puisant non seulement dans les traditions confucéenne, bouddhiste et taoïste. Il s’intéressa de près au christianisme, qui avait pénétré en Chine depuis une quarantaine d’années, avant de le rejeter violemment.

Table des matières

Introduction 
Attaques contre le bouddhisme 
Premières réfutations bouddhistes 
Xu Dashou, lettré confucéen 
Xu Dashou, laïc bouddhiste 
Xu Dashou, sympathisant chrétien 
La mort de sa mère, crise personnelle et conflit familial 
Les motivations de Xu Dashou en écrivant le Zuopi 
Christianisme comme une secte séditieuse 
La redéfinition des Trois Enseignements sur le modèle d’exclusion 
Campagne anti-chrétienne de Xu Dashou 
Avortement de la campagne et destruction du livre 
Présentation du texte 
À propos de la présente édition 

Bibliographie Sélective 


Préface à l’Aide à la réfutation de la Sainte dynastie [contre la doctrine du Seigneur du Ciel] par le lettré Xu Dashou, de Deqing 
Première réfutation : leurs mensonges sur le monde 
Deuxième réfutation : leurs calomnies envers le Ciel 
Troisième réfutation : leurs divisions du concept de nature 
Quatrième réfutation : leur mépris du confucianisme 
Cinquième réfutation : leur immoralisme 
Sixième réfutation : leur abandon des sacrifices aux ancêtres 
Septième réfutation : leur usage malhonnête d’expressions bouddhistes et autres crimes 
Huitième réfutation : le soit-disant bien des étrangers qui n’en est pas un 
Neuvième réfutation : leurs techniques sans valeur, instruments inutiles et fausses observations 
Dixième réfutation : leur calendrier illégal, leur mésusage
des signes de bon augure, leurs plans de rébellion, et leur trahison sans précédent 

Index

Découvrez aussi

Commémorations
Nouveaux discours
Les Dix-neuf poèmes anciens
Traité de l'historien parfait. Chapitres intérieurs
Mémoire scellé sur la situation de l'empire
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés