Commentaire au Traité de la naissance dans la Terre pure de Vasubandhu
Commentaire au Traité de la naissance dans la Terre pure de Vasubandhu

Feuilleter le livre

  • CII + 474 pages
  • 1 Carte(s), Index, Bibliographie
  • Livre broché
  • 12.4 x 19.3 cm
  • Français, Chinois
  • Bibliothèque chinoise
  • N° dans la collection : 31
  • Parution :
  • CLIL : 4225
  • EAN13 : 9782251450896
  • Code distributeur : 66076
  • Export ONIX 3.0

Commentaire au Traité de la naissance dans la Terre pure de Vasubandhu

Texte établi et traduit par : Jérôme Ducor, Notes de : Jérôme Ducor

Présentation

Le Commentaire de Tanluan est la toute première monographie proprement chinoise à aborder le courant de la Terre Pure (Jingtu), cette tradition caractéristique du bouddhisme du Grand Véhicule consacrée au champ de buddha Sukhāvatī (« La Bienheureuse ») et aux différents moyens de la contempler ou d’aller y naître. L’originalité de Tanluan est de se situer à une époque charnière où sont déjà traduites les œuvres majeures du canon bouddhique, mais avant la systématisation des doctrines en différentes écoles, lui-même ne se réclamant d’aucune lignée magistrale. Cette indépendance lui permet de développer une interprétation de la Terre Pure radicalement subitiste, avant même les fameux développements du Chan (Zen), puisque Tanluan affirme que quiconque peut obtenir le nirvāna sans trancher les passions, y compris les pires criminels.
L’originalité de Tanluan tient aussi à son aptitude à développer une argumentation conforme à l’exégèse bouddhique traditionnelle tout en captant l’attention du lecteur chinois par de multiples allusions à sa culture autochtone, y compris les Classiques.
Après sa mort cependant, Tanluan tomba rapidement dans l’oubli, peut-être parce que sa réputation de médecin taoïste l’avait emporté sur celle de maître bouddhiste. Mais son Commentaire sera redécouvert sept siècles plus tard au Japon, où il jouit depuis d’une faveur extraordinaire dans les milieux concernés.

Presse

[Ce traité] rend enfin compréhensible un moment décisif de l'acclimatation, en Chine, du bouddhisme de la Terre pure – à une époque ou celui-ci n'avait pas encore fait l'objet de systématisation.
Le Vif - 08/04/2021

Biographies Contributeurs

Tanluan

Tanluan (476-542), né près du Wutaishan sous la dynastie des Wei du Nord, fut d’abord un spécialiste de la tradition bouddhique Mādhyamika dite « des Quatre Traités ». Mais, à la suite d’une grave maladie, il s’orienta vers la médecine taoïste et reçut la transmission du fameux maître Tao Hongjing. Finalement, il se convertit au bouddhisme de la Terre Pure après avoir rencontré le traducteur indien Bodhiruci et il passa la dizaine d’années qui lui restait à vivre à composer son Commentaire et à faire connaître cet enseignement dans lequel il pensait avoir trouvé la clef de la délivrance.

Jérôme Ducor

Jérôme Ducor a enseigné les religions et le bouddhisme d’Extrême-Orient à l’Université McGill ainsi qu’aux universités de Lausanne et de Genève. Il étudie notamment l’histoire et la doctrine de la tradition bouddhique de la Terre Pure, dont il a traduit plusieurs textes du chinois et du japonais. Ancien conservateur du département Asie du Musée d’ethnographie de Genève, il consacre aussi ses recherches à l’iconographie bouddhique ainsi qu’à la vie et l’œuvre d’Emile Guimet et du peintre Félix Régamey.

Table des matières

Avant-propos
Introduction
I. Généralités
II. La vie de Tanluan, « le Phénix du Dharma »
III. Le Traité de Vasubandhu
IV. Le Commentaire de Tanluan
V. Autres œuvres bouddhiques de Tanluan
VI. La postérité de Tanluan
VII. Commentaires anciens et études modernes
VIII. Les textes
Carte
Repères chronologiques
Avertissement

Upadeśa du Canon de Vie-Infinie avec le Poème du vœu de la naissance dans la Terre pure, composé par le Bodhisattva Vasubandhu

Commentaire au Traité de la naissance dans la Terre pure de Vasubandhu, commenté par le maître de la Loi Tanluan

Notes complémentaires
Notices
Bibliographie
Index

Découvrez aussi

Commémorations
Les Dix-neuf poèmes anciens
Mémoire scellé sur la situation de l'empire
Maîtres mots
Esquif sur l’océan de la peinture
Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés