Les Belles Lettres / essais

Les Belles Lettres / essais

Je relis L'enfant d’Agrigente, je relis Le latin mystique, je relis Curtius, Auerbach, Pierre de Nolhac… : je les réunis en esprit dans une collection idéale qui satisfait à la conception que je me fais de l’essai. Le mot est à la mode et désigne un genre polymorphe : essais historiques, scientifiques, politiques, critiques ; tantôt l’exposé d’un point de vue brillant et instantané, proche du pamphlet, tantôt la quintessence de recherches patientes dans un champ disciplinaire donné. C’est plutôt ainsi que je vois la création d’une collection intitulée Les Belles Lettres/essais. Dans le paysage éditorial français, notre maison se distingue par la place qu’elle réserve à l’érudition, cette sévérité, qui est de fondation, est son honneur. Elle se distingue aussi par la place éminente donnée à des langues et à une culture qui sont de plus en plus l’apanage de spécialistes.

Mais l’érudition n’est pas cuistrerie et il arrive que la spécialité partagée vienne enrichir d’un éclat irremplaçable la culture universelle. Seulement, il faut, pour cela, infuser à la philologie une âme, c’est-à-dire de l’amour – et un style.

Ou, comme sur la monnaie d’Auguste, à la lenteur cuirassée du Crabe marier la légèreté du Papillon. C’est le rôle de l’essai, essai en ce sens aussi que, relevant ce défi, on a mesuré la part de risque.

Pierre Laurens.

Paysages sublimes

Remo Bodei

Paysages sublimes

Les hommes face à la nature sauvage

Quel rapport entretenons-nous avec une nature dont des pans entiers sont aujourd’hui domestiqués ? Comment le sublime peut-il continuer à développer ce rôle qui consiste à nous sauver de la platitude intellectuelle et de la torpeur émotive nous tirant de la banalité du quotidien ? Quel est le destin de l’humanisme ? 

Le Principe de plaisir

Déborah Blocker

Le Principe de plaisir

Esthétique, savoirs et politique dans la Florence des Médicis (XVIe-XVIIe siècle)

Ce livre raconte plusieurs histoires en une. D’une part, celle d’une des académies les plus originales et les plus productives de la fin de la Renaissance florentine, l’académie des Alterati. D’autre part, celle d’un groupe social restreint, constitué de quelques dizaines de jeunes patriciens florentins que le pouvoir médicéen ne voyait pas d’un bon œil parce que leurs ancêtres avaient lutté pour maintenir la République oligarchique.

Casanova

Alain Boureau

Casanova

Un générateur de hasard

Giacomo Casanova (1725-1798), immense écrivain et penseur, s’est lentement constitué comme sujet au fil de la rédaction de l’Histoire de ma vie, en doutant toujours de parvenir à vaincre ses deux adversaires majeurs, le hasard et la nécessité.

Ce qui est unique chez Baudelaire

Roberto Calasso

Ce qui est unique chez Baudelaire

Cet essai résulte des décennies de fréquentation de l’œuvre de Baudelaire par le grand lettré qu’est Roberto Calasso.

La Généalogie de la valeur

Jérôme Batout

La Généalogie de la valeur

La question de la valeur est partout. Elle ponctue toute considération sociale, morale ou politique. Elle envahit le discours économique, politique, religieux, artistique. Elle est très certainement le problème philosophique de notre temps. Jérôme Batout, en une synthèse inédite et puissante, dresse la généalogie du concept.

Le Char de nuages

Olivier Boutonnet

Le Char de nuages

Érémitisme et randonnées célestes chez Wu Yun, taoïste du VIIIe siècle

Le Char de nuages présente la vie et l’œuvre de Wu Yun (ca. 715-778), une figure emblématique du taoïsme des Tang (618-907).

La Parole et le marbre

Jesper Svenbro

La Parole et le marbre

Aux origines de la poétique grecque

Rédigée en français, la thèse de doctorat que Jesper Svenbro a soutenue en avril 1976 à l’Université de Lund (Suède) a connu une diffusion certaine grâce aux pratiques d’échange entre universités. Épuisée depuis longtemps, elle renaît maintenant de ses cendres.

Le Tombeau de la cigale

Jesper Svenbro

Le Tombeau de la cigale

Figures de l’écriture et de la lecture en Grèce ancienne

Cet ouvrage marque l’aboutissement d’une recherche sur la lecture grecque et sur la manière dont les anciens Grecs lisaient.

Le Sentiment de la langue

Pierre Laurens

Le Sentiment de la langue

Voyage à travers le pays latin

Placé sous l’invocation de Pétrarque, enivré par la force et la douceur de la prose de Cicéron, ce livre explore dans sa majeure partie la manière dont les meilleurs poètes et écrivains du début de l’âge moderne savourèrent, analysèrent et exploitèrent les multiples ressources d’une langue latine réappropriée avec ferveur.

L'Univers obscur du corps

Jean Céard

L'Univers obscur du corps

Représentation et gouvernement des corps à la Renaissance

Si la Renaissance est ardemment attentive à l’anatomie, de grandes pensées expriment de fortes réserves sur la validité de ce savoir qui pourrait bien n’être qu’un trompe-l’œil. Plus généralement comment définir le rapport de l’âme et du corps ?

Ainsi parlent les dieux

Jean-Louis Poirier

Ainsi parlent les dieux

Comment Grecs et Romains pensaient leurs mythes

Trésor pour l’éternité, la mythologie des Grecs et des Romains nous appartient. Ces récits venus de la nuit des temps vivent dans nos songes, animent notre for intérieur.

Convalescences

Daniel Ménager

Convalescences

La Littérature au repos

Une exploration passionnante de la place tenue par la convalescence dans la littérature, au fil des siècles.

« En dormant sur un cheval… »

John E. Jackson

« En dormant sur un cheval… »

Mémoire de poèmes

Depuis le jour où, adolescent un peu à la dérive, il a été saisi par un sonnet de Baudelaire, John E. Jackson n’a cessé de s’interroger sur ce qu’était la poésie et de demander aux poètes de l’aider à mieux saisir les faits les plus simples de la vie, qui sont aussi les plus fondamentaux.

L'Odyssée des plaisirs

François Dingremont

L'Odyssée des plaisirs

Au fil de l'Odyssée, cet essai met en lumière différents aspects de la pensée classique délaissés par la tradition des Humanités.

Fastes

Maxence Caron

Fastes

De la littérature après la fin du temps, suivi de Manifeste du maxencéisme

« Depuis le chœur où chante notre irréfutabilité, jetons à la douloureuse figure des moribonds un apogée de zutisme mystique et d’irrévérence raisonnée. »MAXENCE

Histoire et civilisation Textes et études Philosophie et sciences humaines Arts Théâtre Religions / Théologie Mythologie Essais, journaux et correspondances Littératures modernes et contemporaines Poésie Sciences Économie / Société Papeterie, objets dérivés