Nos sélections de livres choisis

La série du centenaire des Belles Lettres

À l’occasion de leurs 100 ans d’édition, Les Belles Lettres ont rendu hommage tout au long de l’année 2019 aux classiques publiés dans les collections de la maison. Que vous les connaissiez ou non, les textes réunis dans la série du Centenaire célèbrent le plaisir toujours neuf de la lecture. Vous y croiserez des histoires d’amour et d’héroïsme mais aussi des métamorphoses antiques, vous y apprendrez comment bien régner et comment vous détacher de vos soucis de mortels, vous y contemplerez la nature en philosophe et en poète.Les livres du Centenaire se présentent en traduction seule, illustrée par de jeunes artistes contemporains et dans le format emblématique de...

Nos bibliothèques idéales

Antique, classique, humaniste, infernale ou mythologique, nos anthologies sont formées aussi bien de textes fameux et fondateurs que de perles méconnues de la littérature.

Banquet de livres

Au programme, du collège à la khâgne

Après un été en goguette, les Belles Lettres reprennent le chemin des classes avec vous. Pour faire le plein de lectures et accompagner les jeunes antiquisants à la découverte des programmes de cette année scolaire, nos collections dévoilent leurs plus sémillants atouts. On trouve ainsi beaucoup de dualités et de couples, à résoudre ou à embrasser au fil de nos anthologies Signets très légères mais fort compactes : hommes et dieux, bêtes et hommes, masculin et féminin ; amour au singulier ou au pluriel, pour ravir Ovide. On y traverse des cités rivales, dans cet espace méditerranéen qui vit de commerces,...

Gouverner : nos études

Gouverner : nos sources

Plumes italiennes du 20e siècle

Nos dictionnaires et manuels

Que vous trouviez refuge dans les pages épaisses d'un dictionnaire ou contre le dos souple d'un manuel, votre curiosité s'en trouvera comblée ! De la France médiévale aux pyramides égyptiennes, en passant par l'Empire du milieu, voici quelques indispensables pour discourir en tout temps et en tout lieu. 

Agrégation 2021

Les ouvrages au programme de l'agrégation de Lettres classiques

Correspondances, lettres et autres épis

Cette sélection épistolaire témoigne d'une ténacité vivante de l'échange écrit malgré les guerres, les routes barrées, les égarements et les longs silences. Aux correspondances soigneusement établies, parfois monumentales, succèdent des lettres retrouvées in-extremis dont le destinataire a parfois sombré dans l'oubli. On apprend beaucoup de ce quotidien raconté à d'autres époques, dans la réalité croisée de deux plumes. Poursuivez votre échange, à la suite de cette liste non exhaustive, dans les correspondances de Pline le Jeune, Synésios de Syrène, Symmaque, Sidoine Apollinaire, Cicéron, Saint Cyprien, Saint Basile, Saint Jérôme, Saint Grégoire de Nazianze, Loup de Ferrière, Gerbert d'Aurillac et Yves de Chartes. Et...

Notre constellation de livres

Cultiver son Jardin

« Un Épicurien, en effet, n’est jamais seul (même si ses amis sont loin de lui), car on ne peut être heureux seul. J’entends par « Épicurien », avec une majuscule, le disciple ou, comme Littré, le « secateur » d’Épicure, par diVérence avec l’« épicurien », sans majuscule : le « voluptueux » (Littré), celui qui « ne pense qu’au plaisir » (Petit Larousse). Un certain F.-U. Wrangel a publié un Choix de lettres intimes d’un épicurien du xvii e siècle, le comte suédois Jean Oxenstiern (éd. Chevrel, 1917). Or ce personnage nous est décrit comme « ayant ruiné sa...

Un supplément d'âme

Le 8 juin 1978 Alexandre Soljénitsyne disait aux étudiants de l'université de Harvard :« Non, je ne peux pas recommander votre société comme idéal pour transformation de la nôtre. (…) Nous avions placé trop d’espoirs dans les transformations politico-sociales, et il se révèle qu’on nous enlève ce que nous avons de plus précieux : notre vie intérieure. À l’Est, c’est la foire du Parti qui la foule aux pieds, à l’Ouest la foire du Commerce : ce qui est effrayant, ce n’est même pas le fait du monde éclaté, c’est que les principaux morceaux en soient atteints d’une maladie analogue. »

Métamorphoses de la nature, histoires du vivant

“Le monde, ou, ce que l’on est convenu d’appeler d’un autre nom, le ciel, qui embrasse tout dans ses replis, doit être considéré comme une divinité éternelle, immense, sans commencement et sans fin. Rechercher ce qui est en dehors est sans intérêt pour les hommes, et au-dessus des conjectures de leur esprit. Le monde est sacré, éternel, immense, tout dans tout, et, à bien dire, il est lui-même le tout ; infini, il semble être fini ; possédant la certitude de toutes choses, il semble livré à l’incertitude ; au dehors, au dedans, il renferme tout en soi ; il...

Pour une santé magique

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés