Nos sélections de livres choisis

Nos dictionnaires et manuels

Que vous trouviez refuge dans les pages épaisses d'un dictionnaire ou contre le dos souple d'un manuel, votre curiosité s'en trouvera comblée ! De la France médiévale aux pyramides égyptiennes, en passant par l'Empire du milieu, voici quelques indispensables pour discourir en tout temps et en tout lieu. 

Les Classiques de l'Histoire au Moyen Âge

Accueillir les textes majeurs de l’histoire de l’Occident médiéval, telle est la vocation de la collection « Classiques de l’Histoire au Moyen Âge », fondée en 1923 et aujourd’hui dirigée par Philippe Depreux.Certains volumes étaient indisponibles depuis longtemps. En cette année centenaire, nous les avons réimprimés et la collection est à ce jour à nouveau complète.De Grégoire de Tours à Villehardouin, de Richer à Thomas Basin, du VIe au XVe siècle, chroniques, biographies, correspondances, rédigées par des moines, chevaliers, érudits, conseillers des rois… sont des sources historiques essentielles.Chaque volume est donné en édition critique bilingue, introduite et commentée.Lien vers...

Origène et la patristique

Par la publication conjointe de ces trois essais, nous proposons de déployer un exemple exceptionnel de transmission intellectuelle et érudite sur trois générations de chercheurs en littérature grecque chrétienne, et sur Origène en particulier. En effet Sébastien Morlet fut l’élève de Gilles Dorival et Alain Le Boulluec, eux-mêmes élèves de Marguerite Harl dont l’ouvrage de référence Origène et la fonction révélatrice du Verbe incarné, publié pour la première fois en 1958, est toujours considéré aujourd’hui comme l’introduction savante la plus sûre aux œuvres de l’Alexandrin.

Correspondances, lettres et autres épis

Cette sélection épistolaire témoigne d'une ténacité vivante de l'échange écrit malgré les guerres, les routes barrées, les égarements et les longs silences. Aux correspondances soigneusement établies, parfois monumentales, succèdent des lettres retrouvées in-extremis dont le destinataire a parfois sombré dans l'oubli. On apprend beaucoup de ce quotidien raconté à d'autres époques, dans la réalité croisée de deux plumes. Poursuivez votre échange, à la suite de cette liste non exhaustive, dans les correspondances de Pline le Jeune, Synésios de Syrène, Symmaque, Sidoine Apollinaire, Cicéron, Saint Cyprien, Saint Basile, Saint Jérôme, Saint Grégoire de Nazianze, Loup de Ferrière, Gerbert d'Aurillac et Yves de Chartes. Et...

Cultiver son Jardin

« Un Épicurien, en effet, n’est jamais seul (même si ses amis sont loin de lui), car on ne peut être heureux seul. J’entends par « Épicurien », avec une majuscule, le disciple ou, comme Littré, le « secateur » d’Épicure, par diVérence avec l’« épicurien », sans majuscule : le « voluptueux » (Littré), celui qui « ne pense qu’au plaisir » (Petit Larousse). Un certain F.-U. Wrangel a publié un Choix de lettres intimes d’un épicurien du xvii e siècle, le comte suédois Jean Oxenstiern (éd. Chevrel, 1917). Or ce personnage nous est décrit comme « ayant ruiné sa...

Un supplément d'âme

Le 8 juin 1978 Alexandre Soljénitsyne disait aux étudiants de l'université de Harvard :« Non, je ne peux pas recommander votre société comme idéal pour transformation de la nôtre. (…) Nous avions placé trop d’espoirs dans les transformations politico-sociales, et il se révèle qu’on nous enlève ce que nous avons de plus précieux : notre vie intérieure. À l’Est, c’est la foire du Parti qui la foule aux pieds, à l’Ouest la foire du Commerce : ce qui est effrayant, ce n’est même pas le fait du monde éclaté, c’est que les principaux morceaux en soient atteints d’une maladie analogue. »

Métamorphoses de la nature, histoires du vivant

“Le monde, ou, ce que l’on est convenu d’appeler d’un autre nom, le ciel, qui embrasse tout dans ses replis, doit être considéré comme une divinité éternelle, immense, sans commencement et sans fin. Rechercher ce qui est en dehors est sans intérêt pour les hommes, et au-dessus des conjectures de leur esprit. Le monde est sacré, éternel, immense, tout dans tout, et, à bien dire, il est lui-même le tout ; infini, il semble être fini ; possédant la certitude de toutes choses, il semble livré à l’incertitude ; au dehors, au dedans, il renferme tout en soi ; il...

Pour une santé magique

Nos contes à rêver debout

« Une critique, parue en 1836, m’amuse plutôt aujourd’hui, mais à cette époque m’attrista. On y disait :"Les enfants pourront-ils s’intéresser à cette lecture ? Assurément non. Y trouveront-ils un exemple moral ? Peut-on même garantir que ces récits ne soient pas jusqu’à un certain point nuisibles ? Personne ne contestera que le sentiment de pudeur, inné chez l’enfant, ne saurait être stimulé en lisant qu’une princesse endormie est emportée sur le dos d’un chien chez un soldat qui l’embrasse et quela princesse éveillée raconte son aventure comme un rêve étrange." » H.C. Andersen, Le Conte de ma vie

Rhétorique à domicile

Souci de soi et soin de l'autre, de Platon aux théories du care

Rire avec les anciens, avec les modernes

Brèves à lire longuement

Quelques associations d'idées politiques

Sanctuaires : notre réserve de livres

« Le sanctuaire est un lieu hors du temps, atemporel, ou plutôt détemporalisé : il ne s’inscrit pas dans la durée, il l’absorbe, comme ces silences inopinés qui interrompent une conver­sation, vous déconcertant à mesure qu’ils creusent l’espace et suspendent l’horaire à la manière d’un trou noir, jusqu’à ce que quelqu’un dise qu’« un ange passe ». Cet ange, pour les Grecs, c’est Hermès, messager des dieux et pourvoyeur de chance. Plus prosaïquement, les Italiens disent qu’un carabinier est né. Et les Japonais, que le silence est rempli de fleurs (Iwanu ga hana). »Lucien d'Azay, Un sanctuaire à Skyros

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés